Une employée d’école vole pour 700 000 € d’iPod, elle écope de 18 mois de prison

 

Une employée d’école aux États-Unis a détourné plusieurs milliers d’iPods. Le montant du butin s'élève à 700 000 euros. Pendant cinq ans, elle achetait pour l'établissement des produits qu'elle revendait avec ses deux complices sur eBay. Les trois personnes écopent d'une peine de prison.

apple ipod vol etats-unis

Les produits d’Apple, notamment les iPhone sont régulièrement le sujet de faits divers. Nous avons par exemple relayé dans nos colonnes une anecdote impliquant des employés d'Amazon. En 2020, ils auraient volé pour 500 000 euros d’iPhone en échangeant les boites. Les voleurs modifiaient le contenu des cartons avec les nouveaux iPhone, puis se les expédiaient entre eux. Mais les smartphones ne sont pas les seuls concernés.

Lire aussi – Un voleur de smartphones pense avoir l’idée du siècle en se cachant dans le plafond du Leclerc

En effet, les iPod attirent eux aussi la convoitise. En voici la preuve, avec le vol de plusieurs milliers de baladeurs par une ancienne employée d’école aux États-Unis. Elle s'est appuyé sur le système permettant aux groupes scolaires d’acheter et de distribuer du matériel informatique aux élèves : ordinateurs, tablettes, etc. Les produits sont achetés en très grand nombre au nom de l’école en utilisant les subventions fédérales. Mais ils ne finissent pas entre les mains des écoliers.

Elle a gagné 700 000 dollars en volant des iPod achetés pour une école

Cette ancienne employée s'appelle. Kristy Stock. Elle travaillait dans une école du Nouveau-Mexique. Et grâce à cette combine, elle a acheté plus de 3 000 iPod entre 2013 et 2018. Soit une valeur marchande de 700 000 euros environ. Pendant cinq années, elle a commandé entre 100 et 150 iPods à une fréquence de 2 à 3 fois par an. À chaque fois, elle choisissait un panaché très varié, aussi bien en termes de couleurs que de stockage. Pourquoi ? Pour attirer des clients, bien sûr.

En effet, Kristy Stock revendait les iPod sur eBay avec l'aide de deux associés pour gérer la logistique. Une solution facile pour arrondir ses fins de mois. Malheureusement, elle a été trop gourmande : le volume considérable a attiré l'attention de l'établissement qui a découvert la combine. L’ancienne employée et ses associés ont été jugés cette semaine. Ils écopent d’une peine de prison allant de 1 an à 5 ans et demi. La période d'emprisonnement de Kristy Stock sera suivie d'une période de liberté surveillée de trois ans.

Source : Tribunal du Maryland



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !