Amazon propose enfin des solutions pour arrêter de détruire des tonnes d’articles invendus

 

Après la récente polémique sur la destruction des articles invendus dans ses entrepôts britanniques, Amazon réagit enfin en lançant deux nouveaux programmes à destination des vendeurs. Ces derniers permettent d’automatiser la remise en vente sous l’étiquette seconde main ainsi que de couvrir les frais de retour.

amazon retours
Crédits : Unsplash

Amazon est régulièrement épinglé par les autorités et les clients pour ses pratiques souvent douteuses. Il y a quelques jours, l’UE a infligé une amende record de 886 millions d’euros à la firme pour avoir violé ses règles en matière de confidentialité. Récemment, cette dernière a également été au cœur d’un autre scandale, après la diffusion d’images tournées à l’intérieur des entrepôts britanniques. Dessus, on y voit des employés détruire des centaines de milliers d’articles invendus chaque semaine.

Des semaines plus tard, le géant du e-commerce s’est enfin décidé à réagir. Ce dernier annonce le lancement de deux nouveaux programmes à destination des vendeurs : le « FBA Grade and Resell » et le « FBA Liquidations ». Pour l’entreprise, l’objectif est de faciliter la remise en vente des articles retournés par la clientèle ou, dans le cas contraire, d’écouler les surplus de stock. Pour ce faire, elle joue de la carte de la seconde main.

Amazon va vendre des produits d’occasion pour limiter le gaspillage

Le programme Grade and Resell permet ainsi aux vendeurs de replacer automatiquement sur la plateforme un article retourné. Cette dernière va alors évaluer son état et le catégoriser comme d’occasion sous 4 étiquettes : comme neuf, très bon état, bon état ou état acceptable. Une fois ce processus réalisé, les commerçants pourront déterminer le prix de vente et gérer la promotion de l’article à l’aide des outils habituellement mis à disposition. Ce programme est déjà disponible au Royaume-Uni et le sera en France d’ici début 2022.

Sur le même sujet : Amazon accusé de vendre des milliers d’articles dangereux, les États-Unis portent plainte

Quant au programme Liquidations, il donne la possibilité aux vendeurs de passer par le canal de revente en gros d’Amazon afin de couvrir les coûts de retour et de surplus de stock. Il est déjà disponible en France, aux États-Unis, en Allemagne, en Italie et en Espagne. C’est une bonne nouvelle pour l’Hexagone, qui est loin d’être épargné par le phénomène de gaspillage industriel. « Ces nouveaux programmes sont des exemples des mesures que nous prenons pour nous assurer que les produits vendus sur Amazon — que ce soit par nous ou par nos petites entreprises partenaires — sont utilisés à bon escient et ne deviennent pas des déchets », a commenté Libby Johnson McKee, directrice d’Amazon Returns.

Source : Amazon



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !