Pourquoi les tablettes ne séduisent plus les utilisateurs

Ce matin, le cabinet d’analyses IDC publiait des estimations des chiffres de ventes de tablettes pour le moins parlantes. Le marché des tablettes s’effondre et même les grands constructeurs comme Apple et Samsung ne parviennent pas à sortir du lot. Quelles sont donc les raisons de cet effondrement ? Pourquoi les tablettes ne séduisent plus les utilisateurs ? Voici quelques éléments de réponses.

pourquoi tablettes seduisent plus

Les consommateurs sont déjà équipés

Cela peut sembler logique mais si le marché des tablettes s’effondre c’est tout simplement parce que les consommateurs en ont déjà une. Selon eMarketer, il y aura cette année près d’un milliard d’utilisateurs de tablettes dans le monde. En France, nous serons 25 millions à être propriétaires de cet objet technologique.

C’est la logique du marché, après des années successives de croissance, le marché commence à stagner. C’est d’autant plus vrai dans un climat économique morose, dans lequel le pouvoir d’achat des ménages a considérablement diminué. Ainsi, la plupart des acheteurs sont des passionnés, des professionnels. Mais eux sont déjà équipés.

On ne renouvèle pas une tablette comme un smartphone

L’autre explication de la baisse des ventes de tablettes est directement liée à la première. Si les utilisateurs sont équipés, s’acheter une tablette n’est plus une priorité. La cadence de renouvellement d’un tel produit n’est pas du tout la même que celle d’un smartphone.

Même si les prix des tablettes ont considérablement baissé depuis quelques années, passant de 539€ en moyenne en 2010 à 203€ en 2014, ce n’est pas suffisant pour les utilisateurs. Car ce qu’ils privilégient, ce sont les renouvellements de leurs smartphones.

Et aujourd’hui, la majorité d’entre eux sont achetés nus, sans abonnement. Avant l’arrivée de Free, qui a démocratisé l’achat d’un smartphone nu, les utilisateurs s’engageaient pendant deux ans chez un opérateur. Il était donc moins intéressant pour eux de changer de smartphone tous les ans.

Désormais, c’est un procédé qui se démocratise. Et aujourd’hui, un utilisateur aura plus à coeur de renouveler son smartphone que sa tablette. D’autant que les tarifs des mobiles ont considérablement baissé. Certains pourront faire les deux, mais ils ne représentent qu’une petite partie des consommateurs.

Les smartphones sont plus grands, pourquoi acheter une tablette ?

L’autre raison du désamour des tablettes, c’est le fait que les smartphones sont équipés d’écrans de plus en plus grands. C’est un peu le revers de la médaille. A force de faire la courses aux écrans toujours plus grands, les utilisateurs ne voient plus l’intérêt d’acheter une tablette.

L’explosion des phablettes devrait survenir cette année, après une année 2014 qui a déjà bien initié le mouvement. Comme un symbole, le Nexus 6 de Google affiche un écran de 6 pouces ! D’autres marques comme Huawei n’hésitent pas à commercialiser des smartphones affichant des écrans de 6,8 pouces. C’est le cas du dernier Huawei P8 Max.

huawei p8 max

6,8 pouces, c’est à peine 0,2 pouces de moins que les écrans des premières tablettes qui affichent des diagonales de 7 pouces. De tels changements de normes sur le marché des smartphones a forcément des conséquences sur celui des tablettes.

Aujourd’hui, l’argument du confort d’usage sur la tablette n’est plus pertinent. Les utilisateurs se contentent largement maintenant des grands écrans des smartphones. Il y a un effet cannibalisation inéluctable.

Un manque d’innovation flagrant

Face à ces changements de normes sur le marché des smartphones, les constructeurs ont du mal à trouver un autre argument que le confort pour vendre leurs tablettes. C’est flagrant, il y a un réel manque d’innovation.

Aujourd’hui, les tablettes sont toutes plus ou moins les mêmes. Les formats n’ont pas ou peu évolué, les usages sont exactement les mêmes. En fait les tablettes les plus récentes ne sont que des évolutions des modèles précédents : pas de réelle innovation sur le design, des appareils photos, processeurs, écrans améliorés, et rien d’autre.

En fait, il n’y a rien que l’on puisse faire avec une tablette que l’on ne puisse pas faire avec son smartphone. Et c’est aussi pour cela que le marché s’effondre. Les constructeurs se sont reposés sur leurs acquis, et en paient le prix aujourd’hui.

Un nouveau souffle grâce aux 2 en 1 ?

Face à ce manque d’innovation, IDC prévoit que les 2 en 1 donneront un nouveau souffle aux tablettes. Pourquoi ? Parce qu’ils apportent ce petit plus que les smartphones n’ont pas.

C’est l’intermédiaire idéal entre le smartphone et le PC. Auparavant, la tablette occupait cette place, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas. Il faut donc ce renouveler, et transformer la tablette en véritable outil de travail peut être une piste à suivre.

Mais là encore, les constructeurs vont devoir faire des efforts considérables et innover pour que ces 2 en 1 s’imposent. Concrètement, ils existent depuis des années mais leur placement était assez flou. Aujourd’hui, c’est l’occasion ou jamais de les imposer.

asus transformer book trio 2 en 1
La tablette Asus Transformer Book Trio est une 2 en 1 sous Windows et Android

Toutefois, il n’est pas certain que les consommateurs se laisseront séduire. Car le risque de ces 2 en 1 est de concurrencer directement les ultrabooks, ces ordinateurs ultra-portables, ultra-légers, qui connaissent un succès monstre ces derniers temps.

Leur seul « défaut » est leur prix. Ces ultra-portables sont chers, et la plupart du temps ne sont pas des monstres de puissance. Si les 2 en 1 se démocratisent grâce à des prix sont plus abordables que ceux des ultrabooks, alors ils auront peut-être une chance de donner un nouvel élan au marché des tablettes. Mais le chemin sera long et semé d’embuches.

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
NFC sur Android : qu’est ce que c’est et comment ça marche ?

Aujourd’hui, de très nombreux smartphones Android présents sur le marché sont équipés de puces NFC. Pourtant, cette technologie est encore relativement peu connu du grand public, qui a plutôt tendance à passer à côté sans savoir de quoi il en retourne. Il s’agit pourtant d’une fonctionnalité clé qui s’impose peu à peu dans plusieurs secteurs, à commencer par le paiement mobile.