Amazon, Cdiscount et d’autres sites fraudent massivement la TVA selon Bercy

 

Amazon, Cdiscount, et d'autres sites de e-commerce s'adonnent massivement à des fraudes à la TVA selon un rapport de l'inspection générale des finances. Le problème viendrait des “marktplaces” c'est à dire la possibilité pour des vendeurs indépendants de vendre sur ces plateformes. 98% des vendeurs sur ces marketplaces ne sont pas immatriculés pour la TVA en France. 

Amazon

L'inspection générale des finances (IGP) dénonce dans un rapport repris par Les Echos la fraud “massive” à la TVA à laquelle s'adonnent les grandes plateformes de vente en ligne, notamment Amazon et Cdiscount. Le problème vient de vendeurs tiers qui proposent leur produit via les “marketplace” ces sortes d'extensions du site principal où on trouve parfois des produits encore moins chers. Et pour cause : après contrôle de quelques 24 459 vendeurs, seuls 538 étaient en règles.  98 % des vendeurs n'avaient ainsi pas de numéro d'immatriculation pour la TVA en France.

Ces marketplace font en réalité la part belle à des vendeurs domiciliés à l'étranger – 40% étaient basés en Chine en 2019 selon Les Echos. Et beaucoup semblent vouloir s'épargner les complexités de la législation fiscale française. Or leur poids est de plus en plus lourd sur les plateformes : 58% du chiffre d'affaires d'Amazon, entre 30% et 40% de celui de Cdiscount. Contacté par les Echos, le site français se dit pourtant surpris des conclusions de l'IGF : « sur nos 12 000 vendeurs, 5 000 sont des entreprises françaises affichant leur numéro de TVA sur le site », se défend la plateforme.

Manque à gagner colossal

Néanmoins le problème n'est pas à prendre à la légère. D'abord parce qu'il avantage des acteurs étrangers en leur accordant la possibilité de vendre en permanence leurs produits 20% moins cher que ceux de vendeurs basés en France. Ensuite, parce que le manque à gagner est colossal. Bercy ne donne pas de chiffre global, mais Les Echos relève l'exemple de 43 entreprises contrôlées dont le manque à gagner pour les finances publiques était de 285 millions d'euros. Une paille quand on sait qu'il y avait plus de 100 000 vendeurs en ligne en 2019.

Lire également : Amazon – il commande une Nintendo Switch et reçoit des préservatifs !

L'affaire a désormais été transmise au parquet financier. La situation devrait néanmoins en grande partie changer dès 2021 : Amazon, Cdiscount, et les autres plateformes de vente en ligne devront alors collecter la TVA pour les nombreux vendeurs de leur marketplaces.

Source : Les Echos



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • Capture
    Amazon : le paiement par empreintes digitales arrive dans les superettes

    Amazon vous permet désormais de payer grâce à votre empreinte digitale. Pour le moment, l’opération est limitée à un seul magasin dans la ville de Seattle. Si elle connait le succès, Amazon pourrait l’étendre, pourquoi pas jusqu’en Europe. Bientôt, il…

  • Huawei Biden
    Huawei se fait éjecter du top 5 des marques de smartphone, les ventes de Xiaomi explosent

    L’institut d’étude Strategy Analytics confirme la sortie de Xiaomi du Top 5 des constructeurs de smartphones. Une sortie qui profite à toutes les autres marques du Top 5. Xiaomi et Vivo en sont les grands gagnants, avec une augmentation de…

  • disque dur
    SSD, disques durs : cette cryptomonnaie en plein boom menace de provoquer des pénuries

    Les mineurs de cryptomonnaies pourraient de nouveau être à l’origine d’une pénurie de composants. Cette fois-ci, ce sont les SSD et HDD qui en seraient victimes. Une nouvelle cryptomonnaie, dénommée Chia, repose en effet sur l’espace de stockage disponible plutôt…

  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • amazon projet outlets
    Amazon voulait lancer des boutiques physiques pour brader ses produits invendus

    Avant la crise sanitaire mondiale, Amazon avait entrepris le projet de développer un réseau de points de vente physiques pour y vendre ses stocks de produits invendus. Ce réseau se serait composés de magasins permanents, mais également temporaires. Ces boutiques…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…