iPhone : comment Apple veut vous obliger à les réparer chez elle !

Apple est une entreprise bien connue pour concevoir des produits que seule elle serait apte à en assurer le service après-vente, en raison des composants spécifiques qui les constituent. Avec les iPhone 7 et 7 Plus, tout réparateur qui s’engagerait dans la maintenance prendrait le risque d’endommager l’appareil parce qu’Apple a surveillé ses arrières pour s’arroger le monopole de la réparation des iphones.

iPhone Apple monopole réparation


On le sait, Apple a la réputation de l’entreprise qui fait toujours payer, de concevoir les produits de telle manière à pouvoir en assurer elle-même un service après-vente de maintenance et de réparation. Si vous pouviez auparavant vous rendre au petit réparateur agréé du coin ou solliciter l’intervention d’un individu dont vous connaissiez les compétences techniques en matière électronique pour réparer vos anciens iPhone, Apple a trouvé le moyen de s’en arroger le monopole avec les iPhone 7 et 7 Plus et de vous facturer ses services.

Apple a décidé de compliquer la tâche des petits réparateurs : par exemple, le bouton HOME sur un iPhone 7 ou 7 Plus est irremplaçable, le bouton original est nécessaire pour que les fonctionnalités soient pleinement activées. Vous êtes désormais dans l’obligation de passer par l’App Store, seul endroit où le bouton puisse être remplacé par une « machine de calibration pour iPhone ».

Apple aime sa réputation d’amasseur de deniers

Apple cherche à lutter contre le Fair Repair Act. Il s’agit d’un projet de loi, introduit dans plusieurs Etats américains, destiné à obliger les fabricants à mettre à la disposition du public des informations de diagnostics et de réparation de leurs appareils et de vendre des pièces de rechange ou des outils au grand public. Les sociétés électroniques se verraient également dans l’interdiction de verrouiller les logiciels qui permettait d’empêcher les réparations indépendantes.

Apple aurait engagé un cabinet de lobbying, du nom de Roffe Group, et aurait dépensé 18 000$ entre mars et avril pour que Roffe Group négocie pour son compte le retrait du Fair Repair Act. Ce cabinet est également chargé de faire pression sur deux autres projets de loi, dont l’un concerne l’environnement ; Apple peut bien se vanter de devenir plus écolo.

Si Apple entend s’arroger un monopole sur le territoire américain, il n’en ira pas de la même manière sur le territoire de l’UE. Des règles destinées à assurer une libre concurrence loyale et de protection des consommateurs s’imposent sur le marché européen. De fait Apple ne serait pas en mesure d’imposer son monopole sur le secteur de la réparation-maintenance des appareils électroniques. Et après tout, le consommateur n’est-il pas lui aussi en droit de bénéficier d’un moindre coût ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Samsung trolle encore Apple et l’iPhone X dans une nouvelle pub

Samsung s’amuse une nouvelle fois à troller Apple et l’iPhone X dans une pub. Est mise en scène une cliente dans un Apple Store qui se renseigne sur le dernier flagship d’Apple, et regrette que l’auto-proclamé « smartphone du futur » bénéficie…

iPhone 9 : des visuels révèlent son design complet !

Mise à jour 17 juillet 2018 : Une nouvelle photo partagée par Benjamin Geskin donne un aperçu de la face avant des trois modèles qui devraient être prochainement présentés par Apple. On y voit très peu de surprises hormis des…