Xavier Niel estime que la fusion TF1-M6 va “créer un monstre”, Martin Bouygues se moque de lui

 

Auditionné par le Sénat ce 18 février, Xavier Niel a fait part de sa grande inquiétude vis-à-vis du rachat de M6 par TF1. Selon lui, cette fusion pourrait créer un grand bouleversement dans le monde de la publicité et du cinéma. Martin Bouygues, premier actionnaire de TF1, n’a pas manqué d’ironiser sur cette déclaration en rappelant qu’Iliad se porte très bien financièrement.

Xavier Niel Free

Mai 2021 : TF1 rachète M6 pour la modique somme de 641 millions d’euros. Une somme conséquente qui a nécessairement attisé la curiosité de l’Autorité de la concurrence et de l’Arcom, qui doivent se prononcer sur la légitimité de cette fusion d’ici la fin de l’année. Pour ce faire, le Sénat auditionne plusieurs acteurs du marché pour recueillir leur avis sur la question. Parmi eux se trouve Xavier Niel.

L’homme d’affaires, qui avait par ailleurs avoué son intérêt pour racheter-lui même la chaîne française, a donc comparu devant les sénateurs ce vendredi 18 février. Visiblement, il n’est pas venu pour mâcher ses mots. Après avoir rappelé qu’en combinant leurs forces, les deux groupes touchent 10 millions de personnes, le PDG d’Illiad a fait part de son inquiétude. « En termes de publicité, vous allez créer un monstre qui va dominer le marché », a-t-il déclaré.

Xavier Niel s’inquiète de la fusion TF1-M6

Mais il n’y a pas que le potentiel monopole publicitaire du futur groupe qui donne des sueurs froides à Xavier Niel. Également fondateur de la société de production Mediawan — qui s’est récemment positionné pour racheter OCS, soit dit en passant — le milliardaire prévoit également un impact considérable sur l’industrie cinématographique. « Quand vous produisez un film comme Bac Nord [film produit par Mediawan, NDLR], il y a plusieurs endroits où vous collectez des recettes », explique-t-il.

« Vous allez voir TF1 et M6 pour demander combien ils seraient prêts à mettre pour financer ça. À partir de ce moment où vous avez la fusion, vous n’avez plus ce marché ouvert et c’est 4000 producteurs qui vont souffrir », argumente-t-il. Xavier Niel estime en effet que face à une telle puissance de décision, les sociétés de production n’auront d’autres choix que de se plier à la volonté du groupe TF1-M6, qui ne se privera certainement pas pour revoir les tarifs à la baisse. Une déclaration qui n’est pas passée inaperçue auprès de Martin Bouygues.

TF1
Crédits : Julien Chatelain

Pendant ce temps, Martin Bouygues ironise

En effet, à peine quelques minutes après l’audition de Xavier Niel, le premier actionnaire de TF1 s’est également présenté devant les sénateurs. Beaucoup plus modéré, ce dernier a commencé par rappeler que « la télévision a aujourd’hui une place beaucoup moins importante que par le passé », estimant ainsi que la force de frappe si inquiétante pour Xavier Niel le serait en réalité beaucoup moins.

Sur le même sujet : Publicité ciblée — Bouygues Telecom signe un accord avec TF1, M6 et France Télévisions

De ce fait, l’augmentation des tarifs ne serait finalement qu’un mythe. Tout en se permettant d’ironiser sur la situation de l’homme d’affaires. « La marge d’Iliad est environ d′ 1,8 milliard, donc je pense qu’il n’est pas encore tout à fait en péril, qu’il se rassure », a-t-il souligné, après avoir rappelé qu’Iliad a investi quatre millions d’euros dans TF1 en 2021.

Selon Martin Bouygues, Xavier Niel ne fait donc que « tout ramener à son argent », alors qu’un refus de cette fusion serait, d’après ses défenseurs, dommageable pour l’audiovisuel français. C’est notamment l’avis de Nicolas De Tavernost, président du directoire de M6, qui a paru le 28 janvier devant le Sénat. « Aujourd’hui, avec les règles qui nous sont imposées, avec les conventions qui sont sous la responsabilité du CSA, je pense qu’il n’y a pas de risque dans ce métier de concentration », avait-il plaidé.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !