Virgin Galactic : le premier vol ne s’est pas déroulé comme prévu, une enquête est ouverte

 

L'Administration fédérale de l'aviation (FAA) a ouvert une enquête sur le vol suborbital de Richard Branson à la limite de l'espace, puisque le vaisseau a quitté la trajectoire initialement prévue, ce qui aurait pu causer un drame.

Virgin Galactic
Crédit : Virgin Galactic

Lors du vol spatial historique de Sir Richard Branson en juillet, appelé Unity 22, le milliardaire s’était envolé avec quatre autres passagers vers l'espace à bord de l'avion spatial SpaceShipTwo de Virgin Galactic, VSS Unity, piloté par les pilotes chevronnés de la société, Dave Mackay et Mike Masucci. Même si tous ont atterri avec succès, ce premier vol aurait pu se terminer de manière dramatique.

En effet, vers la fin de la combustion du moteur du vaisseau spatial VSS Unity, des lumières jaune et rouge seraient apparues sur une console. Le premier avertissement jaune s'est déclenché lors de la montée, indiquant que le nez du vaisseau spatial n'était pas correctement incliné, ce qui affectait son ascension. Le problème s'est aggravé à l'approche de l'altitude maximale, puisque l’alerte a viré au rouge. D’après le rapport de The New Yorker, « S'ils n’avaient pas corrigé le problème, ils risquaient un périlleux atterrissage d'urgence dans le désert lors de leur descente ».

À lire également : Netflix va diffuser un documentaire sur la première mission civile dans l’espace de SpaceX

Le vaisseau spatial a quitté la trajectoire prévue

Un porte-parole de la FAA a déclaré à Reuters que le véhicule « a dévié de sa trajectoire autorisée par le contrôle du trafic aérien lors de son retour à Spaceport America ». L'enquête de la FAA serait en cours pour connaître les causes de cet incident. Au total, le VSS Unity aurait volé en dehors de sa zone de dégagement de l'espace aérien pendant une minute et 41 secondes.

Pourtant, selon Virgin Galactic, même si la mission a effectivement dédié de la trajectoire prévue, tout était sous contrôle. La société s’est montrée rassurante en ajoutant que le vaisseau ne serait pas sorti des limites de l’espace aérien protégé. « Unity 22 a été un vol d'essai sûr et réussi qui a respecté nos procédures de vol et nos protocoles de formation. Lorsque le véhicule a rencontré des vents de haute altitude qui ont modifié la trajectoire, les pilotes et les systèmes ont surveillé la trajectoire pour s'assurer qu'elle restait dans les paramètres de la mission… À aucun moment les passagers et l'équipage n'ont été mis en danger à la suite de ce changement de trajectoire », a affirmé Virgin Galactic dans un communiqué.

Il faudra attendre les résultats de l’enquête pour en savoir davantage. On espère que les futurs vols se passeront sans encombre, puisqu’Elon Musk devrait notamment être l’un des passagers dans les années à venir.

Source : The New Yorker



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !