13 Reasons Why accusé d’avoir déclenché une vague de suicides, Netflix répond

13 Reasons Why a-t-il provoqué une vague de suicides aux États-Unis ? Une étude met en garde de l'effet de la série sur les jeunes suite à une augmentation des suicides après la sortie de la saison 1. Netflix assure traiter le sujet de manière responsable et répond à cette accusation en partageant les conclusions d'une autre recherche qui va cette fois dans son sens. 

13 reasons why

13 Reasons Why était la série la plus regardée en SVOD en France en mai 2018. La production originale Netflix, qui traite de la question du suicide, est vite devenue l'une des plus populaires de la plateforme de streaming et une saison 3 a été commandée. Mais une étude publiée dans le Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry (JAACAP) et financée par le National Institute of Health conclut que la série a conduit à un pic de suicides aux États-Unis.

Netflix défend sa série 13 Reasons Why

D'après la recherche, la sortie de 13 Reasons Why correspond à une augmentation significative des taux de suicide chez les jeunes âgés de 10 à 17 ans, notamment chez les garçons. Dans les neuf mois qui ont suivi la disponibilité de la saison 1, environ 200 suicides supplémentaires par rapport aux chiffres prévus ont eu lieu outre-Atlantique. Le mois d'avril 2017 (la série est apparue sur Netflix fin mars 2017) y serait le plus mortel des avril depuis neuf ans. L'étude recommande une extrême prudence à l'égard de la série et de son influence sur les enfants et adolescents.

Lire aussi : Netflix est en train de tuer notre vie sexuelle

Bien sûr, ces résultats sont à mettre en perspective. Il ne s'agit ici que d'une corrélation et n'est apportée aucune preuve de cause à effet. L'étude ne présente qu'une comparaison et ne prend pas en compte tous les autres motifs qui pourraient faire augmenter le nombre de suicides.

Netflix s'est par ailleurs défendu en rappelant que les conclusions de la recherche sont en contradiction avec une autre étude menée par l'Université de Pennsylvanie. D'après cette dernière, les spectateurs qui ont regardé la série jusqu'au bout sont plus susceptibles de s'écarter d'idées suicidaires, alors que ceux qui l'ont arrêté en cours de route sont considérées comme plus à risque. “C'est un sujet d'une importance cruciale et nous avons travaillé dur pour nous assurer de traiter cette question sensible de manière responsable”, assure le service de SVOD.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
netflix week end
Netflix : les séries et films à regarder ce week-end

Netflix propose chaque semaine de nouvelles séries et de nouveaux films. Pour vous aider à choisir ce que vous allez regarder ce week-end, on vous propose une petite sélection des meilleures nouveautés du catalogue. C’est parti !  Le catalogue Netflix s’enrichit toutes…

mignonnes netflix polemique
Netflix attaqué par les Etats-Unis pour pédopornographie à cause du film Mignonnes

Mignonnes, l’excellent film réalisé par Maïmouna Doucouré, continue de défrayer la chronique outre-Atlantique. Victime du marketing putassier de Netflix, de nombreux politiques américains veulent désormais clouer la plateforme et le film au pilori, pour motif de pédopornographie. L’excellent film Mignonnes…

Netflix
Netflix pourrait encore augmenter le prix des abonnements

Netflix risque encore d’augmenter le prix de ses abonnements, estime un analyste financier. D’après l’expert, le géant de la VOD ne tardera pas à annoncer une énième augmentation tarifaire à ses abonnés américains et européens.  Dans un rapport financier destiné…