Une arnaque Blablacar veut piller votre compte bancaire, attention aux faux profils !

 

Une arnaque sévit actuellement sur Blablacar. Par le biais de faux profils, des pirates russes cherchent à tromper les utilisateurs et s'emparer de l'argent sur leur compte bancaire. On vous explique comment repérer les pièges.

blablacar arnaque

Une vague d'arnaques se propage actuellement sur BlaBlacar, la célèbre application de covoiturage. Ce vendredi 18 février 2022, le journaliste Valentin Hamon explique avoir été la victime d'un piège visant à débiter son compte bancaire.

Après l'annulation de son train, le journaliste s'est mis à la recherche d'un covoiturage sur BlaBlacar. Rapidement, il est tombé sur le profil de Tiphaine, une jeune femme qui propose un trajet à prix abordable. “Je réserve le trajet, et j'attends confirmation. 1h30 plus tard, je reçois un premier mail qui m'indique que Tiphaine a accepté la réservation, puis un second qui me dit au contraire qu'elle a annulé le voyage, et que je vais être remboursé”, témoigne Valentin Hamon.

Lire aussi : Une arnaque sur Facebook promet une Nintendo Switch OLED à 1,99€ chez Carrefour

Cette arnaque BlaBlacar veut vous voler plus de 300 euros

Le journaliste ne comprend pas les motifs de l'annulation. Il décide alors de contacter la conductrice à l'origine de l'annonce par téléphone. L'homme est relayé sur un répondeur. Dépité, il part en quête d'un autre covoiturage. Il réserve alors un trajet avec Sophia pour la modique somme de 13 euros. La jeune femme confirme mais annule peu après le rendez-vous.

Sur WhatsApp, il reçoit alors un message de Sophia affirmant que BlaBlacar a annulé le voyage “en raison d'une erreur de serveur”. Elle s'engage alors à contacter l'assistance de la plateforme et à mener son interlocuteur à bon port, comme prévu dans l'annonce. Assurant que Blablacar souffre d'un problème technique, elle affirme que le journaliste doit réserver à nouveau le voyage en cliquant sur un lien.

Après avoir cliqué sur le lien, Valentin Hamon tombe sur une page web dont l'interface imite celle de BlaBlacar. “Je remplis les informations demandées, et je passe au paiement. Je suis ensuite redirigé vers une page où on me demande mon code de carte bleue”, poursuit le journaliste. Pour finaliser le paiement, le site demande d'entrer un code reçu par SMS.

Malheureusement, ce code ne correspond absolument pas à la somme demandée pour le trajet. “Ma banque me dit que le code en question correspond à un paiement de 900,89 BYN (roubles russes)”, explique le thread sur Twitter. Il s'apprêtait donc à verser plus de 300 euros.

Conscient d'avoir failli être la victime d'une bande de pirates russes, le journaliste se met à fouiller dans les annonces BlaBlacar. Il y trouve de nombreux faux profils de jeunes femmes qui proposent des trajets à prix réduit. Pour la photo de profil, les pirates se sont servis du célèbre site capable de générer de faux visages. Conçu par Nvidia, le site utilise l'intelligence artificielle et d'impressionnants algorithmes pour concevoir un visage de toutes pièces.

Ce n'est pas la première fois que BlaBlacar est envahi par les arnaques. Fin 2021, une kyrielle de témoignages affirmaient que de fausses annonces partagent des liens de phishing. Le modus operandi était similaire à l'époque. On vous conseille donc de rester vigilant.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !