WhatsApp : l’Europe menace Facebook d’une amende de 50 millions d’euros

 

L'Europe pourrait infliger une amende de 50 millions d'euros à Facebook pour avoir manqué de transparence quant aux données que WhatsApp partage avec sa maison-mère. C'est un organisme de protection irlandais qui a réclamé cette somme. La demande est en cours d'évaluation par le reste des 27 pays ayant adopté la RGPD.

Whatsapp on iPhone
Crédits : Torsten Dettlaff / Pexels

Le feuilleton WhatsApp n'est pas prêt de se terminer. En menaçant de fermer le compte des utilisateurs refusant de partager leurs données avec Facebook, l'application de messagerie s'est retrouvée au centre d'une affaire qui fait couler beaucoup d'encre. Celle-ci a bien tenté de se justifier en détaillant les données auxquelles aura accès sa maison-mère, mais rien n'y fait. Face au fort mécontentement général, l'Europe a décidé d'intervenir en réclamant une amende entre 30 et 50 millions d'euros.

WhatsApp est notamment mis en cause pour violation du Règlement général sur la protection des données (RGPD), mis en place en 2018. La demande vient d'un organisme de protection irlandais, qui accuse l'application de ne pas avoir fait preuve d'assez de transparence quant aux changements de sa politique de confidentialité. Cette dernière pourrait également être obligée de revoir sa gestion des données utilisateurs.

À lire également : WhatsApp, Facebook, Signal, Telegram – voici les données que les applications collectent vraiment

WhatsApp fait face à une amende de 50 millions d'euros

La sanction n'a pas encore encore été appliquée, la demande étant en cours d'évaluation par l'ensemble des organismes européens homologues à la CNIL. Cette dernière pourrait par ailleurs avoir également son mot à dire, puisque WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France. Le montant de l'amende pourrait être ainsi modifié. Facebook, de son côté, se refuse toujours à tout commentaire concernant le changement des conditions d'utilisation de son application de messagerie.

Malgré la polémique, WhatsApp et Facebook Messenger sont les messageries préférées des Français. Alors que de nombreux utilisateurs ont jeté leur dévolu sur d'autres plateformes plus respectueuses de leur vie privée, la popularité des géants du secteur ne semble pas faillir.  En décembre 2020, Google a écopé d’une amende de 100 millions d’euros infligée par la CNIL. Il s'agit à l'heure actuelle de la plus grosse somme réclamée par l'Europe à un membre des GAFA.

Source : Politico



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos dernières applications !