Le Logitech G915

Maj. le 18 juin 2020 à 14 h 49 min

Le G915 est le nouveau clavier gamer mécanique haut de gamme de Logitech. La marque suisse cherche ici à se démarquer sur deux points : le premier est la finesse, puisque le produit ne fait que 2,2 centimètres de hauteur. Le deuxième est sa gestion du bruit. Le G915 se montre en effet très silencieux par rapport aux autres claviers mécaniques du marché. Des forces qu’il sait mettre à profit pour offrir un produit innovant.

Le Logitech G915

Logitech est une valeur sûre dans le domaine des périphériques gaming grâce à des produits de qualité. Son dernier clavier en date veut séduire les joueurs en proposant tout ce qu’un haut de gamme se doit d’offrir et bien plus encore. Ce nouveau G915 est le clavier le plus onéreux du constructeur (250 euros) et veut remplacer le G910. Il change toutefois complètement d’optique. Cette fois, Logitech mise sur un produit non filaire, mais également très fin en proposant de nouveau switch. Plus encore, la réduction du bruit a été au centre des préoccupations de la société suisse. Mais cela est-il suffisant pour en faire un bon clavier ?

Le Logitech G915

Fiche technique

Type Mécanique gamer
SwitchGL Clicky, GL Linear et GL Tactile
Rétroéclairage RGB
Connectivité Lightspeed, Bluetooth 5.0, filaire
Touches supplémentaires5
Logiciel intégréLogitech G Suite
Autonomie 30 heures (luminosité 100%)
Poids 1025 grammes
Dimensions 425 x 150 x 22 mm
Prix 250 euros

Un design sobre

La première chose qui frappe dans le design du G915, c’est bien entendu sa finesse : 2,2 centimètres, pour un corps de clavier ne dépassant lui pas le centimètre. En plastique dur, le G915 est recouvert d’une plaque en aluminium du plus bel effet et très solide.

Le Logitech G915

Comme d’habitude chez Logitech, nous retrouvons un design gamer, mais n’en faisant jamais trop pour rester à la limite de la sobriété. Nous ne sommes pas chez Razer ou Corsair. La seule faute pourrait résider dans le gros logo G rétroéclairé, mais il s’agit plus ici d’une histoire de goût qu’autre chose.

Le Logitech G9Le Logitech G91515

Le clavier se montre solide une fois pris en main, ne craquant et ne se déformant pas sous les doigts. On sent que nous avons là un produit de qualité fait pour durer. Il se montre également très transportable pour un clavier gamer, ne faisant qu’un kilo sur la balance.

Le Logitech G915
Le G915 comparé au Blackwidow de Razer

Le clavier est sans fil et est livré avec un dongle à brancher sur le PC, ainsi qu’un câble pour le recharger. Nous y reviendrons plus bas.

Le Logitech G915

En retournant le clavier, on constate la présence de deux pieds pour régler l’inclinaison du produit. Ainsi, il est possible de le laisser à plat, mais également de l’incliner à 4 degrés, voire à 8 degrés. Malheureusement, nous aurions aimé que Logitech aille plus loin avec des pieds plus longs, afin de satisfaire le plus grand nombre.

Le Logitech G915

Des touches ultra-fines

Pour gagner en finesse, Logitech a revu ses touches mécaniques, réduisant leur taille de moitié par rapport à un clavier mécanique classique, comme le G910. Cela donne l’impression d’un clavier bureautique tout simple, avec des touches qui flottent presque au-dessus du châssis. Mais il ne faut pas s’y tromper, nous avons bien là un produit gamer.

Le Logitech G915

Logitech propose trois types de switch à choisir à l’achat : GL Clicky, GL Linear et GL Tactile. C’est ce dernier, qui mise sur sa discrétion, que nous testons aujourd’hui. Sa particularité est de proposer un bruit très réduit par rapport à un clavier mécanique standard. À titre d’exemple, notre Razer Blackwidow Chroma dégage un bruit aigu de 65 à 70 décibels à chaque frappe. Pour notre G915 , nous avons un bruit allant de 50 à 55 décibels, ce qui reste extrêmement raisonnable. Un argument de poids pour ceux qui ne veulent pas déranger leur entourage.

Le Logitech G915

La course de frappe est réduite de moitié par rapport à un mécanique habituel (comme le Cherry MX, par exemple), avec une distance d’actionnement de 1,5 mm pour une distance de déplacement totale de 2,7 mm (1,9 et 4 mm sur le Blackwidow). Cela donne une sensation vraiment étrange dans les premières heures d’utilisation, comme si nous utilisions un « faux » clavier mécanique.

Une touche du clavier G915

Néanmoins, la frappe y est extrêmement agréable au bout d’un temps, que ce soit en bureautique ou en jeu. On apprécie le revêtement doux des touches ainsi que leur course courte. Une réussite, à tel point qu’il est difficile de retourner sur un clavier mécanique classique après avoir goûté au G915.

Le Logitech G915

Toutefois, deux petits regrets pas bien graves: une légère mollesse dans la frappe ainsi que l’impossibilité d’incliner le produit à plus de 8 degrés. Mais dans l’ensemble, Logitech nous sert tout de même du haut niveau, avec un produit d’une très grande qualité au niveau des sensations.

La guerre des boutons

Le G915 propose plusieurs boutons supplémentaires en plus des touches standards. Des boutons de commandes en caoutchouc au-dessus des touches F, tout d’abord, qui permettent de changer de profil dans le logiciel dédié, d’enregistrer des macros, de voir sur quel mode est connecté le périphérique (lightspeed ou Bluetooth), de changer la luminosité (cinq niveaux disponibles) ou de se mettre en mode jeu (désactivant la touche Windows par exemple). Les mêmes boutons sont présents au-dessus du pavé numérique afin de contrôler sa musique ou une vidéo. Des touches en caoutchouc pas très agréables sous les doigts, mais qui ne sont pas utilisées souvent. On peut également noter la présence de deux petites leds au-dessus des touches : l’indicateur de batterie ainsi que le Caps Lock. On regrette qu’une led « Verr Num » ne soit pas également présente.

Le Logitech G915

Comme d’habitude chez Logitech, nous retrouvons les touches G sur le côté. Elles permettent d’y placer des commandes personnalisées via le logiciel Logitech G HUB. Toutefois, leur placement aurait mérité plus de soin. Si près du clavier principal, il arrive régulièrement que l’utilisateur les touche sans faire exprès (en cherchant Ctrl ou Maj gauche, par exemple) et active leur fonction.

Le Logitech G915

Pénible dans un premier temps, même si on apprend à les éviter par habitude. Néanmoins, leur placement est intéressant en jeu, car elles se montrent très accessibles. Parfait pour des raids dans World of Warcraft, par exemple.

Sans fil et sans reproches

Il ne vous aura pas échappé que le Logitech G915 est un clavier sans fil. Une fonctionnalité qui fait toujours un peu peur sur un périphérique de saisie dédié au jeu. Mais dans ce domaine, le constructeur suisse s’en sort parfaitement. Le clavier peut se connecter de trois manières différentes. La première utilise la technologie Lightspeed de Logitech et nécessite de brancher un dongle sur son PC. La deuxième est en Bluetooth 5.0. La troisième est tout simplement en filaire, grâce à un câble micro USB vers USB 3.0 Type A fourni dans la boîte. Ce câble fait 1,8 mètre, ce qui permet d’avoir un peu de mou. Ce mode sera forcément utilisé, ce serait-ce que pour recharger le clavier.

Le Logitech G915

Le mode Lightspeed permet de jouer sereinement, puisque Logitech promet une latence de 1 ms. En jeu, nous n’avons eu aucun souci, même sur des titres très nerveux comme Destiny ou Warzone. Aucun problème de connexion n’est même venu parasiter notre test. Les yeux bandés, il serait impossible de différencier le mode filaire du mode lightspeed. Une réussite éclatante sur ce point.

Le Logitech G915

Enfin, le mode Bluetooth offre logiquement une latence plus élevée. Il permettra de brancher votre clavier sur un appareil compatible, comme une tablette ou un smartphone. Pratique. Cependant, il ne s’agit ici que d’un mode d’appoint, et il n’est absolument pas prévu pour le jeu.

Qui dit sans fil, dit batterie. Celle du G915 se montre très satisfaisante. En luminosité 100%, connectée en lightspeed, Logitech promet une autonomie de 30 heures. Mais il est rare d’utiliser son clavier autant de temps d’affilée, il ne faudra donc logiquement pas le recharger tous les deux jours.

Le Logitech G915

Le clavier s’éteint en effet au bout de quelques minutes d’inactivité (il se réactive immédiatement dès que vous l’utilisez) et vous n’êtes pas vingt-quatre heures sur vingt-quatre sur votre PC, du moins on l’espère. Lors de notre semaine de test, avec environ huit heures par jour devant l’ordinateur, le G915 a tenu la distance, ne nécessitant qu’une recharge à la fin de notre évaluation.

Pour ceux qui souhaitent économiser l’énergie, Logitech promet jusqu’à 130 jours d’autonomie lorsque toute luminosité est désactivée. Ici, il va falloir croire sur parole le constructeur. Mais au bout d’une journée d’utilisation dans ces conditions, la batterie du clavier n’est pas descendue ne serait-ce que d’un pour-cent chez nous.

Un logiciel complet, mais fouillis

Logitech propose un logiciel dédié pour utiliser pleinement son clavier (et tous les périphériques de la marque) : Logitech G HUB. Une fois lancé, il permet de voir le pourcentage de batterie qu’il vous reste, de réaffecter des touches et de gérer le rétroéclairage.

Le Logitech G915

Il est possible de réaffecter rapidement les commandes des touches G (situées à gauche) et de créer des macros (aussi faisable en appuyant sur le bouton MR). Pratique si vous êtes adepte des MMO. Cependant, seules ces cinq touches sont programmables, il va donc falloir s’en contenter. Un peu dommage.

Le clavier dispose d’un rétroéclairage RGB qu’il est possible de personnaliser à 100 % dans G HUB. Logitech y propose une dizaine d’animations préenregistrées. Elles permettent, entre autres, de créer une ondulation de lumière à chaque frappe ou de faire apparaître une « pulsation » sur le clavier, et ce dans la couleur de votre choix. Ceux qui veulent aller encore plus loin peuvent également créer leurs propres animations ou colorer les touches selon la situation. Par exemple, il est possible que le clavier ne fasse apparaître que ZQSD en lumière lorsque vous lancez un FPS.

Le Logitech G915

Notons que Logitech ne propose pas de luminosité dynamique en fonction des jeux, comme le fait Razer qui adapte la couleur de ses périphériques en fonction du personnage joué dans Overwatch. Le mode jeu du logiciel permet de désactiver des touches de son choix lorsqu’une partie est lancée, pour éviter un retour Windows en pleine bataille. Tous ces réglages peuvent être enregistrés sous trois profils différents. Pour basculer d’un profil à un autre, il suffit de le sélectionner via les boutons M1, M2 et M3.

Le Logitech G915

Logitech propose un logiciel très complet qui permet de faire des merveilles sur son G915. Toutefois, on regrettera le fait qu’il ne soit pas vraiment intuitif, perdant l’utilisateur non averti dans des menus et des sous-menus qui auraient mérité d’être plus simples à appréhender.

 



Une réussite quasi-totale

Logitech livre l’un des meilleurs claviers de jeu avec le G915. Il offre toutes les qualités que nous sommes en droit d’attendre d’un périphérique de jeu haut de gamme et bien plus encore. Sa finesse, son mode sans fil impeccable ainsi que sa gestion du bruit sont à saluer. Tout cela englobe un clavier très agréable à l’utilisation, malgré quelques petits écueils évitables. Même si son tarif de 250 euros peut rebuter, le G915 est l’un des meilleurs claviers du marché, tout simplement.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test Microsoft Surface Book 3 : harder, better, faster, stronger

Début mai 2020, Microsoft levait le voile sur sa nouvelle gamme Surface avec notamment le Surface Book 3. Le nouveau PC hybride du géant américain reprend les bons ingrédients de son prédécesseur et améliore sa fiche technique. Suffisant pour se distinguer de la concurrence ? Réponse dans notre test complet.

Test du Dell XPS 13 (2020) 4K : c’est qui le patron ?!

Comme chaque année Dell lance une nouvelle édition de son XPS 13, un PC ultraportable qui a su s’imposer comme la référence absolue sur le marché. Le roi conserve-t-il sa couronne en 2020 ? Réponse dans notre test complet.

Test du Asus TUF Gaming A15 : PC abordable pour joueur exigeant

Le TUF Gaming A15 (TUF pour The Ultimate Force) est un PC portable au look plutôt discret, qui profite d’une sérieuse configuration matérielle, que ce soit au niveau du CPU, du GPU, de l’écran ou encore de la batterie. Nous…