Amazon Echo aide à résoudre une affaire de meurtre

Maj. le 20 novembre 2018 à 18 h 32 min

Amazon Echo fut le témoin d’un double meurtre aux États-Unis. Un juge souhaite mettre la main sur d’éventuels enregistrements vocaux pour confondre l’auteur. Un homme a été inculpé, mais la justice manque d’éléments et compte sur l’enceinte connectée pour élucider cette affaire. Le procès aura lieu en mai 2019.

Amazon Echo aide à résoudre une affaire de meurtre

Une femme est morte après avoir été poignardée 43 fois et une autre a été retrouvée avec le crâne écrasé aux États-Unis le 29 janvier 2018 révèle le site News. Les enquêteurs du New Hampshire accusent un homme d’être l’auteur de ces assassinats, mais manquent d’éléments. Les autorités pensent avoir un témoin sur place qui pourrait les aider à y voir plus clair pour faire la lumière sur toute cette affaire, une enceinte connectée Amazon Echo.

Amazon Echo sert de témoin dans une enquête sur un double meurtre

Amazon Echo fut déjà le témoin d’un meurtre dans une autre affaire, à ce moment-là le géant refusait catégoriquement d’aider la police. Cette fois, les autorités se montrent plus insistantes. Un juge du New Hampshire réclame à Amazon des enregistrements vocaux pouvant aider les policiers. « Les enquêteurs pensent que Sullivan (une des victimes) a été attaqué dans la cuisine du 979 Meaderboro Road, où se trouvait l’Echo, et les procureurs estiment qu’il y a des raisons de croire qu’il existe des preuves à son sujet, telles que des enregistrements sonores de l’attaque et des événements qui ont suivi » estime le tribunal.

Lorsqu’un utilisateur demande à Alexa « quel temps fera-t-il demain ? » un enregistrement audio est envoyé dans le cloud de l’entreprise pour répondre à sa demande. Cet enregistrement est conservé pendant une durée indéterminée, Amazon explique que les serveurs sont ultra sécurisé pour ne pas compromettre les données personnelles. De plus, le géant insiste sur le fait qu’il ne collabore pas sans avoir une injonction émanant de la justice.

Les micros des enceintes sont toujours activés en permanence. Cependant, ils n’enregistrent et ne transmettent aucune information aux serveurs tant qu’il n’y a pas de commandes vocales pour réveiller Alexa. Il y a donc des probabilités que la demande de la justice ne débouche sur rien, si Amazon ne les détient pas. Pensez-vous que les preuves détenues par une enceinte peuvent servir de preuves dans une telle affaire ? Partagez votre opinion dans les commentaires.

Lire aussi : comment désactiver le micro pour ne plus être écouté par Amazon Echo

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon Echo aide à résoudre une affaire de meurtre

Amazon Echo fut le témoin d’un double meurtre aux États-Unis. Un juge souhaite mettre la main sur d’éventuels enregistrements vocaux pour confondre l’auteur. Un homme a été inculpé, mais la justice manque d’éléments et compte sur l’enceinte connectée pour élucider…

Amazon Alexa permet désormais de passer des appels Skype

Amazon Alexa donne maintenant la possibilité aux utilisateurs de passer des appels audio ou vidéo via Skype. Une fonctionnalité qui arrive donc sur les enceintes Echo et les autres appareils compatibles. Microsoft et Amazon renforcent encore leur partenariat autour de l’assistant…