Vivo dévoile APEX : un prototype de smartphone sublime qui montre comment on peut faire du vrai borderless

Maj. le 28 août 2018 à 21 h 06 min

Le Vivo APEX est officiel. Le nouveau smartphone de la firme était très attendu notamment parce que Vivo a été le premier constructeur à intégrer un capteur d'empreintes sur à l’écran. La firme propose avec son Apex un smartphone qui se rapproche de ce à quoi ressembleront les smartphones borderless de demain – il préserve des bordures, même très fines, de 1,8 mm. Mais avec son scanner intégré à l’écran et sa camera rétractable, il pose les jalons de ce à quoi ressembleront les smartphones réellement borderless de demain. 

vivo apex

Voici le Vivo APEX ! Le prototype vient d’être présenté au détour du MWC 2018 de Barcelone. Vivo s’était déjà illustré lors du CES 2018 avec le tout premier capteur d'empreintes intégré à l’écran dans ce qui est devenu le X20 Plus UD. Mais le constructeur chinois est cette fois-ci allé beaucoup plus loin, avec son prototype baptisé APEX FullView. Ce prototype smartphone est en effet doté d’un écran sur 98% de sa surface – encore davantage que le Xiaomi Mi Mix. Ses bordures sont d’à peine 1,8mm sur trois côté, et légèrement plus épaisse sur la partie inférieure. Il dispose d’un capteur d'empreintes intégré sous toute la partie basse de l’écran.

Vivo APEX : le smartphone qui montre à ses concurrents comment faire du vrai borderless

Qui autorise donc à poser son doigt dans une vaste zone ; de quoi permettre le déverrouillage sans trop y penser. Ce capteur étonnant est également capable de reconnaitre simultanément deux empreintes pour hausser la sécurité d’un cran. Ou pour protéger des données partagées par deux personnes par exemple. Les premières images montrent un smartphone vraiment très impressionnant. Finalement assez proches des visuels du Xiaomi Mi Mix lors de sa sortie puisqu’ils étaient photoshopés pour mentir sur les bordures. En outre, on remarque immédiatement l’absence de capteurs visibles sur la face avant.

Vivo a également trouvé quelques solutions originales pour faire du borderless sans renier sur les capteurs et sans mettre d’encoche. La caméra selfie de 8 Mpx est ainsi rétractable, et sort du smartphone uniquement lorsque c’est nécessaire. Une action qui prend moins de 0,8 secondes. Il n’y également pas de haut parleur haut. L’approche de Vivo est ici de tout faire via un dispositif piézo-électrique à travers l’écran qui vibre donc entièrement. Lorsqu’on le colle à l’oreille les vibrations permettent d’entendre parfaitement le son.

Pour l’instant Vivo dément vouloir mettre sur le marché une déclinaison de ce prototype, mais de l’avis de ceux qui ont pu l’essayer, il semble décidément trop fonctionnel pour rester enfermé dans un tiroir du département R&D de Vivo. Que pensez-vous de ce smartphone ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Redmi K20 Pro : un haut de gamme à moins de 350 € ?

Redmi dévoilera une nouvelle gamme de smartphones le 28 mai prochain. Elle sera composée de deux modèles : un Redmi K20 standard, mais aussi un Remi K20 Pro. Ce sont les premiers smartphones de la marque à embarquer un processeur…

Huawei est prêt à remplacer Android et Windows dès 2019

Malgré les pressions venant de toutes parts, Huawei continue d’afficher sa détermination à sortir de son isolement. Richard Yu, le responsable de la division mobile du groupe chinois à confirmé que ses alternatives à Android et Windows pourraient être lancées…

Realme 3 Pro officiel : une fiche technique canon pour 199 euros

Le lancement du Realme 3 Pro est désormais officiel en France. Le smartphone de l’ancienne filiale de Oppo débarque sur un segment où Xiaomi et Honor sont déjà bien installés, mais son rapport qualité-prix devrait en convaincre plus d’un de…

Affaire Huawei : pourquoi ARM a cédé face à la Maison Blanche ?

L’affaire Huawei a pris un nouveau tournant avec la défection d’ARM – l’entreprise conçoit l’architecture et les coeurs qui sont utilisés par l’ensemble des fondeurs du marché, dont HiSilicon (filiale de Huawei), MediaTek, Apple, Qualcomm ou encore Samsung. Or ARM…

Huawei : TSMC n’abandonne pas la firme chinoise

Huawei a enfin droit à une bonne nouvelle. Le fondeur TSMC a en effet décidé de ne pas abandonner le constructeur chinois. Contrairement à Panasonic, ARM ou Toshiba, l’entreprise taïwanaise continuera de fournir des composants à Huawei malgré le décret…

Huawei : Panasonic refuse aussi de fournir le constructeur

Huawei essuie un nouveau revers. Panasonic, le géant japonais de l’électronique, refuse maintenant de fournir ses composants au constructeur chinois. Apparement, certains produits élaborés par la firme reposent sur des technologies américaines. Comme ARM avant lui, Panasonic est donc contraint de plier…