Xiaomi Mi 6 : test complet, avis, écran, photo et autonomie

Date de dernière mise à jour : le 1 août 2017 à 10 h 10 min

Nous avons eu la chance de tester ce Xiaomi Mi 6 durant plusieurs jours. Voici nos impressions dans notre test complet. Le fabricant chinois dispose d’une certaine aura dans l’hexagone, alors que ses produits ne sont toujours pas vendus chez nous. Nous allons voir si cette réputation est méritée en passant son dernier flagship sur le grill.

test xiaomi mi 6

Xiaomi est sans aucun doute l’un des constructeurs les plus agressifs qui soient, en effet celui-ci casse les prix et propose des smartphones abordables avec des fiches techniques intéressantes. Le Mi 6 n’échappe pas à la règle ; à peine le Galaxy S8 sorti que le chinois n’a pas attendu longtemps avant de présenter officiellement son flagship killer.

Pour environ la moitié du prix du Galaxy S8, vous pouvez vous offrir un Mi 6 dont sur le papier la fiche technique est réellement séduisante. Toutefois, la question que l’on pourrait se poser naturellement, c’est de savoir si les prestations sont réellement au rendez-vous ? N’y a-t-il pas anguille sous roche quelque part ? C’est ce que nous allons voir lors de son test.

Le Xiaomi Mi 6 propose une belle fiche technique, nous avons droit à un écran de 5,15 pouces et une définition de 1920 x 1080 pixels. Nous retrouvons le SoC Snapdragon 835 de Qualcomm associé à l’Adreno 540 et épaulé par 6 Go de RAM. La mémoire de stockage est quant à elle de 64 Go, cette dernière n’étant pas extensible.

Le flagship dispose d’un double capteur photo de 12 MP et d’un capteur frontal de 8 MP pour les selfies. La 4K pour l’enregistrement des vidéos est naturellement de la partie. L’autonomie est confiée à une batterie de 3350 mAh et le smartphone dispose d’un emplacement dual nano SIM.

test xiaomi mi 6

Enfin, Android 7.1 Nougat est aux commandes, accompagné par la surcouche MIUI qui est l’une des grandes particularités de ce Xiaomi Mi 6.

Il est clair que la fiche technique est clairement orientée haut de gamme. Certains regretteront peut-être le choix d’un écran seulement Full HD, toutefois cela est amplement suffisant dans la plupart des usages. Nous allons voir si la présence d’un double capteur photo apporte réellement quelque chose ou si cela est totalement superflu. On commence le test par la case déballage et nous regardons ce que le chinois nous a mis dans la boîte.

Test vidéo

Fiche technique du Xiaomi Mi 6

Xiaomi Mi 6
EcranEcran 5,15 pouces IPS FHD 1920 x 1080 pixels (428 ppp)
ProcesseurSnapdragon 835 cadencé à 2,45 GHz
GPUAdreno 540
RAM6 Go LPDDR4X
Capteur avant8 mégapixels
Capteur arrière12 mégapixels grand-angle f/1.8 1.25µm + 12 mégapixels Telefoto f/2.6 1µm, OIS 4 axes
Stockage64 / 128 Go de mémoire de stockage interne
Batterie3350 mAh
Sécuritéscanner d’empreinte digitale
Connectivité4G+ 600 Mbps (pas de compatibilité avec fréquences 700 et 800 MHz), Wi-Fi 2×2, USB type C, Bluetooth 5.0
OSAndroid 7.1.1 Nougat + surcouche IMUI
ColorisNoir
Dimensions145,1 x 70,4 x 7,5 mm
Poids182 grammes
Prix459,99 euros en import chez Gearbest

Dans la boîte

En plus du smartphone, le chinois nous met à disposition un chargeur (pas compatible en France), un câble USB Type-C, un adaptateur jack 3.5 vers USB Type-C et une coque en silicone noir transparente. La boîte est relativement petite, mais le constructeur a réussi à tout caser à l’intérieur.

test xiaomi mi 6

On remarquera l’absence d’une paire d’écouteurs, c’est obligatoire en France normalement. Toutefois, rappelons que Xiaomi ne vend pas ses produits dans l’hexagone et le Mi 6 n’échappe pas à cette règle. L’importation étant la seule solution pour se procurer le précieux.

Ensuite, il est appréciable de disposer d’une coque en silicone puisque le smartphone peut rapidement nous échapper des mains, en effet le smartphone est relativement glissant. Un bon conseil si vous décidez de l’acquérir, pensez à mettre la coque en silicone pour sa sécurité et en particulier celle de votre portefeuille. Il serait dommage de l’endommager accidentellement, bien que le risque zéro n’existe pas.

Le seul vrai manque ce sont les écouteurs, le constructeur aurait pu faire un petit effort là-dessus.

Design

On rentre directement dans le vif du sujet, le Mi 6 ne remportera jamais le prix de beauté cette année. S’il y en avait un dans le monde des smartphones, il serait mis de côté loin des regards. Bon ok, c’est un peu exagéré. Les bordures sont proéminentes, non clairement Xiaomi n’a pas cédé aux sirènes de la mode borderless cette année concernant cette gamme de smartphone.

test xiaomi mi 6

Il est vraiment dommage que le constructeur ait manqué à ce point là d’ambition alors que celui-ci a provoqué une rupture réelle lors de la présentation du Mi Mix. En jouant la carte de la sécurité, certains aficionados risquent de voir cela d’un mauvais oeil. Le smartphone est so 2016 sur ce point-là.

Cependant, il respire la qualité et ça c’est plus important que le physique. Le capteur biométrique se trouve intégré au bouton d’accueil, au milieu de la touche multitâche et retour. Un petit regret quant au fait que ces touches s’allument, mais sont représentées toutes deux de la même manière : des points blancs. Le constructeur aurait pu mettre le signe de la flèche pour le retour et le carré pour le multitâche, c’est après tout le minimum syndical.

Il est également bon de noter que par défaut la touche retour est à droite et le multitâche à gauche. Heureusement le constructeur nous permet d’inverser les deux au sein de sa surcouche MIUI pour que cela nous corresponde au mieux.

test xiaomi mi 6

Sur la tranche droite, nous retrouvons les boutons de réglage du volume sonore et juste en dessous le bouton d’allumage/verrouillage. Enfin, une grille entourent la prise USB Type-C sur la partie inférieure en dessous de la bordure. Xiaomi a décidé de supprimer le port jack de son bijou d’où la présence d’un cordon pouvant adapter un écouteur traditionnel au flagship du chinois.

test xiaomi mi 6

Du côté de la tranche gauche, pas grand chose à signaler, nous avons juste le port dual nano SIM et c’est tout.La surface à l’arrière est relativement glissante, il faudra faire attention à ne pas le laisser tomber au moment de manipuler le Xiaomi Mi 6. Une excellente chose dans le fait que le smartphone semble ne pas prendre facilement les traces de doigts. L’utilisation d’une coque est tout de même vivement conseillée, car le terminal est vraiment facile à rayer.

test xiaomi mi 6

Une led de notifications est présente dans le coin supérieur droit du smartphone. Une bonne chose pour être averti en toute discrétion dès la réception d’un mail ou d’un message.

Pour conclure sur le design du Mi 6, il nous laisse un arrière-goût amer dans la bouche, un peu plus d’audace aurait été appréciable. Le smartphone est un peu trop banal et ressemble à certains de ses concurrents locaux, coucou Huawei.

Écran

Le smartphone arbore un bel écran IPS de 5,15 pouces Full HD (1920 x 1080 pixels soit 428 ppp), sa luminosité est vraiment très bonne et en plein jour il n’y aura aucun souci de lisibilité. Le flagship n’est pas taillé pour la VR c’est vrai puisque sa définition ne permettra pas un usage optimal sur ce point. Mais en fait, est-ce vraiment important ? Chacun aura son propre avis sur la question.

test xiaomi mi 6

Bon l’écran n’est pas borderless, néanmoins il est de qualité nous ne pouvons pas le nier. Son ratio 16:9 ne sera pas un handicap dans sa prise en main, les personnes ayant de petites mains n’auront aucun mal à manipuler le smartphone. Il est 2,5D, cela est plus agréable et permet d’avoir des tranches plus douces lorsqu’on passe les doigts sur les côtés de l’écran.

Pour ce qui est des angles de vue, rien à redire. Toutefois, la colorimétrie aurait besoin d’un léger ajustement et cela passera par un simple paramétrage dans les options adéquates. Enfin, le contraste est vraiment très bon et peut facilement s’ajuster en passant par le même menu dans les options.

Si vraiment on cherche à chipoter, on regrettera que Xiaomi n’ait pas choisi d’y mettre une dalle AMOLED à la manière de Samsung ou encore de OnePlus. Toutefois, cela n’enlève en rien les qualités de l’écran qui est vraiment magnifique.

Performances

Du côté des performances, nous avons droit à ce qui se fait sans doute de mieux sur la marché, le Snapdragon 835. A l’image de nombreux flagships qui sont déjà sortis ou qui vont sortir, le smartphone réagit au doigt et l’oeil comme vous pouvez l’imaginer.

Il est vraiment impressionnant de constater à quel point tout est fluide, inutile de dire que du côté des applications bureautiques et réseaux sociaux, tout fonctionne au quart de tour.

Du côté des jeux, tout tourne à merveille, aucun problème à signaler et de toute façon le contraire aurait été vraiment surprenant. Android et sa surcouche MIUI tournent comme une horloge, nous détaillerons d’ailleurs ces propos dans le chapitre suivant. Voici une petite série de BenchMark afin de se faire une idée de la puissance que renferme la Xiaomi Mi 6.

Les jeux les plus gourmands comme Real Racing 3 ou encore Asphalt 8 : Airborne tourneront comme un charme sans jamais broncher. Voici quelques résultats obtenus sur des benchmarks.

test xiaomi mi 6

Les 6 Go de RAM qui sont embarquées dans le smartphone ont de quoi donner un certain punch au multi-tâche puisqu’il est tout bonnement appréciable de pouvoir disposer d’un grand nombre d’applications s’exécutant en même temps et de pouvoir switcher rapidement entre elles.

Toutefois, il est bon de souligner que lorsque le smartphone est très sollicité, nous ressentons la chaleur qui se dégage du smartphone et dans le cas présent, il faut bien l’avouer cela est relativement désagréable.

Néanmoins, ce sentiment est largement atténué lorsqu’on utilise la coque en silicone qui est fourni avec le smartphone, c’est un bon point.

Interface

Nous retrouvons ici l’interface MIUI dans sa 8e itération. Si vous ne connaissez pas, vous allez trouver que cette surcouche à un air de ressemblance étrange avec iOS. Déjà pas de tiroir d’applications, c’est souvent le cas sur les ROM asiatiques. Xiaomi ne vend pas ses produits sur nos terres officiellement et le constructeur n’a visiblement pas l’air de vouloir s’adapter à nos petites habitudes occidentales.

test xiaomi mi 6

Toutes les applications sont disposées directement sur la page d’accueil. C’est un peu déroutant au début, mais on s’habitue vite et cela nous force à mieux organiser nos différents bureaux virtuels. Bien que ce soit une surcouche véritablement impactante, pas comme chez Sony qui ne modifie que peu l’interface par exemple, la ROM est vraiment très fluide et je n’ai constaté aucun lag à aucun moment.

Sur certains points, on a le sentiment que MIUI est un peu en retard parce que pour des réglages pourtant basiques, on est obligé de creuser dans les paramètres et il faut reconnaître que c’est un sentiment relativement désagréable.

test xiaomi mi 6 MIUI

À côté de ça, on a de vraies bonnes idées comme le fait de pouvoir cloner une application, cela permet d’utiliser deux comptes Facebook ou Twitter, etc… avec une grande simplicité et ça fonctionne bien.

On peut également bénéficier d’un second espace, le fonctionnement est le même que sur un ordinateur sous Windows, on aura deux utilisateurs disposant de ces propres paramètres et applications sur le smartphone.

L’interface a été traduite et on se retrouve à quelques rares occasions avec de l’anglais par-ci par-là. Néanmoins, dans notre utilisation du smartphone, cela ne nous a jamais gênés à aucun moment. La personnalisation de l’interface fait partie du menu des réjouissances et ce point est particulièrement appréciable puisque l’on peut réellement disposer d’une interface qui nous plaise vraiment.

Audio

Ce n’est pas son point fort. Pour commencer, l’absence de port jack en rebutera quelques-uns, certes le cordon USB Type-C vers jack est un atout, toutefois il faudra veiller à ne pas le perdre. Dommage que le constructeur n’ait pas mis à disposition une paire d’écouteurs, après tout avec un tel placement tarifaire difficile de lui en tenir rigueur.

test xiaomi mi 6

Le haut parleur du smartphone ne fera pas de miracle, nous ne pourrons pas vous le conseiller comme enceinte d’appoint lors d’une soirée entre amis même si c’est en comité restreint. Certains smartphones sont un peu plus doués de ce point de vue là, on peut citer en guise d’exemple l’excellent HTC U11 qui s’est montré un peu plus convaincant lors de notre test.

Les médiums sont passables, tout comme les aigus, tandis que les basses sont particulièrement médiocres. Non franchement il ne faudra pas compter sur le Xiaomi Mi 6 dans ce domaine, ce n’est clairement pas là qu’il va arriver à se démarquer.

Réseau et GPS

Alors c’est un point sur lequel le Xiaomi va sans doute décevoir. On commence par la 4G, pas de compatibilité avec la bande des 800 MHz, on se retrouvera donc avec un smartphone qui va basculer en 3G dans les zones exclusivement couvertes par cette bande de fréquence. Néanmoins, dans la plupart des usages, on peut très bien s’en contenter, tout dépendra des besoins naturellement.

Concernant le GPS, rien à dire, l’accroche est rapide et précise. Le contraire aurait été étonnant au vu des prétentions du smartphone.

Appareil photo

On rentre dans une partie très intéressante du test. Comme de nombreux smartphones sortis cette année ou l’année dernière, Xiaomi a décidé de franchir un nouveau cap, celui du double capteur photo.

test xiaomi mi 6

Nous avons déjà évoqué dans un dossier dédié les différents avantages à pouvoir bénéficier d’un double capteur photo sur un smartphone. Notamment sur le fait que les effets de bokeh sont “normalement” de plus grande qualité, car le double capteur peut facilement jouer sur une meilleure profondeur par rapport à un simple capteur.

Néanmoins, les doubles capteur photo ne sont, pour l’instant en tout cas, pas aussi sensationnel qu’attendu. D’ailleurs, à ce jour, le HTC U11, le photophone par excellence, est toujours classé premier du classement chez DxO alors qu’il ne dispose que d’un seul capteur photo principal et nous n’allons pas les contredire au sujet de la qualité des clichés.

L’approche de Xiaomi n’est pas la même que Huawei par exemple puisque ce dernier utilise un capteur couleur et un autre monochrome dans le but de mieux capter la lumière et fournir des clichés impeccables en noir et blanc.

test xiaomi mi 6

En effet, le double capteur photo du Mi 6 dispose d’un capteur de 12 MP avec une focale de 27 mm, tandis que le second capteur photo toujours de 12 MP propose une longueur de 52 mm. Cela permet de proposer à son smartphone un zoom optique de 2x. En vérité l’approche est similaire à Apple avec son iPhone 7 Plus, il est facile d’imaginer que le chinois a surement voulu s’en inspirer.

Concernant le Xiaomi Mi 6, c’est un peu brouillon ! Tantôt les clichés sont d’une qualité indéniable, tantôt c’est vraiment catastrophique dans des conditions de prises de vue pourtant similaires. On a vraiment un souci avec le double capteur photo du chinois sur son flagship dans certains cas.

test xiaomi mi 6

Pour appuyer nos propos, voici un exemple (ci-dessus) et vous allez voir que le clichés parle de lui même, on a un vrai problème à certaines occasions. Il arrive que certaines photos soient floues, l’autofocus est vraiment rapide (peut-être trop rapide ?), la prise des clichés semble quasi immédiate. Cela aurait été un point positif en temps normal, mais du coup certaines photos manquent clairement de précisions.

test xiaomi mi 6

Les effets bokeh, le flou en arrière plan, n’est pas forcément bien restitué, car sur certains des clichés pris avec ce mode, il est facile de percevoir quelques aberrations entre le sujet et l’arrière plan. Le sujet étant en (petite) partie flouté, l’effet bokeh perd de son intérêt.

test xiaomi mi 6

En condition de faible luminosité, le flagship ne fera pas de miracle comme bon nombre de smartphones. Les lissages sont d’ailleurs très marqués, Xiaomi a visiblement un peu trop forcé la dose à ce niveau-là.

test xiaomi mi 6

Xiaomi tente de nous filouter au sujet de son double capteur photo. En effet, en mode automatique lorsque l’on appuie pour activer le zoom on se retrouve avec le zoom numérique. Pour être certain que ce soit bien le second capteur qui soit activé, il est vivement conseillé de passer par le mode manuel et là on se rend compte de la différence assez frappante entre le zoom optique et numérique.

Concernant le capteur photo à selfies, il est plutôt correct et rendra service dans bon nombre d’occasions. Chose marrante, l’appareil photo est capable de deviner votre âge et votre sexe. C’est assez approximatif en réalité, cependant la fonctionnalité fait son petit effet auprès des proches.

Le mode beauté est également proposé et permet de lisser la peau afin de masquer les imperfections, attention à ne pas trop forcer pour ne pas ressembler à une poupée.

Xiaomi a prévu plusieurs modes pour agrémenter l’utilisation de son double capteur notamment le mode manuel qui permet d’ajuster plus finement les différents paramètres comme l’ISO, le focus, l’exposition et sélectionner le capteur que l’on souhaite utiliser.

L’appareil photo du Xiaomi Mi 6 est bon, mais ne casse pas des briques pour autant. On aurait pu s’attendre à un peu mieux de la part du chinois.

test xiaomi mi 6

test xiaomi mi 6

test xiaomi mi 6

test xiaomi mi 6

Autonomie

Pour rappel, l’autonomie a été confiée à une batterie de 3350 mAh et avec l’excellente gestion énergétique de son SoC, ainsi qu’un écran Full HD, nous obtenons une autonomie qui est vraiment intéressante sur ce smartphone. Voici d’ailleurs une capture d’écran afin d’appuyer nos propos à ce sujet.

test xiaomi mi 6

Ensuite, nous pouvons booster celle-ci en fouinant un peu dans les paramètres du smartphone puisque l’on peut gérer assez finement cet aspect-là en activant l’économiseur de batterie. On peut par exemple mettre des horaires qui vont déclencher celui-ci. C’est pratique dans la mesure où lorsqu’on arrive en fin de journée et que l’on n’est pas tout proche d’une prise électrique, on peut respirer un peu en grappillant de précieuses minutes d’autonomie.

Prix et disponibilité

C’est sans doute le plus gros point noir du flagship et oui sa disponibilité puisqu’il n’est pour ainsi dire pas du tout possible de l’acquérir facilement dans les bonnes crèmeries du web. Pour l’avoir au meilleur tarif, il faudra se tourner vers l’import avec tous les embêtements que cela peut susciter, notamment avec la douane par exemple.

Chez Gearbest, un site relativement reconnu, on peut trouver la version avec 64 Go de mémoire interne à partir de 460 euros par exemple. Dans le cas où vous souhaitez mettre la main sur le petit bijou de Xiaomi, un bon conseil, vérifiez bien que la ROM soit la version Internationale ou Globale afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Ensuite, à ce prix là, est-ce que le Xiaomi Mi 6 vaut la peine que l’on s’attarde sur son cas ? Pour nous, la réponse sera négative. Tout simplement parce que nous avons d’autres flagship killer sous la main et qui plus est disponible en vente dans l’hexagone. Alors pourquoi se compliquer la vie avec l’acquisition d’un smartphone qui est loin de nos frontières ?

Un autre chinois est sans doute le concurrent le plus direct du Mi 6, il s’agit du OnePlus 5, il a d’ailleurs quelques similitudes avec le Mi 6. Il est vrai que son prix est quelques euros plus cher, toutefois vous ne vous enquiquinerez pas avec les éventuels aléas liés à l’importation de produits en France.

Sans oublier qu’en cas de pépins, le SAV sera sans doute plus facile à joindre pour régler le problème rapidement. Nous avons pris le cas du OnePlus 5, néanmoins il y a d’autres smartphones à moins de 500 euros qui en valent la peine.

Conclusion

Le Xiaomi Mi 6 est un smartphone bon sous tout rapport. Certes, il n’est pas parfait notamment au sujet de son double capteur photo qui prend des clichés de qualité un peu aléatoire dans certains cas. Toutefois, le chinois met globalement la barre très haute.

Le design ne suit pas la tendance des autres flagships tel que le Samsung Galaxy S8 ou encore le LG G6 avec leur magnifique écran borderless. Néanmoins, le smartphone respire la qualité et c’est bien ce qui importe le plus au final.

La surcouche MIUI propose quelques petites choses intéressantes, mais au final elle ne se différencie pas énormément des autres surcouches constructeurs, le clonage des applications et le second espace sont les deux seules fonctionnalités qui sortent du lot. La 9e version est en train de pointer le bout de son nez et apporte un certain lots de nouveautés qui relancera sans aucun doute l’intérêt que l’on peut porter à celle-ci.

Le Xiaomi Mi 6 n’est pas compatible avec les fréquences 800 Mhz et c’est un petit problème, c’est normal étant donné que cette spécificité n’existe pas en Chine. Les acheteurs devront composer avec ce qui pourrait être un handicap dans certaines zones mal couvertes par les autres fréquences.

Notre avis

Le Xiaomi Mi 6 est un bon produit qui a de nombreux atouts, le flagship que nous livre le chinois dispose d’une grande puissance et cela se ressent à tous les niveaux puisque les performances du smartphone chinois sont véritablement présentes, merci au Snapdragon 835. Le rapport qualité / prix est au rendez-vous, son autonomie est excellente, cependant tout n’est pas rose pour autant.

Le flagship killer a néanmoins quelques points noirs au tableau à commencer par son double capteur photo qui prend des clichés un peu brouillon par moment et qui manque de précisions. La bande des 800 MHz n’est pas prise en charge et restreindra les usages en 4G dans certains endroits. Enfin, le smartphone n’est pas disponible en France, il faut subir les aléas de l’importation avec toutes les contraintes qui vont avec.

Réagissez à cet article !
  • madontime

    Je suis habitué à miui et pour moi c’est le bazar quand je cherche des réglages dans un Android type aosp. C’est question d’habitude, tout comme le lanceur etc. Le problème c’est que l’homme moderne à toujours peur et donc renie toute chose qu’il ne connait pas. Voilà pourquoi les test des smartphones chinois faits par des occidentaux sont toujours semblables depuis des années. Essayez de gagner en maturité, et acceptez que des millions de chinois préfère les smartphones faits comme celui ci et non comme votre LG ou Sammy.

    • Impega

      Rien à voir je pense.
      Quand xiaomi était bon, les tests l’étaient aussi et la marque faisait rêver.
      Ce n’est aujourd’hui qu’une marque chinoise parmi d’autres, et à choisir je préfère OnePlus : meilleur design, prise jack, meilleur apn, bande 4g, vente à l’international…etc

      Donc en quoi ce xiaomi est meilleur qu’un OnePlus 5 par exemple pour ne pas mérité un tel test ? (Vu que tu remets en cause la légitimité de ce dernier)

      • madontime

        C’était l’objectif de ta journée de placer 1+?? Je ne remets pas en cause le test mais l’objectivité réduite que peuvent avoir les testeurs occidentaux sur des smartphones chinois. Et je peux aussi placer un produit. Le smartphone de l’année rapport qualité prix imbattable surtout pas par des Sammy ou Huawei. Xiaomi redmi 4x global full 4g oui oui avec la 800. 100$ avec la prise jack 3.5
        Voilà et pour moi comme pour beaucoup miui est une très bonne surcouche

        • Maestro

          J’aime beaucoup xiaomi, mon mi note pro va feter ces deux ans dans quelques semaines.

          Mais un moment faut dire les choses, ce mi6 ne m’enchante pas du tout et d’ailleurs je n’attends plus de rien de cette gamme tout comme la gamme mi note, le mi note 2 est trop inspiré par une marque sud coréenne assez connu.

          Le seule Smartphone qui me fais attendre, c’est le mi mix 2, le s8+ me faire de l’oeil.

          Si je quittait xiaomi, je regretterais MIUI je pense, vraiment c’est du lourd.

          Alors peut être que les journalistes ne sont pas très objectif sur les marques chinoise, mais faut avouer que xiaomi est devenu banale ils évoluent pas pourtant ils ont un potentiel ÉNORME, j’avais espoir qui se renouvelle vraiment depuis la sortie du Mi mix mais j’ai dechanter il faut qu’ils débarque en France.

          • Christophe Hofmann

            Le Mi Note 2 est inspiré du Mi Note 1 .
            Donc comprends pas trop t’on coup de gueule sur le Note 2.
            Si Samsung c’est inspiré de Xiaomi pour l’arrière de leurs smartphones Xiaomi n’y peux rien surtout que pour une fois ils avaient enfin su être original .
            Et pour le Mi6 .
            Effectivement en finition de base il est plutôt fade et banale .
            Mais en version céramique il est juste magnifique .
            Et toutes les personnes qui le prennent en mains le disent .

        • Pote

          Et Huawei, c’est pas chinois ? On m’aurait menti ?!…

          Et vous divaguez complètement avec propos qui confrontent public chinois et sites high tech occidentaux. D’ailleurs, si y’a bien une marque dont les sites “occidentaux” nous saoulent depuis un moment, c’est Xiaomi… J’ai toujours trouvé cette bienveillance suspecte alors qu’on parle d’une marque officiellement indisponible par ici et qui en plus, ne respecte pas la propriété intellectuelle (ceci doit expliquer cela).

          • Christophe Hofmann

            Les sites occidentaux en parle tout le temps parce que Xiaomi c’est le meilleur rapport qualité du marché et pas que pour les Smartphones .
            Et ça on peut pas leur enlever.
            Même en important leurs produits ont fait encore une très bonne affaire .
            Voilà pourquoi on en parle autant .

          • Pote

            Sauf que c’est de l’importation. Pas de SAV, pas de conformité, pas de TVA, propriété intellectuelle spoliée…. Bref, votre argument du meilleur rapport qualité-prix n’a pas lieu d’être.

      • Christophe Hofmann

        Je vois vraiment pas en quoi l’apn du Oneplus 5 est meilleur que celui du Mi6 .
        Le design est meilleur ?
        Elle est bien bonne qu’une copie d’iphone c’est un putain de design.
        Et la c’est le bas de gamme qu’ils ont test , donc oui design un peu banale .
        Mais la version 128G tout en céramique fait sûrement bien plus classe et bien plus original que t’on Oneplus 5 bien plus chère .
        Alors oui t’on Oneplus 5 à la bande 800.
        Mais c’est bien la seule chose qu’il a de mieux que le Mi6 .
        Le Mi6 à pas de jack mais il a un double hp .
        Que le Oneplus n’a pas .

  • Christophe Hofmann

    Comme c’est sont tarif actuel tu sais bien lire .
    Pour le tarif qu’ils ont annoncé dans l’article on peut avoir la version 128g Céramique en ce moment .
    Dans l’article ils ont annoncé les tarifs des deux premiers mois de vente quand il étaient dure à ce procurer en grosse quantité en que les grossistes gonflé les prix .
    Si ils avaient annoncé sont réels tarif ils n’auraient pas pu dire qu’un Oneplus 5 reste un choix plus judicieux .

  • blop135

    “Un petit regret quant au fait que ces touches s’allument, mais sont représentées toutes deux de la même manière : des points blancs. Le constructeur aurait pu mettre le signe de la flèche pour le retour et le carré pour le multitâche, c’est après tout le minimum syndical.

    Il est également bon de noter que par défaut la touche retour est à droite et le multitâche à gauche. Heureusement le constructeur nous permet d’inverser les deux au sein de sa surcouche MIUI pour que cela nous corresponde au mieux.”

    Ce qui m’amène à dire que mettre la fameuse flèche et le fameux carré aurait été complètement stupide donc ils ont bien fait le bon choix!

    • Vincent Duval

      Si tu l’avais pas dit je l’aurais écrit ! Ca semble respirer le bon sens de pas mettre des symboles figés si leur attribution ne l’est pas.

  • AYBABTU wigui

    t’es déjà sur miui 9 ? Tu as traduis la rom toi même ?
    tu pzeux donner un lien s’il te plaît ? Merci :-)

    • jejemc

      Salut alors oui sur miui 9 en anglais cela ne me dérange pas très simple a comprendre par contre tu aura la premiere monture mais pas le reste des mise a jour vue quel es pour le moment en beta fermer ;) regarde sur xda tu aura le lien de miui 9

  • TonioLA

    et la 4g 700 aussi sur le one plus 5

  • CNNN

    C’est quoi ces bords d’iPhone ? mdr

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Honor 9 : test complet, vidéo, avis, écran, photo et autonomie

Le Honor 9 a été lancé officiellement aujourd’hui en France. Le nouveau flagship de la marque a encore une fois plus d’un tour dans son sac et risque de faire mal. Nous avons eu la chance de l’utiliser quelques jours. Voici notre test complet.

Xiaomi Mi 6 : test complet, avis, écran, photo et autonomie

L’heure du test a sonné pour le Xiaomi Mi 6 voici notre compte rendu sur le flagship chinois notre avis sur son écran, l’appareil photo et son autonomie. Nous allons voir si le dernier né du chinois est un flagship killer ou non, le constructeur dispose d’une certaine aura dans l’hexagone alors que ces produits ne sont pas commercialisés hors de ces frontières.

282b679f8ef914bc61f579715654a405>>>>>>>>>>>>>>>>