WhatsApp, Skype et Slack sont victimes d’une faille de sécurité

 

WhatsApp, Skype et Slack sont vulnérables. Ces trois logiciels reposent sur la technologie Electron, qui présente une importante faille de sécurité. Les développeurs ont été prévenus, mais ils font pour l'instant la sourde oreille et aucun correctif n'a été déployé pour y remédier. 

faille whatsapp skype slack

Lors de la conférence de sécurité BSides LV de Las Vegas, le développeur Pavel Tsakalidis a dévoilé une grave faille de sécurité sur la plateforme Electron, basée sur du JavaScript et Node.js. Problème : celle-ci est utilisée par plusieurs applications de communication très populaires, dont WhatsApp, Skype et Slack. Tous ces logiciels sont donc potentiellement exposés, comme le rapporte Ars Technica.

WhatsApp, Skype et Slack reposent sur la plateforme Electron, qui pose un risque de sécurité

Pavel Tsakalidis a mis au point un outil basé sur Python pour faire une démonstration des vulnérabilités d'Electron.
Celui-ci permet à quelqu'un de décompresser les fichiers d'archive Electron ASAR et d'injecter du nouveau code dans les bibliothèques JavaScript et les extensions du navigateur Chrome. Du code qui peut bien sûr être malveillant. Et ce n'est pas tout : la faille permet également de dissimuler les activités malveillantes dans des processus qui semblent anodins. Les antivirus et systèmes de protection peuvent donc passer à côté.

Lire aussi : WhatsApp : une faille permet d’envoyer des messages à votre place depuis plus d’un an

Le développeur explique qu'effectuer de tels changements requiert des accès administrateurs sur Linux et MacOS, mais qu'il suffit d'un accès local sur Windows, qui est donc plus exposé que les autres systèmes d'exploitation. Les pirates peuvent potentiellement accéder au système de fichiers, activer une webcam et exfiltrer des informations des systèmes utilisant les fonctionnalités d'applications de confiance. Il a averti Electron de cette faille de sécurité, mais n'a reçu à ce jour aucune réponse de leur part. La vulnérabilité n'a pas été corrigée.

Source : Ars Technica



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
windows 10 hack font
Une police de Windows 10 permet aux hackers de pirater des PC à distance

Des pirates se sont servis d’une simple police Windows 10 pour s’introduire à distance dans le PC de leurs victimes. La faille a permis d’autoriser l’accès au noyau par des programmes malveillants, le rendant ainsi vulnérable aux attaques. Microsoft a depuis…

phishing postmate
Phishing : des pirates ciblent les livreurs d’une filiale d’Uber

Une campagne de phishing cible les coursiers de Postmates, un service de livraison très présent aux États-Unis. Les hackers se font passer pour des employés de la filiale d’Uber afin d’obtenir les identifiants des travailleurs. Ces derniers accusent l’application de…