WhatsApp partagera quand même certaines données avec Facebook en France

 

WhatsApp devrait tout de même partager certaines données personnelles d'utilisateurs en France avec Facebook après l'acceptation des nouvelles conditions d'utilisation. Des représentants du groupe l'ont confirmé à un journaliste de BFM TV.

WhatsApp

Facebook nous l'a assuré la semaine dernière par mail : les utilisateurs français n'ont pas à s'inquiéter, leurs données personnelles sur WhatsApp ne seront pas partagées avec Facebook. Mais cela est-il réellement vrai ? En fait, il semble que Facebook soit surtout passé ceinture noire dans l'art des formulations ambiguës. Depuis la publication des premiers articles sur le partage des données personnelles entre WhatsApp et Facebook, le service presse du réseau social semble faire le tour des rédactions, en leur demandant de bien préciser deux choses dans leurs articles.

D'abord, que si vous n'acceptez pas les conditions de WhatsApp, votre compte ne sera pas fermé. Votre compte n'en deviendra pourtant pas moins inutilisable avec l'application de messagerie. L'autre chose à laquelle tient visiblement Facebook, c'est de nous renvoyer au compte Twitter de Niamh Sweeney, responsable WhatsApp pour la région EMEA : “il n'y a aucun changement dans les pratiques de partage de données de WhatsApp découlant de cette mise à jour en Europe“.

WhatsApp : Facebook semble se protéger avec des formules alambiquées, mais quelle est la vérité ?

Et de poursuivre : “WhatsApp ne partage toujours pas les données utilisateur de WhatsApp avec Facebook”. En ajoutant une précision importante : “…dans le but que Facebook utilise ces données pour améliorer ses produits ou publicités”. La marque nous réfère également à ce communiqué du groupe :

“Les pratiques de partage de données dans l'Union Européenne (y compris Royaume-Uni) découlant de la mise à jour des Conditions Générales et de la Politique en matière de vie privée ne changent pas. Pour lever le moindre doute, le fait que WhatsApp ne partage pas les données utilisateur de WhatsApp dans la région Europe dans le but que Facebook utilise ces données pour améliorer ses produits ou publicités reste vrai”.

Quel a donc été notre étonnement en apprenant que des représentants du réseau social ont donné en aparté un autre son de cloche à notre confrère Raphael Grably de BFM TV : Pour information (car on en a débattu avec plusieurs journalistes): @FacebookFR me confirme bien que WhatsApp va partager les informations liées au numéro de téléphone, à l'adresse IP et aux transactions (quand la fonction sera disponible en France) avec Facebook, y compris en FR“. Ce dernier se réfère plusieurs fois à la FAQ de WhatsApp pour appuyer ses propos.

Certains partages entre WhatsApp et Facebook deviennent de facto obligatoires en France

On y lit notamment noir sur blanc A l'heure actuelle, WhatsApp partage certaines catégories d'informations avec des entités Facebook. Les informations que nous partageons avec les autres entités Facebook incluent les informations d'enregistrement de votre compte (comme votre numéro de téléphone), les données de transactions, les informations liées à des services, des informations sur la façon dont vous interagissez avec d'autres, y compris des entreprises, lorsque vous utilisez nos Services, les informations de votre appareil mobile, votre adresse IP et peuvent inclure d'autres informations identifiées dans la section de la Politique de confidentialité titrée ‘informations que nous recueillons'”.

D'après Raphael Grably Facebook a donc raison de dire que rien ne change, sauf que le partage détaillé dans la FAQ ne concernait jusqu'ici pas tout le monde. Avec l'acceptation des conditions obligatoire pour continuer d'accéder au service, cette collecte devient donc elle aussi de facto obligatoire à partir du 15 mai – y compris en France. Par ailleurs, la précision selon laquelle Facebook ne peut utiliser ces données pour délivrer de la publicité ciblée n'est visiblement pas absolue. Les conditions françaises de WhatsApp précisent en effet “si, à l'avenir, nous décidons de partager de telles données avec les Entités Facebook à cette fin, nous conclurons d'abord un accord avec le commissaire irlandais chargé de la protection des données afin d'établir un mécanisme qui permette une telle utilisation”.

Tous ces changements semblent avoir pour but de répondre à un vrai problème pour Facebook : la monétisation de WhatsApp. Les nouvelles conditions précisent ainsi “nous cherchons des moyens permettant aux personnes et aux entreprises de communiquer entre elles via WhatsApp. Pour cela, nous pouvons être amenés à collaborer avec les autres Entités Facebook pour aider les personnes à trouver les entreprises qui les intéressent et à communiquer avec elles via WhatsApp. Ainsi, Facebook peut donner aux utilisateurs la possibilité de communiquer avec les entreprises qu'ils trouvent sur Facebook via WhatsApp”.

Lire également : WhatsApp, Facebook, Signal, Telegram – voici les données que les applications collectent vraiment

Alors qui croire ? Facebook tente-t-il d'induire les utilisateurs de WhatsApp en erreur ? Nous avons demandé par email des explications au réseau social. Nous mettrons à jour cet article dès que nous aurons une réponse.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !