YouTube peut désormais désactiver la monétisation des vidéos avant leur publication

 

YouTube lance Checks, une fonctionnalité capable de repérer les violations aux droits d’auteur d’une vidéo avant même sa publication. En seulement quelques minutes, un créateur pourra donc se voir retirer sa monétisation s’il n’a pas respecté les réglementations en vigueur. Il est toutefois possible de poster la vidéo avant la fin de la vérification et de contester les sanctions.

youtube android
Crédits : Unsplash

La monétisation est un sujet sensible sur YouTube, avec des mesures restrictives qui sont devenues de plus en plus strictes avec le temps. La plateforme tient à ce que ses créateurs respectent à la lettre la réglementation en matière de droits d’auteurs, sous peine de sanction plus ou moins sérieuse. Par le biais d’une nouvelle fonctionnalité, intitulé « Checks », ce contrôle est de nouveau renforcé. En effet, YouTube est désormais capable de repérer les vidéos qui violent les copyrights déposés avant même leur publication.

Checks est la dernière étape à passer pour le créateur avant de poster son contenu. Il reste tout à fait possible de diffuser celui-ci avant la fin du processus, mais la vérification continue son cours jusqu’à terminer son diagnostic. Ainsi, certaines vidéos pourront être démonétisées quelques minutes après leur publication. Au total, le système prend 4 minutes à vérifier que le contenu est dans les normes de Google. Seulement 3 minutes sont nécessaires pour repérer les violations aux droits d’auteurs.

Sur le même sujet — YouTube part en guerre contre les vidéos qui montrent comment pirater les films et logiciels

YouTube Checks
Crédits : Google

YouTube ne veut plus que les créateurs violent les droits d’auteur

Par le biais de cette nouvelle fonctionnalité, Google souhaite « réduire le nombre de vidéos publiées comportant une infraction au droit d’auteur […] et éviter les mauvaises surprises ». Checks permet en effet aux créateurs de visualiser directement le passage de leur vidéo posant problème. La fenêtre indique alors quelle action peut être menée pour réactiver la monétisation.

Sur le même sujet — YouTube : les créateurs français devront payer une taxe américaine dès juin 2021

Les vidéastes auront le choix d’éditer la portion concernée, voire carrément de la retirer. Ils auront également la possibilité de modifier les métadonnées ainsi que la couverture de leur vidéo pour les remplacer par un contenu compatible avec les annonceurs. Enfin, ces derniers pourront contester le diagnostic en cas d’erreur du système afin de demander une vérification humaine.

Source : Google



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !