AMD Ryzen 4000 G : des processeurs de bureau musclés, mais réservés aux constructeurs

AMD vient de présenter ses nouveaux APUs Ryzen 4000 G. Ils viennent remplacer les Ryzen 3 3200G et Ryzen 5 3400 G. Comme pour les Ryzen 4000 dédiés aux ordinateurs portables, ces puces sont basées sur l’architecture Zen 2 et sont gravées en 7nm. Seule ombre au tableau, elles seront réservées dans un premier temps aux constructeurs. 

lancement amd ryzen 4000g
Crédits : AMD

Après avoir lancé en début les Ryzen 400 gravées en 7nm sur les ordinateurs portables, AMD continue de déployer progressivement ses puces basées sur sa récente architecture Zen 2. Toujours gravées en 7nm, ces APUs de bureau sont censés remplacer dès la fin d’année 2020 les actuels Ryzen 3 3200G et Ryzen 5 3400G, qui fonctionnent eux sur l’architecture Zen+ et qui sont gravés en 12nm.

Cette gamme se compose donc de 8 nouveaux processeurs allant des entrées de gamme Athlon à la Rolls-Royce Ryzen 4700G, qui selon les dires du fournisseur de Santa Clara « affiche jusqu’à 202% de performances GPU en plus par rapport à un Intel Core i7-9700″.  En outre, la puissance supplémentaire en multi-thread serait de 31%, toujours en comparaison avec le précédent processeur de son concurrent.

Pourquoi ne pas avoir comparé les performances de ses nouveaux APUs avec les dernières puces Intel ? AMD affirme ne pas avoir pu procéder aux tests en raison de la crise sanitaire. Pour autant, il est difficile de croire que l’entreprise n’ait pas réussi à se procurer au moins une puce Intel de 10ème génération sur des sites marchands.

ryzen 4000g tableau
Crédits : AMD

À lire également : AMD dévoile ses Ryzen Pro 4000, des processeurs 8 cœurs à 4,1 GHz et en 15 W

Réservées aux OEMs en premier lieu

C’est la nouvelle qui pourra faire grincer des dents les utilisateurs. En effet, AMD a décidé de ne pas commercialiser ses nouveaux processeurs auprès du grand public. Il sera impossible de les trouver au détail « en version boîte » sur les sites ou boutiques spécialisées. Seuls les OEMs (fabricants d’équipement d’origine) comme Dell, HP ou Lenovo pourront se procurer ses puces et les intégrer à leurs PC de bureau respectifs. Cette restriction pourrait être temporaire.

Toutefois, les utilisateurs qui aiment assembler leur PC ne pourront donc pas profiter dans l’immédiat de ces nouveaux composants. Sur ce point de discorde, AMD a réagi officiellement : « Nous comprenons et apprécions le fait qu’il existe de nombreux constructeurs amateurs qui utilisent des APU et qui souhaitent mettre à niveau ces APU […] Et même si je ne peux pas rentrer dans les détails de notre feuille de route, il y a un APU de nouvelle génération pour ces clients, et il s’intégrera dans les cartes des séries 400 et 500″, rassure Robert Hallock, directeur technique du marketing chez AMD. Il faudra donc prendre son mal en patience avant de pouvoir mettre la main sur ces nouveaux APUs. 

À lire également : AMD Ryzen – certaines cartes mères endommagent les processeurs à petit feu

Source : Communiqué AMD

tableau ryzen 3000g
Crédits : AMD



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Intel : le lancement des CPU Tiger Lake confirmé le 2 septembre

Intel a accidentellement révélé la date de la présentation de ses nouveaux processeurs Tiger Lake. En effet, les CPU de 11ème génération seront dévoilés officiellement lors d’une conférence en ligne le 2 septembre 2020. Intel s’est malheureusement trahi et a…

Android, Chrome OS : Google va mieux intégrer les deux écosystèmes

Google est en train de remplacer son initiative « Better Together » pour Android et ChromeOS par un nouveau « Phone Hub » qui améliore significativement l’intégration de l’écosystème Android + ChromeOS – qui ressemble de plus en plus à l’écosystème Apple. Grâce au…