Twitter : quand Marine Le Pen affole le web en trois tweets barbares

Maj. le 26 février 2018 à 20 h 03 min

Hier matin Marine Le Pen a affolé le web et les médias nationaux après avoir posté une série de photos barbares de Daech sur Twitter. La figure de proue du Front National voulait réagir à une attaque d’un journaliste. Explications.

marine le pen twitter daech

Alors qu’un adolescent était condamné à 2 ans de prison ferme pour apologie du terrorisme sur Twitter, Marine Le Pen est dans le viseur des autorités. Hier matin, la présidente du Front Nationale a posté plusieurs photos barbares de Daech sur son compte Twitter en réponse à une attaque de Jean-Jacques Bourdin, journaliste sur RMC et BFM TV.

Revenons sur Daech. Je voudrais revenir sur les liens… euh… entre Daech et le Front… enfin les liens, pas les liens directs entre Daech et le Front National, mais ce repli identitaire, qui finalement est une communauté… d’esprit, parce qu’aidée pour Daech c’est de pousser la société française au repli identitaire. – Jean Jacques Bourdin sur RMC –

Ce dernier, lors de sa matinale traditionnelle a comparé le Front National à Daech. A l’écoute de ces paroles, Marine Le Pen a immédiatement réagi sur Twitter. Et quelle réaction !

Elle a publié pas moins de trois tweets mettant en scène des victimes de Daech. La première est celle du journaliste américain James Foley, décapité. La seconde est celle du pilote jordanien Maas al-Kassasbeh brûlé vif alors qu’il est enfermé dans une cage. Enfin, la troisième photo montre un homme sous les chenilles d’un char. Pour chaque image, Marine Le Pen a tweeté « Daech c’est ça » pour montrer qu’il existe une grande différence entre le FN et ces terroristes.

Jean Jacques Bourdin reste droit dans ses bottes, « à aucun moment je n’ai dit que le FN était comme Daech ». Et d’ajouter : « j’ai vraiment trop de respect pour les électeurs du FN pour entrer dans une polémique parfaitement inutile ».

La réaction de Marine Le Pen affole le web

Cette réaction que l’on peut allègrement qualifier de disproportionnée a affolé le web toute la journée. D’abord, la famille de James Foley, le journaliste décapité, a demandé à faire retirer cette photo à Marine Le Pen par respect pour leur enfant.

Nous sommes profondément choqués par l’utilisation qu’est faite de Jim pour le bénéfice politique de Le Pen et nous espérons que la photo de notre fils, ainsi que deux autres images explicites, seront retirées immédiatement.

Après avoir reçu ce message, Marine Le Pen a retiré la photo de James Foley. Elle déclare par la suite à l’AFP :

Je ne savais pas que c’était une photo de James Foley. Elle est accessibles par tous sur Google. J’apprends ce matin que sa famille me demande de la retirer. Bien évidemment, je l’ai aussitôt retirée.

En revanche les deux autres images sont toujours sur Twitter. Une enquête a été lancée pour « diffusion d’images violentes ». La polémique a pris une telle ampleur que le Ministre de l’Intérieur a dû répondre à une question au gouvernement à l’Assemblée Nationale. Marine Le Pen risque cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende pour ces photos.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Coupe du Monde 2018 : les meilleures réactions sur Twitter

La Coupe du Monde 2018 s’est terminée en apothéose sur une victoire de la France 4-2 contre la Croatie.  Bien sûr, Twitter n’était pas en reste, les supporters des bleus étaient nombreux à suivre le match en aparté sur les…