4 raisons de préférer Android pur aux surcouches

Maj. le 7 mars 2018 à 21 h 56 min

Android pur ou surcouches constructeurs ? De nombreux utilisateurs se posent la question de savoir laquelle des deux propositions est la meilleure. Car l’une des forces d’Android est d’être ouvert et de permettre aux différentes marques d’apposer leur petit (ou leur grosse) touche.

nexus-5x-test

Si certains constructeurs proposent des fonctionnalités intéressantes, Android pur a des atouts indéniables pour l’expérience utilisateur. Loin de nous l’idée d’orienter les consommateurs dans leur choix. Toutefois, nous avons relevé 4 raisons de préférer Android pur aux surcouches constructeurs. Les voici.

Léger, épuré, intuitif

C’est indéniable, la version d’Android proposée par Google est d’une légèreté remarquable. L’interface est épurée, fluide et les animations correspondent à l’idéal de l’OS selon Google. Il y a peu d’éléments superflus.

android-lollipop-material-design

Le Material Design initié avec Android Lollipop à permis d’améliorer encore l’expérience. L’interface est plus claire et les animations très agréables à l’usage. De plus, Google a intégré de nouvelles fonctionnalités comme le mode Doze ou la gestion des permissions d’applications qui ont permis à Android d’être plus mature tout en restant léger. On ne peut pas en dire autant des surcouches constructeurs qui ajoutent par exemple un nombre incalculable d’applications préinstallées.

Moins d’applications préinstallées

C’est l’une des plus grosses critiques des utilisateurs. Les surcouches constructeurs sont souvent, pour ne pas dire toujours, accompagnées d’applications préinstallées. Le but recherché est très simple : proposer des services différents de ceux de Google, des services maison qui permettent à la marque d’habituer l’utilisateur à son univers et à le fidéliser.

L’intérêt est également commercial puisque certaines applications préinstallées permettent de dégager des profits. On pense par exemple aux différents stores alternatifs préinstallés dans les modèles de certaines marques. Samsung a par exemple intégré à sa surcouches Touchwiz son propre store en plus du Google Play Store.

Si pour les marques l’intérêt est clair, pour l’utilisateur il n’y a pas vraiment d’utilité. Pire, cela détériore l’expérience. Pourquoi avoir besoin d’un deuxième store alors que le Google Play Store dispose du plus grand nombre d’applications ?

utiliser plusieurs comptes applications android

La conséquence directe de ces applications préinstallées, c’est qu’elle occupent plus de mémoire interne. Touchwiz est par exemple une surcouche extrêmement lourde qui occupe énormément de mémoire interne. Or, le stockage est très important pour l’utilisateur. Lorsqu’il achète un smartphone de 32 Go il n’a pas envie de se retrouver avec seulement 24 Go pour des applications qu’il n’a pas choisi.

L’autre inconvénient c’est évidemment le changement d’interface avec des dossiers comprenant des applications inutiles. On peut vite personnaliser tout ça c’est vrai, mais ce n’est pas le plus optimal pour une première approche d’Android. Commencer son expérience en supprimant des éléments, c’est moyen. Et au delà de ces deux aspects c’est la démarche même qui dérange. On impose beaucoup trop de choses à l’utilisateur alors qu’il fait aussi le choix d’Android pour sa liberté et son ouverture.

Le suivi des mises à jour

S’il y a bien un problème récurrent dans l’univers Android, c’est la question des mises à jour. Les derniers chiffres de la répartition des différentes versions sont parlants. Bientôt un an après le déploiement d’Android Marshmallow, cette version n’a même pas encore passé la barre des 10% d’utilisateurs Android. A titre de comparaison, la dernière version d’iOS est présente sur plus de 80% des terminaux vendus par Apple.

Android-repartition-mars-2016

Si la répartition est si mauvaise, c’est majoritairement à cause de ces surcouches constructeurs. Car sur une version pure présente sur les smartphones Nexus, la mise à jour se fait sans délai. En revanche, pour HTC, Samsung, Sony, Motorola et les autres, il est obligatoire de retravailler sur la nouvelle version d’Android et d’adapter la surcouche à toutes les nouveautés. Ce travail prend énormément de temps. Et parfois les surcouches sont tellement lourdes qu’on saute carrément une version d’Android. Autant dire que ce n’est vraiment pas sérieux surtout lorsqu’il s’agit de produits haut de gamme vendus à des prix très élevés.

L’esprit Google, la philosophie Android

Ça a l’air bête comme ça, mais Android c’est une vraie expérience à part entière. Google sait faire de bons logiciels, de bons systèmes, épurés, simples, intuitifs. Et en prime, ils sont ouverts et offrent une liberté incroyable.

L’esprit Google ressort parfaitement dans une version pure d’Android. Et c’est aussi ce qui est séduisant. Le design, l’interface, les animations, tout correspond parfaitement à la philosophie de l’entreprise. Et les surcouches viennent dénaturer cette philosophie.

Certes, elles permettent à chaque marque de se créer une propre personnalité. Touchwiz représente clairement Samsung, Sense est HTC. Mais de l’avis de nombreux utilisateurs et observateurs, les version d’Android les plus séduisantes restent les versions pures.

android-n-nexus

Motorola par exemple a fait le choix de n’intégrer que quelques petites fonctionnalités supplémentaires mais sans dénaturer la version pure. Le résultat : un OS fluide, léger, dans l’esprit Google avec des petits plus. Et c’est ce qui plait à de nombreux utilisateurs.

Bien évidemment cela n’enlève rien au fait que certaines marques font de très bonnes choses. Mais l’expérience Android pur reste unique en son genre, c’est une philosophie, un état d’esprit.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Qui est Xavier Niel, le fondateur de Free ?

Du minitel rose à Free et Free Mobile, en passant par l’école 42 et la Station F, Xavier Niel est aujourd’hui un magnat des télécoms dont la fortune dépasse les 5 milliards d’euros. Dans ce TechStory, nous allons voir comment ce…

Razer Phone 2 : nos réponses à toutes vos questions

Lundi 19 novembre, nous vous proposions de répondre à toutes vos questions sur le Razer Phone 2. Dans cet article nous revenons sur vos questions avec des réponses plus détaillées. N’hésitez pas à poser davantage de questions dans les commentaires…