Sirius : le Siri open source financé par Google !

 

Les assistants personnels ont le vent en poupe ces derniers temps. Il faut dire que nous sommes dans un monde où tout va plus vite et la moindre seconde gagnée vaut de l’or. Grâce à Siri, Google Now et Cortana, notre usage du smartphone a déjà énormément évolué. Mais un nouveau venu pourrait pousser encore plus loin les possibilités offertes par un assistant personnel. Son nom : Sirius.

sirius siri open source finance google

Sirius est un assistant personnel développé par des chercheurs du Clarity Lab de l’Université du Michigan. Le projet est financé par ARM, la DARPA (Défense Advances Research Projects Agency, la NSF (Nation Science Foundation) et… Google. Oui Google finance un projet qui pourrait bien concurrencer Google Now.

Sirius a été présenté le 14 mars à Istanbul lors de la conférence ASPLOS (Architectural Support for Programming Langages and Operating Systems). Pour faire simple, Sirius c’est une “version open source de Siri d’Apple” comme le décrit Jason Mars, professeur à la tête du projet.

Ce que nous avons fait avec Sirius, c’est repousser les limites de l’assistant personnel intelligent traditionnel. Non seulement vous pouvez interagir avec votre voix, mais vous pouvez aussi poser des questions sur ce que vous voyez, ce qui constitue une nouvelle façon d’interagir avec ce type de dispositif. – Johann Hauswal, doctorat au Clarity Lab de l’Université du Michigan –

La grande force de Sirius, c’est donc son côté ouvert qui lui permet de pousser encore plus loin l’expérience des assistants personnels. On peut par exemple avec Sirius poser des questions à partir d’une image ou d’une photo que l’on vient de prendre. Distribué sous licence BSD, il peut être utilisé sans limite et totalement gratuitement.

L’avantage de son côté open source c’est qu’il peut en plus intégrer d’autres programmes open source. Pour la reconnaissance vocale il utilise les programmes Sphinx de l’Université du Michigan, Kaldi de Microsoft Research ou encore le projet allemand “RASÉ”.

Pour la reconnaissance des images, Sirius utilise l’algorithme SURF de la société récemment acquise par Qualcomm, Kooaba. Et pour répondre aux questions liées aux images, c’est le système OpenEphyra, développé par des chercheurs de Carnegie Mellon, qui est utilisé.

Pour le moment, Sirius n’est utilisable qu’avec Linux mais il pourra être porté sur les smartphones et même les objets connectés. Alors, séduits par ce nouvel assistant ?

Via



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
  • Capture
    Amazon : le paiement par empreintes digitales arrive dans les superettes

    Amazon vous permet désormais de payer grâce à votre empreinte digitale. Pour le moment, l’opération est limitée à un seul magasin dans la ville de Seattle. Si elle connait le succès, Amazon pourrait l’étendre, pourquoi pas jusqu’en Europe. Bientôt, il…

  • Huawei Biden
    Huawei se fait éjecter du top 5 des marques de smartphone, les ventes de Xiaomi explosent

    L’institut d’étude Strategy Analytics confirme la sortie de Xiaomi du Top 5 des constructeurs de smartphones. Une sortie qui profite à toutes les autres marques du Top 5. Xiaomi et Vivo en sont les grands gagnants, avec une augmentation de…

  • disque dur
    SSD, disques durs : cette cryptomonnaie en plein boom menace de provoquer des pénuries

    Les mineurs de cryptomonnaies pourraient de nouveau être à l’origine d’une pénurie de composants. Cette fois-ci, ce sont les SSD et HDD qui en seraient victimes. Une nouvelle cryptomonnaie, dénommée Chia, repose en effet sur l’espace de stockage disponible plutôt…

  • accord clima bitcoin
    Bitcoin, Ethereum : un accord mondial pourrait aboutir sur zéro émission de CO2 d’ici 2040

    Des professionnels du Bitcoin, Ethereum et cryptomonnaies sont à la recherche d’un accord pour réduire l’énorme empreinte carbone du secteur. L’objectif est d’arriver des fermes de minages utilisant 100% d’énergies renouvelables d’ici 2030, et d’atteindre 0 émissions de CO2 nettes…

  • signal envoyer cryptomonnaies
    Signal va permettre d’envoyer des cryptomonnaies à vos amis

    Signal développe un système de paiement qui permettra d’envoyer des cryptomonnaies à vos contacts. Sobrement baptisé Signal Payments, cet outil sera dans un premier temps cantonné au transfert d’une seule devise numérique, le MobileCoin. La fonctionnalité est d’ores et déjà disponible en beta…

  • amazon projet outlets
    Amazon voulait lancer des boutiques physiques pour brader ses produits invendus

    Avant la crise sanitaire mondiale, Amazon avait entrepris le projet de développer un réseau de points de vente physiques pour y vendre ses stocks de produits invendus. Ce réseau se serait composés de magasins permanents, mais également temporaires. Ces boutiques…

  • elon musk twitter
    Elon Musk promet d’envoyer la cryptomonnaie Dogecoin sur la lune

    Elon Musk a une nouvelle fois évoqué le Dogecoin, la cryptomonnaie lancée comme une blague, sur Twitter. Cette fois, le fantasque milliardaire s’est engagé à envoyer la devise numérique sur la lune grâce à SpaceX. Comme on pouvait s’y attendre,…

  • bitcoin
    Bitcoin : il se fait voler 600 000 dollars par une application certifiée sur l’App Store

    Une arnaque par une application certifiée Apple qui lui a coûté 600 000 dollars à Phillipe Christodoulou. Celle-ci s’est fait passer pour Trezor, une entreprise légitime qui stocke le portefeuille Bitcoin de ses clients. En rentrant ses identifiants, la victime s’est rendue…

  • paypal bitcoin
    PayPal permet enfin de payer en Bitcoin et cryptomonnaies

    PayPal l’avait promis en début d’année 2021. C’est désormais chose faite. Les utilisateurs américains peuvent dés maintenant régler leurs achats en Bitcoin, en Ethereum ou encore en LiteCoin. Paypal se charge de convertir les cryptomonnaies en dollars américain. Ces devises…

  • visa amex mastercard
    Visa va accepter les paiements en cryptomonnaies, comme Mastercard

    Visa va désormais accepter les paiements réalisés avec des cryptomonnaies. Dans un premier temps, l’émetteur de cartes bancaires va autoriser les transactions en USDC, un stablecoin basé sur le réseau Ethereum. L’annonce a provoqué une nouvelle envolée du cours du Bitcoin, de l’Ether et…