Sirius : le Siri open source financé par Google !

Maj. le 10 avril 2016 à 20 h 26 min

Les assistants personnels ont le vent en poupe ces derniers temps. Il faut dire que nous sommes dans un monde où tout va plus vite et la moindre seconde gagnée vaut de l’or. Grâce à Siri, Google Now et Cortana, notre usage du smartphone a déjà énormément évolué. Mais un nouveau venu pourrait pousser encore plus loin les possibilités offertes par un assistant personnel. Son nom : Sirius.

sirius siri open source finance google

Sirius est un assistant personnel développé par des chercheurs du Clarity Lab de l’Université du Michigan. Le projet est financé par ARM, la DARPA (Défense Advances Research Projects Agency, la NSF (Nation Science Foundation) et… Google. Oui Google finance un projet qui pourrait bien concurrencer Google Now.

Sirius a été présenté le 14 mars à Istanbul lors de la conférence ASPLOS (Architectural Support for Programming Langages and Operating Systems). Pour faire simple, Sirius c’est une « version open source de Siri d’Apple » comme le décrit Jason Mars, professeur à la tête du projet.

Ce que nous avons fait avec Sirius, c’est repousser les limites de l’assistant personnel intelligent traditionnel. Non seulement vous pouvez interagir avec votre voix, mais vous pouvez aussi poser des questions sur ce que vous voyez, ce qui constitue une nouvelle façon d’interagir avec ce type de dispositif. – Johann Hauswal, doctorat au Clarity Lab de l’Université du Michigan –

La grande force de Sirius, c’est donc son côté ouvert qui lui permet de pousser encore plus loin l’expérience des assistants personnels. On peut par exemple avec Sirius poser des questions à partir d’une image ou d’une photo que l’on vient de prendre. Distribué sous licence BSD, il peut être utilisé sans limite et totalement gratuitement.

L’avantage de son côté open source c’est qu’il peut en plus intégrer d’autres programmes open source. Pour la reconnaissance vocale il utilise les programmes Sphinx de l’Université du Michigan, Kaldi de Microsoft Research ou encore le projet allemand « RASÉ ».

Pour la reconnaissance des images, Sirius utilise l’algorithme SURF de la société récemment acquise par Qualcomm, Kooaba. Et pour répondre aux questions liées aux images, c’est le système OpenEphyra, développé par des chercheurs de Carnegie Mellon, qui est utilisé.

Pour le moment, Sirius n’est utilisable qu’avec Linux mais il pourra être porté sur les smartphones et même les objets connectés. Alors, séduits par ce nouvel assistant ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !