Vélo électrique : le débridage est désormais passible d’un an de prison et de 30 000 € d’amende

Jusqu’à présent, la législation n’était pas très claire quand il s’agissait de réprimer celles et ceux qui débrident leur vélo à assistance électrique. Depuis peu, le code de la route a tranché : une telle altération de son VAE est désormais passible d’une lourde amende, ainsi que d’une peine de prison.

Velo Electrique

La plupart des VAE (Vélo à Assistance Électrique) voit aujourd’hui leur vitesse limitée à 25 km/h. Néanmoins, certains n’hésitent pas à pousser cette limitation à l’aide d’un petit kit de débridage, afin d’atteindre les 40 km/h ou au-delà. Si la pratique est illégale, surtout si le contrevenant du vélo électrique ne possède aucune assurance, le texte de loi n’était pas clair et les sanctions n’étaient pas véritablement dissuasives.

La loi sur les véhicules électriques se durcit

Depuis le 24 décembre dernier et la loi d’orientation des mobilités (LOM), les choses ont changé. Il est désormais clairement stipulé dans le code la route qu’il est interdit de faire le moindre changement sur son vélo électrique visant à doper sa vitesse. Ainsi, selon l’article L317-1, le contrevenant encourt jusqu’à 30 000 € d’amende et il est passible dans la foulée d’une peine allant jusqu’à un an d'emprisonnement.

A lire aussi : Jeep s’apprête à lancer l’un des VTT électriques les plus puissants du marché

Et comme le précise l’article de loi, peu importe qu’il ait lui-même débridé son vélo ou non : « Le fait, pour le responsable de l’exploitation d’un véhicule de transport routier, d’un engin de déplacement personnel à moteur ou d’un cycle à pédalage assisté soumis à une obligation de limitation de vitesse par construction, de ne pas respecter cette obligation, de modifier, ou, en tant que commettant, de faire ou de laisser modifier le dispositif de limitation de vitesse par construction afin de permettre au véhicule, à l’engin ou au cycle de dépasser sa vitesse maximale autorisée, est puni d’un an d'emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. Le préposé est passible des mêmes peines lorsque l’infraction résulte de son fait personnel. »

Par ailleurs, le responsable d’un débridage de VAE est passible d’une suspension du permis de conduire, durant trois ans maximum. Enfin, les fabricants de kits de débridage de son vélo électrique risquent quant à eux jusqu’à deux ans d'emprisonnement, ainsi que 30 000 € d’amende. De quoi dissuader celles et ceux qui se risqueraient à une telle opération.

Source : Matos Vélo



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : Huawei dévoile une technologie d’antennes révolutionnaire

Huawei a annoncé avoir développé une nouvelle technologie pour ses antennes 5G CableFree. Dotées de meilleures performances et d’une utilisation plus simple pour les clients, ces antennes arrivent à un moment crucial pour le constructeur. Huawei a présenté sa nouvelle…

Téléphone au volant : vous risquez désormais la suspension du permis

De nouvelles mesure pour lutter contre le téléphone au volant sont entrées en vigueur vendredi 22 mai 2020. Lorsque les forces de l’ordre constatent l’utilisation du smartphone pendant la conduite alors qu’une autre infraction a été constatée, ou lors de…

Huawei : Boris Johnson voudrait bannir le constructeur du Royaume-Uni

Huawei pourrait se voir bouté hors d’Angleterre. En effet, Boris Johnson, le premier ministre britannique, envisagerait d’interdire la société chinoise de participer à la mise en place des réseaux 5G. La Grande Bretagne se rangerait ainsi du côté des Etats-Unis….

Citroen AMi : Kia veut aussi sa petite citadine électrique et économique

À l’occasion d’une interview, le directeur général de Kia Motors Europe a confirmé l’intention de la marque d’investir dans le segment des petites voitures urbaines, citant l’AMI de Citroën comme exemple. Il souhaite développer un modèle économique qui offrirait la…

Voiture électrique : l’UE veut lever la TVA pour booster les ventes

Dans le cadre du plan de relance économique européen, une aide fiscale pourrait être accordée pour l’achat d’un véhicule propre, électrique ou hybride. Parmi les mécanismes évoqués, des exonérations de TVA pourraient notamment être accordées. Le ministre français de l’Économie,…

Android 11 appellera la 4G++ « 5Ge » et la 5G mmWave « 5G+ »

Android 11 va introduire une nouvelle convention de nommage pour les réseaux mobiles. Au risque de brouiller les lignes entre les technologies 4G et 5G. On le découvre sur le blog développeurs officiel Android 11 : la prochaine version du…