WordPress : des plugins vulnérables permettent de pirater des milliers de sites web

Des plugins vulnérables du CMS WordPress ont permis à des hackers de créer des comptes non autorisés et de prendre le contrôle de plusieurs sites avec des privilèges élevés. Les pirates arrivent ainsi à détourner les visiteurs vers des contenus dangereux qui propagent des malwares ou perpètrent des actes frauduleux.

Wordpress malwares

Plus de 30% des sites internet du monde entier tournent sous WordPress. C’est de loin le système de gestion de contenu le plus populaire du web. À l’instar de Windows 10 et d’Android qui partagent le même statut dans le domaine respectif, WordPress est le CMS le plus prisé des hackers. Un récent rapport du cabinet Sucuri indiquait que plus de 90% des sites web piratés tournent sous WordPress. La plateforme est à nouveau victime d’une vague d’attaques.

Des sites WordPress vulnérables sont utilisés pour propager des malwares

D’après la société Defiant Inc qui édite la solution de sécurité Wordfence, des vulnérabilités connues liées aux plugins WordPress sont exploitées pour injecter du code JavaScript dans les interfaces de plusieurs sites Internet. La première étape de l’attaque consiste à créer un backdoor en forçant la création d’un compte administrateur non autorisé, après quoi les attaquants obtiennent carte blanche pour dérouler diverses manœuvres malveillantes.

Wordfence explique que les visiteurs des sites concernés sont par exemple redirigés vers des contenus dangereux, tels que des malwares et des sites internet frauduleux. Dans la mesure du possible, les charges utiles sont masquées afin d’éviter toute détection par les logiciels WAF et IDS, des technologies permettant de protéger les sites web contre des intrusions externes.

Toutes les attaques détectées jusqu’à présent ont ciblé des plugins victimes de plusieurs vulnérabilités et dont la liste est à retrouver dans le rapport de Wordfence dont le lien est indiqué en fin d’article. Nous n’avons toutefois aucune information concernant les sites web qui ont été touchés par ces attaques. Les chercheurs recommandent aux webmasters de procéder à une mise à jour régulière des plugins installés sur leurs sites web, cette précaution étant la première barrière de défense contre toute forme d’intrusions.

Source : Wordfence



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
Votre smartphone peut prendre feu à cause de ce simple malware !

Les chercheurs en sécurité de Tencent ont découvert qu’il était possible de mettre le feu, à distance, à un smartphone. Ils ont pour cela conçu un malware, BadPower, qui s’attaque aux chargeurs rapides – qui servent alors de fusible d’allumage……

Fraude à la carte bancaire : le skimming débarque sur le web

La fraude à la carte bancaire évolue. Selon nos confrères du site Ubergizmo, des hackers ont trouvé le moyen d’adapter le skimming, cette technique qui consiste à pirater une carte bleue une fois insérée dans un DAB, pour le web….

Zoom va chiffrer de bout en bout les visioconférences gratuites

Zoom change d’avis ! Finalement, le service d’appels vidéo va chiffrer de bout en bout les visioconférences de tous les utilisateurs, y compris celles des usagers gratuits. Dès le mois de juillet 2020, l’option sera accessible à tous les internautes en version…

Huawei : Boris Johnson voudrait bannir le constructeur du Royaume-Uni

Huawei pourrait se voir bouté hors d’Angleterre. En effet, Boris Johnson, le premier ministre britannique, envisagerait d’interdire la société chinoise de participer à la mise en place des réseaux 5G. La Grande Bretagne se rangerait ainsi du côté des Etats-Unis….