Xiaomi et plus de 300 firmes chinoises s’endettent pour endiguer le coronavirus

 

Xiaomi et plus de 300 firmes chinoises, dont le géant de la livraison Metuan Dianping, s'endettent lourdement auprès des banques, afin de limiter l'impact des conséquences du coronavirus, notamment les fermetures d'usines, répondre à des besoins médicaux, voire pour contribuer à endiguer l'épidémie qui a fait plus de 910 morts. 

Xiaomi

La Chine peine à contenir l'épidémie de coronavirus, une maladie provoquant une forme de pneumonie aiguë et qui s'est avérée mortelle pour plus de 910 personnes, principalement sur le territoire de Chine. Or, les géants chinois du numérique ont décidé de s'endetter pour apporter leur contribution à la lutte contre cette dangereuse épidémie.

Il faut dire que des acteurs de l'industrie tech, par exemple, sont directement et très durement touchés par les conséquences sanitaires  et économiques du coronavirus. Des lignes de productions restent en effet fermées, l'économie chinoise tourne au ralenti, et pour ne rien arranger, les autorités chinoises semblent dépassées par la situation, avec plus de 40 000 individus infectés.

Entre les villes sous cordon sanitaire, les lignes de transports arrêtées, les lieux publics fermés, les analystes s'attendent à une forte baisse de la croissance chinoise au premier trimestre 2020. Celle-ci pourrait être inférieure à 5%. C'est dans ce contexte que plus de 300 entreprises, dont Xiaomi et le géant chinois de la livraison Metuan Dianping se ruent auprès des banques pour obtenir des lignes de crédit.

Ces firmes ont toutes les chances de les obtenir rapidement avec des taux d'intérêt bas. En tout, ces 300 entreprises pourraient emprunter 57,4 milliards de Yuan chinois, soit 7,556 milliards d'euros. Xiaomi, serait d'ailleurs l'un des principaux emprunteurs, avec près de 650 millions d'euros de prêts. Et pour cause : Xiaomi veut utiliser cet argent pour produire et vendre de l'équipement médical dont des masques et thermomètres.

Autre acteur de taille, Meituan Dianping qui demande 517 millions d'euros pour financer en grande partie des livraisons gratuites de nourriture aux médecins du Wuhan, épicentre de l'épidémie. Mais on trouve aussi dans le cortèges d'entreprises des initiatives encore plus innovantes. Qihoo 360 a par exemple promis d'utiliser cet argent pour mettre au point des applications qui permettent de mieux suivre et contenir le virus.

D'autres firmes comme Megvii ont une approche plus surprenante : la firme compte investir 13 millions d'euros dans une technologie de reconnaissance faciale qui reconnait les visages, mêmes lorsque l'individu porte un masque chirurgical. Les conséquences du coronavirus se font sentir jusqu'en Europe. Le MWC 2020 est l'un des premiers événements internationaux à en faire les frais.

Sony, LG, ZTE et Nvidia ont annulé leur participation, tandis que d'autres comme Samsung ont réduit leur dispositif, en attendant d'en savoir plus pour savoir si il sera question de prendre de nouvelles mesures encore plus restrictives.

Source : ET Tech



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !