Amazon Echo : quand l’enceinte connectée est témoin d’un meurtre

 

Une enceinte Amazon Echo aurait assisté au meurtre d’une femme en juillet dernier en Floride aux Etats-Unis. L’appareil pourrait avoir enregistré des sons qui pourraient aider les enquêteurs à mieux comprendre les circonstances de sa mort.

Amazon Echo Crime

Et si une enceinte Amazon Echo pouvait aider à résoudre le meurtre de sa propriétaire ? En juillet 2019, une femme de 32 ans est retrouvée morte à son domicile situé à Hallandale Beach, en Floride. Une dispute a éclaté entre la victime, Sylvia Galva Crespo, et son mari Adam Crespo. L’homme a tenté de faire sortir son épouse du lit, sans succès. Elle s’est accroché à l’une des tiges du lit surmontée d’une lance. “La force employée par l’accusé (Adam Crespo) pour tirer la victime a provoqué la rupture du manche, et d’une manière indéterminée, la lame s’est fichée dans le corps de la victime, ce qui a entraîné le décès”, précise le rapport de police. Un “coup accidentel” selon les propos du mari recueillis par le journal britannique The Guardian.

A lire également : Amazon Echo – des milliers d'employés écoutent ce que vous dites à Alexa

Une enceinte Echo, témoin potentiel du meurtre

Le couple avait installé des enceintes Amazon Echo un peu partout dans le domicile. Les enquêteurs espèrent retrouver des enregistrements fortuits de l’altercation. Ces appareils réagissent en temps normal à la commande “Alexa” mais il arrive que l’appareil se déclenche par erreur. “On pense que des preuves du crime – des enregistrements audio de l’agression envers la victime Sylvia Crespo, ainsi que tous les évènements qui ont précédé ou suivi l’altercation – peuvent être trouvées sur les serveurs informatiques, maintenus par ou pour Amazon.com”, explique le mandat de perquisition obtenu par la chaîne américaine CBS.

Le géant du e-commerce a déclaré dans un communiqué que l’entreprise “ne divulguait pas d’informations sur ses clients en réponse aux demandes du gouvernement, à moins que nous ne soyons obligés de le faire pour nous conformer à un ordre juridiquement valable et contraignant”. Ce qui fut le cas. Contraint et forcé, Amazon a transmis plusieurs enregistrements à la police. Ces éléments sont en cours d’analyse, et pour l’instant les autorités n’ont toujours pas précisé si ces extraits étaient utiles à l’enquête ou non. En novembre 2018, un Amazon Echo avait déjà servi à résoudre un double meurtre aux Etats-Unis.

Source : The Guardian



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !