Amazon, Cdiscount, Fnac : bientôt une taxe sur les livraisons à domicile ?

Les achats réalisés en ligne et livrés à domicile, sur Amazon, Cdiscount, Fnac et les autres, pourraient bientôt être taxés. C’est en tout cas ce que souhaite l’Association des maires de France, qui vient de déposer un nouvel amendement. Le but de cette taxe : alléger les charges des commerces de proximité et des magasins physiques, qui souffrent de la concurrence des enseignes en ligne. Explications. 

amazon Cdiscount Fnac taxe achats en ligne

 

David Lisnard, maire de Cannes (LR) et vice-président de l’Association des maires de France vient de déposer un amendement au projet de loi Finances, rapportent nos confrères des Echos. L’amendement prévoit la création d’une taxe sur tous les colis achetés sur internet et livrés à domicile. L’amendement rappelle sous certains égards une proposition de loi déposée en juin 2018, qui envisage de taxer les livraisons en fonction des km parcourus.

Amazon, Cdiscount, Fnac : l’Association des maires de France veut une taxe de 1€ sur chaque colis livré

Comme l’explique l’Association des maires de France, l’amendement décrit la mise en place « d’une taxe forfaitaire de 1€ » sur les « achats réalisés en ligne et livrés à domicile ». La taxe serait collectée directement par le commerçant en ligne, Amazon, Fnac, Cdiscount, Zalando ou autres, lors de l’achat pour être reversée à l’Etat. Seules les collectivités bénéficieront des fonds générés par la taxe.

La taxe ne vise pas les livraisons en magasins ou via des points de relais. Ce type de livraison est plutôt bénéfique pour  les commerces physiques qui jouent les intermédiaires, assure l’Association. « Ce mode de livraison est aussi beaucoup moins contraignant pour l’environnement » précise le communiqué.

D’après les calculs de David Lisnard, cette taxe pourrait générer un minimum de 336 millions d’euros de recettes à l’échelle nationale. Cette somme permettrait de financer l’abattement automatique de 10% de la taxe foncière des commerces inférieur à 400m².

« Il ne s’agit pas de s’opposer aux nouveaux modes de consommation mais force est de constater que le e-commerce ne contribue pas autant à l’effort fiscal » estime l’Association des maires de France. Comme le rappellent nos confrères des Echos, 85 taxes visent actuellement les magasins physiques, contre seulement 3 pour les commerces en ligne. Que pensez-vous de cette taxe ? Seriez-vous prêt à payer 1€ de plus sur chacun de vos achats ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !