Un FAI coupe la connexion internet de ses abonnés pour les obliger à regarder une pub

Votre FAI coupant votre connexion internet afin de vous obliger à lire une publicité pour son propre logiciel de filtrage afin de retrouver le réseau, cela semble inimaginable. Et pourtant, c’est ce qu’ont vécu des abonnés américains de l’opérateur CenturyLink, qui ne s’est vraiment pas gêné sur ce coup là. 

coupure connexion internet

Internet qui ne fonctionne plus, c’est toujours frustrant. En plein épisode Netflix, sur un jeu vidéo en ligne ou en train de faire une recherche, voir que la connexion n’est plus disponible nous fait passer par sentiments allant de la déception à la rage, en passant par le désespoir. Certes, les pannes et autres problèmes techniques peuvent se produire, on le sait. Mais quand c’est notre FAI lui-même qui coupe volontairement le réseau la pilule a d’autant plus de mal à passer.

Pour retrouver la connexion internet, il faut lire la pub !

C’est pourtant ce qu’il s’est produit pour des Américains abonnés à l’opérateur CenturyLink. Ce dernier a tout simplement bloqué internet chez ses utilisateurs pour afficher une publicité vantant les mérites de son propre logiciel de filtrage, avec un lien renvoyant vers la page du produit, où il est possible de l’acheter. Il faut descendre en bas de la pub et cliquer sur Ok pour s’en débarrasser et pouvoir de nouveau accéder au web.

Lire aussi : Couper l’accès internet est une atteinte aux Droits de l’Homme, selon l’ONU

Apparemment spécialiste du foutage de gueule, CenturyLink présente cette publicité comme une obligation légale en Utah. Ce qui est faux. Une loi de l’État prévoit en effet que les FAI doivent informer leurs clients d’une possibilité de filtrer des contenus qui ne conviennent pas aux mineurs. Plusieurs procédés peuvent être utilisés pour cela, mais le choix du blocage pur et simple d’internet est considéré comme bien trop extrême et honteux par les abonnes de CenturyLink.

Todd Weiler, sénateur républicain à l’origine de cette loi, a confirmé que le FAI n’était absolument pas contraint d’utiliser ce procédé et qu’un simple mail d’avertissement aurait suffit. Il ajoute que d’ailleurs, tous les autres opérateurs ont trouvé un autre moyen de prévenir leurs clients tout en respectant la loi.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google accusé d’avoir saboté Firefox pendant des années

Google aurait-il saboté Firefox pour imposer son navigateur Chrome ? C’est en tout cas ce qu’affirme un ancien cadre de Mozilla. Selon lui, Google a délibérément laissé traîner des bugs qui affectaient spécifiquement Firefox dans ses services en ligne. Une…

Fibre optique : on arrive enfin aux 5 millions d’abonnés FttH

La fibre optique continue de se développer progressivement en France. Symbole de cette croissance, la technologie FttH (de bout en bout, jusqu’à l’abonné) qui compte désormais près de 5 millions de clients (+ 1,5 millions en 2018) et représente plus…