Android 10 : Xiaomi déploiera la mise à jour MIUI 11 pour le Mi A3 en février

Android 10 débarque très bientôt sur le Mi A3. Dès la mi-février, les utilisateurs pourront migrer sur MIUI 11, la surcouche maison de Xiaomi basée sur Android 10. Le constructeur a officialisé la nouvelle sur son compte Twitter. 

Xiaomi Mi A3

Les propriétaires de Mi A3 peuvent se réjouir. D’après le compte Twitte de Xiaomi, le constructeur s’apprêter à déployer très prochainement la mise à jour MIUI 11, la surcouche maison basée sur Android 10. Plus précisément, il faudra attendre la mi-février pour pouvoir migrer sur le nouvel OS. Une fois n’est pas coutume, le Xiaomi Mi A2, le prédécesseur du Mi A3, a lui profité de la MAJ en premier, puisque’elle est disponible depuis quelques jours maintenant.

Pourtant, le Xiaomi Mi A3 est un smartphone Android One, et de fait les updates devraient se faire bien plus rapidement. Pourquoi Xiaomi prend donc-t-il si longtemps ? Mystère. Et surtout pourquoi le Mi A2 en premier et non le Mi A3 ? D’ordinaire, les nouveaux appareils ont toujours la primeur lorsqu’il s’agit de migrer vers un nouvel OS.

À lire également : Android 10 – Xiaomi déploie la mise à jour MIUI 11 sur le Mi 8

Un retard directement lié au processeur

Nos confrères du site Android Headlines ont leur théorie. Tout serait lié au processeur. Concrètement, quand une nouvelle version d’Android est disponible, les partenaires de Google ont accès au code de l’OS. Cela inclut les constructeurs de smartphones et de processeur. De fait, les constructeurs ne peuvent rien faire tant que les fabricants de processeur ne mettent pas à jour le microcode (une couche logicielle) de leurs chipsets.

Or, Xiaomi utilise généralement des Snapdragon 600 sur leurs smartphones Android One. Seulement, Qualcomm préfère logiquement mettre à jour en priorité les processeurs de la série 800. De fait, les appareils Xiaomi sous Android One obtiennent leurs MAJ du microcode plus tard, ce qui repousse la migration vers Android 10.

Certains utilisateurs ne comprenaient pas pourquoi les Mi 8 et Mi 9 étaient passés sous Android 10 avant les Mi A2 et Mi A3. Les explications d’Android Headlines prouvent que Xiaomi n’avait pas la main cette fois-ci. Pour rappel, Xiaomi a déjà déployé Android 10 sur une poignée de smartphones, dont les Mi 9, Mi 9T Pro et Mi 9 SE. Récemment, les Mi 9 Pro 5G, le Mi 6, le Mi Mix 2 et le Mi CC9 (appellation chinoise du Mi A3) ont également migré.

Source : Android Headlines



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Xiaomi abandonne les smartphones 4G pour se concentrer sur la 5G

Xiaomi a décidé d’abandonner les smartphones 4G. La marque chinoise va désormais se concentrer sur le développement de son catalogue de smartphones compatibles avec le réseau 5G. D’ici la fin de cette année, le constructeur ambitionne d’ailleurs de lancer une dizaine…

Xiaomi : un smartphone pliable d’un nouveau genre breveté en Chine

Xiaomi réfléchit à un nouveau concept de smartphone pliable. Le constructeur vient en effet de déposer un brevet évoquant un terminal non seulement capable de se plier, mais également doté d’un appareil photo rotatif.   Xiaomi, comme tous les constructeurs…

Xiaomi lance les Black Shark 3 en France à partir de 599 euros

Black Shark, une filiale de Xiaomi, vient de lancer les Black Shark 3 et 3 Pro, une troisième génération de smartphones gaming surpuissants, en France. Sans surprise, c’est l’édition Pro qui attire tous les regards, notamment à grâce à son écran…

Redmi K30i : Xiaomi préparerait un K30 5G allégé au niveau photo

La famille Redmi K30 pourrait s’agrandir encore. Une nouvelle version du K30 5G a été croisée dans le code source d’une nouvelle version de l’application « Appareil Photo » de MIUI. Cette version serait compatible 5G, mais serait moins bien équipée au…

Xiaomi espionnerait les utilisateurs de ses smartphones via des backdoors

Xiaomi est accusé de collecter une myriade de données privées de ses clients via des backdoors. Les données seraient transférées sur des serveurs appartenant au constructeur, clame un chercheur en sécurité qui a confié au site Forbes avoir rassemblé suffisamment…