Windows 7 n’est pas mort, Microsoft se sert de Edge pour le mettre à jour

 

Si Microsoft a récemment mis à jour son navigateur Edge pour Windows 10, le géant de Redmond a aussi déployé une update à destination de Windows 8.1 et… Windows 7 ! Le système d'exploitation, dont Microsoft a officiellement arrêté toute prise en charge pour le grand public, bénéficie donc d'une mise à jour pour le moins inattendue.

L'an passé, Microsoft annonçait un changement de cap  d'envergure : son navigateur Edge reposerait désormais sur Chromium, plutôt que sur un moteur maison. Cette nouvelle édition de Edge s'est montrée en début d'année, pour être totalement intégrée à Windows 10 dans la May 2020 Update (aussi appelée Windows 10 2004). Mais Microsoft ne comptait visiblement pas en rester là avec la nouvelle version de Edge, puisque celle-ci vient également d'être déployée sur Windows 8.1, lequel est toujours supporté par l'entreprise de Redmond. Et contre toute attente, cette édition de Edge a aussi été portée sur Windows 7 via le Windows Update.

Microsoft a pourtant définitivement arrêté de prendre en charge Windows 7 et conseille vivement de se tourner du côté de Windows 10. Seules les entreprises peuvent encore prétendre à profiter d'une mise à jour du système d'exploitation. Ce type de service n'est pas gratuit et son prix double chaque année.

La nouvelle édition de Edge est disponible via le Windows Update

Que ce soit sous Windows 7 ou Windows 8.1, la mise à jour s'opère en passant par le Windows Update. Windows 7 connaît donc une petite mise à jour, 6 mois après après l'arrêt de son support. Notez qu'il est aussi possible de télécharger le nouveau Edge individuellement, sous la forme d'un exécutable à installer de la manière la plus classique qui soit. Dans le cas de Windows 7, Microsoft précise néanmoins qu'il est nécessaire de disposer du Service Pack 1, ainsi que des mises à jour SSU KB4490628 du 12 mars 2019 ou SHA-2 KB4474419 du 23 septembre 2019. Une fois la mise à jour de Microsoft Edge téléchargée et installée, un redémarrage est nécessaire.

La nouvelle version de Microsoft Edge sera automatiquement épinglée à la barre des tâches et un raccourci clavier sera créé sur le Bureau. En revanche, la mise à jour ne changera pas les préférences de l'utilisateur concernant son navigateur par défaut. Enfin, dernier point : la nouvelle version de Edge ne supprime pas pour autant l'ancestral Internet Explorer.

Windows 7 fin support
Le message qui s'affiche en plein écran au lancement de Windows 7 est pourtant clair : Microsoft n'assure plus aucun support de son système d'exploitation.

Microsoft rappelle également que “la prise en charge de Windows 7 s'est arrêtée le 14 janvier 2020. Bien que Microsoft Edge contribue à sécuriser votre appareil sur le Web, votre PC peut toujours être vulnérable aux failles de sécurité. Nous vous recommandons de passer à un système d'exploitation toujours pris en charge.”

En définitive, si la nouvelle édition de Microsoft Edge offre davantage de fonctionnalités que l'ancienne version ou qu'Internet Explorer, et qu'elle offre en théorie une meilleure sécurité, ne vous attendez pas non plus à des miracles sous Windows 7. La sécurité du système d'exploitation est toujours obsolète, même si la nouvelle version de Edge permet de la renforcer quelque peu.

Mais en portant son navigateur sur Windows 7 et Windows 8.1, Microsoft compte probablement gagner des parts de marché. Rappelons que, quelques mois après la sortie de la nouvelle édition, Edge a réussi à détrôner Firefox et est devenu le 2e navigateur le plus utilisé au monde (loin derrière Chrome, il est vrai).



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
microsoft outlook bug
Microsoft Outlook : un bug empêche la suppression des mails indésirables

Outlook, le service de messagerie de Microsoft, est victime d’un nouveau bug plutôt gênant. Lorsqu’un utilisateur supprime des mails, ces derniers reviennent systématiquement dans la boite de réception. L’entreprise américaine cherche actuellement une solution au problème. Outlook, le service de…