Viro : le smartphone sans recharge était un simple « test universitaire »

Il y a quelques semaines, une jeune start-up italienne du nom de Viro créait un véritable buzz sur les réseaux sociaux et sur YouTube en publiant différents teasers promettant la sortie prochaine d’un nouveau smartphone totalement révolutionnaire puisque celui-ci n’avait pas besoin d’être rechargé. Une promesse trop belle pour être vraie et pour cause puisque ce smartphone n’existe pas et ne sortira jamais.

Viro
Le smartphone Viro était un fake !

Alors qu’il y a quelques jours, la version italienne d’IBTimes mettait en avant plusieurs arguments laissant penser qu’il s’agissait d’une supercherie et faisait la liste des nombreuses incohérences recensées dans le discours de la pseudo firme, au cours du week end, l’auteur du projet fermait alors toutes les pages sociales ainsi que le site « officiel » de la « marque ».

Toutefois, avant que le site ne se retrouve entièrement hors ligne, voici le message qui figurait en page d’accueil au cours de ses cinq dernières minute d’existence :

Viro était un test universitaire merci d’avoir encouragé la recherche.

Un « test universitaire » sans doute destiné à tester les retombées d’une campagne de marketing viral sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, quand on sait que les auteurs de cette blague sont italiens et que le terme « viral » est le même dans les deux langues, ainsi qu’en anglais, on suppose alors que le nom de « Viro » n’a pas été choisi par hasard.

En dehors du fait que le produit n’existe pas, il faut bien avouer que leur démarche marketing était plutôt bien menée puisqu’ils ont passé des semaines à faire rêver la toile avec un mystérieux produit qui n’existera jamais créant au passage un besoin. Malheureusement, aujourd’hui, l’enthousiasme a laissé place à la déception puisqu’à part dans nos rêves, ce fameux smartphone « qui n’a pas besoin d’être rechargé » n’est pas prêt de voir le jour !

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Huawei : des opérateurs refusent de vendre ses smartphones 5G

Huawei continue d’encaisser les répercussions du décret de Donald Trump. Lâché par ses fournisseurs et banni d’Android, le constructeur chinois doit maintenant faire face à l’abandon de certains opérateurs britanniques, japonais et taïwanais. Une poignée de télécoms refusent en effet…

Samsung prépare un zoom optique x5 pour rivaliser avec Huawei

Samsung vient d’annoncer la production de masse d’un module photo équipé d’un zoom optique x5. Grâce à ce nouveau composant, le constructeur sud-coréen cherche à rivaliser avec Huawei, qui est devenu depuis son P20 Pro le roi de la photo…

Huawei demande à l’Europe de l’aider contre les États-Unis

Huawei se cherche des alliés dans la guerre qu’il est en train de mener face aux États-Unis. Le groupe chinois tente de convaincre l’Union Européenne de l’aider, arguant notamment que les Américains n’hésiteront pas à s’en prendre à d’autres entreprises…

Honor 20 et 20 Pro : tout ce qu’il faut savoir

Honor vient de dévoiler ses Honor 20 et Honor 20 Pro – deux smartphones borderless dotés d’une fiche technique et de capteurs photo à la fois inspirés du P30 Pro et d’autres smartphones qui ont adopté comme lui un capteur…

Honor 20 et 20 Pro : avec, ou sans Google Play Store ?

Les Honor 20 et 20 Pro sont les premiers smartphones à être lancés depuis l’exclusion de Huawei et Honor du marché américain. Du coup une question était sur toutes les lèvres : auront-ils le Play Store et applications Google ?…

Huawei a déjà créé une alternative au Google Play Store

Huawei a déjà mis au point une alternative viable au Google Play Store, la boutique d’applications Android. D’après un rapport de Bloomberg, la firme chinoise a en effet envisagé de remplacer le Play Store par App Gallery, une application déjà intégrée par…

Huawei explique comment il profite de son sursis de 90 jours

Huawei reste en rapport avec Google, malgré les mesures américaines. A en croire de nouvelles déclarations de Ren Zhengfei à la presse chinoises, les deux firmes profitent du délai accordé par la Maison Blanche notamment pour discuter de possibles recours en justice…