L’application TikTok est bannie des smartphones de la marine américaine

 

La marine américaine interdit désormais l’utilisation de TikTok dans sa flotte de smartphones. Le communiqué officiel de l’État-major américain explique que cette décision a été prise pour garantir la sécurité nationale du pays. TikTok appartient à ByteDance, une entreprise chinoise scrutée attentivement par le gouvernement américain après le rachat de Musical.ly.

TikTok streaming musical

Les recrues de la marine américaine ne pourront plus utiliser le réseau social TikTok dont l’importance est grandissante chez les jeunes, que ce soit aux États-Unis ou partout ailleurs dans le monde (avec plus d’un milliard de comptes actifs en juin dernier). En effet, l’État-major a décidé de bannir l’usage de cette application dans ce corps de l’armée américaine.

Lire aussi : Huawei : aux Etats-unis, les opérateurs ne peuvent plus acheter ses équipements avec des subventions publiques

La raison évoquée par le porte-parole du Pentagone, le lieutenant-colonel Uriah Orland, est la suivante : TikTok présente un risque pour la sécurité nationale. Dans une note envoyée à tous ses militaires et relayée par l’agence de presse Reuters, il est demandé à tous les titulaires d’un smartphone professionnel de désinstaller l’application. Tous ceux qui n’obéiraient pas se verraient exclus de l’intranet de la marine.

Les militaires américains ont le droit d’installer des applications grand public sur leur smartphone professionnel. Quand celles-ci représentent un risque pour la sécurité des données personnelles ou sensibles (stockées sur le téléphone ou sur l’intranet), l’État-major demande simplement aux utilisateurs de les désinstaller. Le cas de TikTok n’est donc pas une exception, semble-t-il, même si le Pentagone et l’Armée américaine ne précisent ni d’autres exemples d’applications bannies ni dans quelle mesure TikTok représente une menace.

Une application chinoise

Cette décision fait suite à la déclaration du sénateur américain Chuck Schumer durant laquelle il a exprimé son inquiétude vis-à-vis de l’utilisation de l’application dans l’armée américaine (et pas uniquement dans la marine). Une inquiétude qui concerne bien sûr la sécurité nationale et qui est, certainement (mais pas officiellement) liée au fait que le propriétaire de TikTok est… d’origine chinoise. En outre, TikTok a fait l’objet d’une plainte pour une affaire d’envoi massif de données vers des serveurs chinois.

Lire aussi : TikTok envoie des tonnes de données en Chine sans votre accord selon une plainte

Il s’agit de ByteDance, une entreprise asiatique qui fait de plus en plus parler d’elle, notamment outre-Atlantique. Elle a notamment fait l’acquisition le mois dernier de l’application musicale et sociale Musical.ly pour un montant de 1 milliard de dollars. Cette opération financière a d’ailleurs attiré l’attention du gouvernement américain qui a ouvert une enquête pour des questions liées… à la sécurité nationale.



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
tiktok porno suppression
TikTok s’attaque au porno et supprime 470 000 comptes

TikTok a décidé de s’attaquer aux comptes abritant du contenu pornographique et/ou utilisé pour faire la promotion de la prostitution. Selon les données du réseau social, TikTok a banni en octobre 2020 pas moins de 470 000 comptes coupables de…

tiktok oubli ban usa
TikTok affirme que le gouvernement américain a oublié de le bannir

TikTok n’a pas de nouvelles de l’administration Trump depuis plusieurs semaines. Pour l’heure, la question de son bannissement est donc au point mort. Problème, la date limite pour céder totalement TikTok à des repreneurs américains est ce mercredi 12 novembre….

donald trump twitter
Twitter pourrait bannir Donald Trump en cas de défaite

Twitter pourrait bannir Donald Trump en cas de défaite. Comme l’expliquent nos confrères du site Bloomberg, en cas de défaite, le milliardaire redeviendrait un utilisateur lambda, soumis aux mêmes conditions et aux mêmes sanctions que n’importe quel utilisateur. Donald Trump…