Adobe efface toute trace de Flash dans Reader et Acrobat

 

Adobe a officiellement retiré les derniers composants Flash qui résidaient dans Adobe Reader la visionneuse de PDF et les différentes versions d'Acrobat l'éditeur professionnel pour ce format. 

Adobe Flash Player

Adobe a décidé de retirer toute trace de Flash dans ses produits en amont de la mort officielle programmée de Flash Player en décembre 2020. La mise à jour vise Adobe Reader, Acrobat DC, Acrobat 2020 et Acrobat 2017. Pour inciter les administrateurs à faire la mise à jour, l'éditeur a au passage inclus une série de correctifs de sécurité.

Les serveurs liés aux fonctionnalités Flash ayant été désactivés, ces dernières (qui permettaient par exemple au document de se mettre à jour dynamiquement via internet) ont été remplacées par des alternatives. Jusqu'alors il y avait en effet une barre d'outils dédiée aux formulaires qui s'appuyait sur Flash et permettait des actions telles que “Mettre à jour”, “Filtrer”, “Exporter”, “Archiver”, “Ajouter” ou “Supprimer”.

Lire également : Windows 10 – la dernière mise à jour supprime définitivement Flash

Flash : Adobe fait le ménage dans ses applications en amont de la mise à mort programmée du plugin

Des fonctionnalités particulièrement usitées dans les grosses entreprises pour travailler en collaboration avec plusieurs départements. Ces fonctionnalités sont toujours là mais elles ne reposent plus sur Flash. Le composant disparaît aussi de la suite Office. Un menu PDFMaker existait en effet dans Word et PowerPoint – permettant d'intégrer du contenu Flash dans des documents. Adobe relève que si vous tentez désormais d'ouvrir un document avec un contenu Flash, il ne sera plus possible d'exporter un fichier en PDF avec le contenu Flash tel quel. Adobe précise que cela débouchera sur le remplacement du contenu par une image, voire dans certains cas un emplacement vide.

De quoi vous inciter un peu de manière forcée il est vrai à trouver vite des alternatives. L'industrie dans son ensemble pousse depuis des années Flash vers la sortie. Le plugin qui a permis à internet de devenir si interactif, est en effet régulièrement pointé du doigt pour ses piètres performances. C'est d'ailleurs son impact désastreux sur l'autonomie qui avait poussé Steve Jobs à lancer la charge en critiquant publiquement la manière dont Flash était conçu et en l'interdisant sur tous ses appareils mobiles dès 2010.

Pour ne rien arranger, Flash était criblé de failles de sécurité et servait souvent de vecteur d'attaques. Que ce soit en raison de la manière dont il se mettait à jour avec sa fenêtre caractéristique copiée par de nombreux malware. Ou à cause, plus simplement, de son caractère indispensable et de la multitude de sources sur lesquelles il pouvait être téléchargé. Cela permettait en effet aux pirates de proposer des versions vérolées de Flash. Le format Flash a aujourd'hui presque disparu du web, après avoir pourtant longtemps régné de façon hégémonique. Notamment grâce à l'émergence de ses remplaçants : HTML 5 et de CSS3.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !