TF1 : les opérateurs pourraient refuser de diffuser la chaîne

Maj. le 7 février 2018 à 20 h 06 min

La bataille entre opérateurs et TF1 se poursuit. Mais le rapport de force n’est plus tout à fait le même. Selon l’Arcep, les FAI (fournisseurs d’accès internet) seraient en droit de refuser de diffuser la chaîne. Un coup dur pour TF1 qui espérait pouvoir l’emporter sur ce sujet. Toutefois, les positionnements prématurés de l’Arcep nous permettent de nous interroger.

TF1 : disparition des box internet

Nous vous avions déjà indiqué que TF1 souhaitait retirer sa chaîne des offres box Internet si les opérateurs se refusaient à payer une contribution supplémentaire. TF1, qui cherche à imposer de nouveaux services numériques pour ses chaînes aux opérateurs, comptait tirer 100 millions d’euros supplémentaires par année pour ces contenus supplémentaires et la facturation du signal.

Face à la fermeté des opérateurs et à leur refus de supporter un tel coût, d’autant plus qu’ils ne tirent aucun revenu de l’audimat, toujours à la discrétion des chaînes, TF1 a dénoncé les contrats afin de les faire céder. TF1 menace même de couper le signal. Mais pour le moment, l’heure est toujours à la négociation et le signal est toujours présent.

L’Arcep à la rescousse des FAI

Free a menacé de ne plus diffuser TF1 via sa box si le coût de diffusion devient trop élevé, d’autant plus que ce coût supplémentaire serait sans aucun doute répercuté sur les clients, quel que soit l’opérateur. Ce matin, lors d’une conférence de presse, Sébastien Soriano, président de l’Arcep s’est rangé du côté de Free, en affirmant qu’il ne voyait aucun obstacle à ce que Free stoppe la diffusion de TF1 en raison de frais plus onéreux.

Orange avait déjà brandi cette menace fin avril, soulevant que l’opérateur comptait pour 25% de la diffusion totale des programmes du groupe et à ses propres frais. Mais à l’époque, l’Arcep faisait silence radio. Il est curieux de voir que depuis que nous avons appris que SFR était du côté de ses concurrents, le président de l’Arcep se soit manifesté.

Que l’on soit partisan de TF1 ou des opérateurs, il est clair que l’indépendance et l’impartialité de l’Arcep pose question. L’Arcep est une autorité de régulation, qui n’a pas à prendre partie et qui peut potentiellement avoir à prendre une décision dans cette affaire. De telles déclarations de la part de son président, dont la proximité avec SFR est déjà manifeste, posent question, puisque c’est juger avant d’avoir à juger et d’avoir entendu les parties concernées.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
5G : tout ce qu’il faut savoir sur le réseau du futur

La 5G, on en entend parler de plus en plus. Ce réseau du futur, tous les industriels y croient. Il permettra de nous faire vivre dans un monde ultra-connecté où les voitures se déplaceront en toute autonomie. Entre autre.

ADSL : Stéphane Richard plaide pour une augmentation du prix

Les prix de l’ADSL seraient trop bas selon le PDG d’Orange Stephane Richard, très critiqué sur la qualité de son réseau cuivre. Dans une interview au Figaro, il annonce le renforcement des ressources allouées à la maintenance du réseau, mais…