Directive droit d’auteur : YouTube, Google et Facebook sont responsables en cas de plagiat

Maj. le 27 mars 2019 à 18 h 30 min

Le Parlement européen a finalement adopté sa nouvelle directive sur la protection des droits d’auteur, un texte controversé qui est étudié depuis plusieurs mois. Les articles 15 et 17 de cette nouvelle directive (11 et 13 dans le texte préparatoire)  ont des implications majeures pour les GAFA, notamment pour YouTube (Google) qui est désormais pénalement responsable des cas de plagiat ou de violation de droits d’auteur sur sa plateforme.

youtube supprime les annotations

 

Le 26 mars 2019, le Parlement européen a adopté la version définitive de sa directive sur les droits d’auteur. Elle vise à mieux protéger les œuvres des créateurs à l’ère du numérique où YouTube, Facebook, Google, Amazon ou encore Apple ont un rôle prépondérant dans la manière dont nous consommons les œuvres des artistes. Les articles 15 et 17 de cette directive étaient vivement critiqués par les GAFA. Il font finalement partie du texte voté par la majorité des députés du Parlement européen.

YouTube, Google, Facebook : les GAFA peuvent être attaqués en justice pour les violations de droits d’auteur

Les GAFA ont le plus lutté pour faire échouer cette directive au niveau du Parlement européen, car ses implications leur sont défavorables à bien des égards. Avant ce nouveau texte, les plateformes de vidéo comme YouTube étaient considérées comme de simples hébergeurs. Elle ne pouvaient donc être pénalement responsables des contenus publiés par les chaînes.

Mais désormais, un ayant droit pourra poursuivre YouTube en justice en cas de violation de ses droits. Il peut s’agir d’un artiste musicien, d’un compositeur, d’un producteur de films qui constate l’utilisation non autorisée de son oeuvre.

Lire égalementYouTube explique pourquoi et comment 8,3 millions de vidéos ont été supprimées en trois mois

YouTube doit donc s’assurer que chaque vidéo publiée ne viole pas les droits d’un créateur. La plateforme s’y emploie déjà comme elle peut, mais il est très difficile d’y arriver avec les modérateurs et même l’aide de l’intelligence artificielle. À défaut d’assurer cette mission avec efficacité, le seul moyen pour YouTube d’échapper à d’éventuelles poursuites judiciaires est de négocier des licences avec les artistes pour la diffusion libre de leurs contenus. Il devra leur verser de l’argent en compensation. Cela nécessitera des investissements énormes d’une part et il est également difficile de le faire vu le nombre d’acteurs à prendre en compte.

Enfin, il va sans dire que les vidéastes seront les premiers impactés. L’article 17 (13 dans le texte préparatoire) avait déclenché  une levée de boucliers des créateurs de contenu. Beaucoup considèrent cette directive comme liberticide et se plaignent du fait qu’elle conduira à l’asphyxie de la créativité sur Internet.

Les critiques n’ont finalement pas eu raison de ce texte controversé. L’article 15 en ce qui le concerne est relatif à la création d’un « droit voisin du droit d’auteur » qui permettra aux entreprises de la presse d’être mieux rémunérées par les médias sociaux ainsi que les agrégateurs de contenu (Google News, Apple News, Facebook, etc) pour le partage d’une partie de leurs contenus ou pour le partage de liens redirigeant vers des travaux de journalistes.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon vend de la nourriture périmée depuis 2 ans sur son site

Amazon vend de nombreux aliments périmés sur son site de e-commerce, révèle une enquête de CNBC. De nombreux vendeurs tiers commercialisent en effet à l’insu d’Amazon des brownies, du lait maternel ou des biscuits dont la date de péremption est passée depuis plusieurs…

Hadopi accuse Facebook, Twitter et YouTube de servir au piratage

La Hadopi vient de publier un niveau rapport qui met en lumière le rôle de YouTube, Facebook, Twitter ou encore Reddit dans l’ampleur grandissante du piratage. Selon l’autorité, 16% des pirates Français utilisent les réseaux sociaux pour accéder aux films,…

Chrome : Google va bloquer les faux sites HTTPS non sécurisés

Dans une prochaine mise à jour, Google Chrome va s’attaquer aux sites web présentant des pages HTTPS qui n’offrent pas les garanties de sécurité du standard. Il existe en effet de nombreuses pages web en HTTPS mais qui chargent du contenu non…

WiFi 6 : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil domestiques. Mais à quoi correspond cette appellation exactement ? Quelles différences avec les autres générations de WiFi ? À quoi sert vraiment le WiFi…