Un ado chinois “accro” à Internet meurt après deux jours dans un camp de rééducation

 

Un adolescent chinois jugé “accro” à internet est morte 48 heures après avoir intégré un camp de rééducation. En Chine, la cyberdépendance est considérée comme une maladie, et les familles paient plusieurs milliers d'euros pour faire interner leurs enfants dans des centres au méthodes très musclées, avec parfois de graves dérives. La cause de la mort n'est pas connue, mais selon l'AFP son corps était couvert de cicatrices. 

internet

Vous pensez être accro à internet ? En Chine, on vous conseillerait peut-être d'aller vous faire soigner… dans des camps de rééducation aux méthodes musclées. Près de 250 de ces centres ont ouvert depuis 2004 : les parents y paient des sommes supérieures à 3000 euros pour y interner leur enfant de force pour une durée allant de 4 à 8 mois. Sur la brochure, ces camps prétendent proposer du soutient psychologique, des cours, du sport, et des corvées ménagères.

« Accro » à Internet, elle meurt après 48h dans un centre de rééducation chinois

La réalité est bien moins reluisante. Coupés de tout, ces adolescents sont parfois exposés à la brutalité du personnel encadrant et à leurs méthodes peu recommandables. C'est ce qui a coûté la vie à Li Ao, 18 ans, décédé 48 heures après avoir intégré l'un de ces camps “fermés et isolés” dans la province de l'Anhui. Selon l'AFP, la cause de la mort n'est pas connue, mais ses parents ont pu constater que le corps de leur enfant était “couvert de cicatrices”.

De quoi poser de nombreuses questions à ses parents qui n'imaginaient pas la réalité de ce genre de lieux :

 Les éducateurs du centre nous ont pourtant assurés qu’ils ne frappaient jamais les enfants ni n’utilisaient de châtiments corporels

La chaîne de télévision publique CCTV précise que le centre “n'avait pas l'autorisation” de fonctionner. Hélas, le cas de Li Ao n'est pas isolé. Il y a même eu une dizaine de morts au cours des 10 dernières années dans ce genre de centres. Comme par exemple Guo Lingling, morte selon Chinanews en 2014 des suites d’une commotion cérébrale. Alors que les parents venaient récupérer le corps de leur fille, les pensionnaires leur auraient lancé des bouts de papier avec des appels au secours et le numéro de téléphone de leurs parents.

D'autres sources plus anciennes mentionnent le recours à des chocs électriques pour remettre les enfants dans le droit chemin. Malheureusement, tant que l'addiction à internet sera considéré comme une pathologie en Chine, il y a fort à parier que ce genre de pratiques et ses dérives perdurent, encore, de nombreuses années.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
photo 1558961363 fa8fdf82db35
Google Chrome veut un web sans cookies dès cette année

Google veut la peau des cookies tiers sur Chrome. Cette technologie qui permet de faire de la publicité ciblée est depuis longtemps pointée du doigt pour son manque de respect de la vie privée des utilisateurs. Google veut faire évoluer…

google search
Google pourrait bloquer son moteur de recherche en Australie

Google et Facebook reprochent au gouvernement australien un projet de loi qui les forcerait à négocier une plus juste rémunération avec les médias. Le texte prévoit notamment qu’un arbitre indépendant fixe les montants que les plateformes devront payer si les…

yggtorrent
YggTorrent : le site pirate de téléchargement est en panne

Rien ne va plus du côté du site de téléchargement YggTorrent. Celui qui recense des dizaines de milliers de téléchargements, le plus souvent illégaux, est en panne depuis quelques heures. À moins que la panne ne soit finalement qu’une simple…

duckduckgo
DuckDuckGo bat un nouveau record et profite du scandale WhatsApp

100 millions de requêtes quotidiennes pour DuckDuckGo, un record pour le moteur de recherche respectueux de la vie privée qui a de plus en plus la cote. En pleine affaire WhatsApp, le moteur profite surtout de l’inquiétude des internautes à…

wifi 6
WiFi 6, WiFi 6E : qu’est ce que c’est et à quoi ça sert ?

Le WiFi 6 commence peu à peu à s’imposer comme le standard des connexions sans fil. Mais à quoi correspond cette appellation exactement et à quoi correspond le WiFi 6E dont on parle également ? On vous propose d’en apprendre…