Enquête : tout le monde paie pour l’iPhone d’Apple, même ceux qui n’en ont jamais eu

Maj. le 8 octobre 2015 à 18 h 44 min

Hier soir, l’équipe d’Elise Lucet enquêtait sur les coulisses du marketing des grandes entreprises dans le magazine Cash Investigation. Les journalistes se sont intéressés au cas d’Apple et ont mis la main sur un document confidentiel décrivant les accords liant Apple à l’opérateur SFR.

Ce document dépeint une pression constante d’Apple sur ses « partenaires » à tel point que les opérateurs sont pris à la gorge financièrement. L’iPhone leur coûte tellement cher qu’ils sont obligés d’impacter tous leurs forfaits. Résultat : tout le monde paie pour l’iPhone, même ceux qui n’ont pas d’iPhone.

apple tout monde paie iPhone

Apple : un tyran pour les opérateurs

Le 6 Octobre, sur France 2, un reportage de Cash Investigation sur les dessous du marketing des grandes marques était diffusé. Une partie était consacrée à Apple (à 1h07 et 12 secondes sur la vidéo) et sur ses pratiques pour le moins contraignantes.

L’équipe d’Elise Lucet a eu entre les mains un document interne à SFR, document décrivant dans les moindres détails les accords passés entre l’opérateur au carré rouge et la marque américaine concernant la vente de l’iPhone. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’on est loin d’une relation de type « partenariat ».

Dans les débuts de l’iPhone, les opérateurs ne voulaient pas tous commercialiser le smartphone. Ils estimaient que les conditions d’Apple étaient bien trop contraignantes et leur coûteraient trop cher. Seul Orange s’est lancé dans l’aventure au tout début.

Mais face au succès du produit, les autres opérateurs n’ont eu d’autre choix que de proposer eux aussi le terminal alors très convoité. Ils ne pouvaient pas s’asseoir sur toutes ces ventes de smartphones et donc de forfaits. Ils ont alors tous signé les mêmes accords. Et quels accords !

iPhone 5c orange

Publicités pour l’iPhone ou matériel de démonstration, ce sont les opérateurs qui paient

Aujourd’hui, ces mêmes documents permettent à Apple de tenir pieds et poings liés les opérateurs français. Comment ? Tout simplement parce que les conditions imposées par la firme de Cupertino tiennent les opérateurs à la gorge. L’iPhone leur coûte cher, très cher. Pourquoi ?

D’abord parce qu’Apple a réussi à imposer son produit sans rien payer. Dans toutes les boutiques des opérateurs il existe un emplacement dédié exclusivement à l’iPhone. On ne peut pas le manquer, il est disposé à la hauteur idéale pour le prendre en main et à un endroit stratégique de la boutique.

C’est volontaire et imposé par Apple. Pour pouvoir vendre l’iPhone, il faut accepter de dédier le meilleur emplacement de la boutique au smartphone. Mais ce n’est pas tout. Ce stand de démonstration, ce n’est pas Apple qui le paie, non. C’est bien l’opérateur.

Et pour la maintenance et l’entretien, là encore c’est l’opérateur qui paie. SFR, Orange, Free et Bouygues Telecom paient tout au long de l’année des entreprises chargées d’installer et vérifier les stands de démo Apple.

A l’échelle nationale, Apple va encore plus loin. Toutes les publicités qui sont publiées dans les magazines estampillées du logo d’un opérateur ou tout spot publicitaire diffusé à la télévision et qui se conclut par un petit logo de l’opérateur suivi de celui d’Apple ne sont pas payées par l’américain mais par Orange, SFR, Bouygues Telecom ou Free. Cela fait partie des accords.

Vous voulez vendre l’iPhone ? Achetez-en beaucoup !

Outre ces pratiques marketing affolantes, le géant américain a également imposé sa loi concernant les stocks de chaque opérateur. Le principe est simple : les accords signés avec les opérateurs sont renouvelés environ tous les trois ans.

Durant cette période les opérateurs s’engagent à acheter à Apple plusieurs millions de smartphones, peu importe ce que va sortir la firme. Pour SFR par exemple, Apple impose d’acheter 4 millions d’appareils. Par exemple, si les accords ont été renouvelés peu avant la sortie de l’iPhone 6, l’opérateur s’engage à vendre un volume d’iPhone 6, iPhone 6S et iPhone 7 sans même savoir au moment de la signature à quoi ressembleront ces trois modèles. Impressionnant.

Tout le monde paye pour l’iPhone

Quelles sont les conséquences d’une telle politique ? En s’engageant à acheter des volumes conséquents d’iPhone, les opérateurs déboursent des milliards d’euros. De quoi porter un coup à leur santé financière. Sauf si ces dépenses sont répercutées sur les consommateurs.

Et lorsque l’on dit « consommateurs » on parle de tous les consommateurs. Pour palier ces dépenses liées à l’iPhone, les opérateurs ont tout simplement augmenté leurs forfaits. Attention, pas uniquement les forfaits liés à la vente d’un iPhone. Ils ont augmenté tous leurs forfaits sans exception.

nokia 3310
Même si vous achetez un Nokia 3310 vous payez quand même un peu l’iPhone

Ainsi, n’importe quel abonné paie pour l’iPhone qu’il ait un smartphone Android, Windows Phone, un Blackberry ou même un Nokia 3310. Tout le monde paie pour l’iPhone même ceux qui n’ont jamais eu d’iPhone.

La rédaction vous conseille 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !