Test de la Playstation Classic : nostalgie quand tu nous tiens

test playstation classic

Maj. le 22 février 2019 à 9 h 46 min

En 2018, Sony veut voir ses consoles sous votre sapin. Comme Nintendo les deux années précédentes, Sony tire sur la corde de la nostalgie. Avec la Playstation Classic, le japonais relance sa toute première console lancée en 1995 dans un format compact. Fournie avec deux manettes originales à 100 euros, vaut-elle le coup ? La Playstation Classic sera-t-elle le cadeau de Noël incontournable en 2018 ? Réponse dans notre test complet !

test playstation classic

Les consoles rétro ont le vent en poupe. Fin 2016, Nintendo lançait la NES Classic Mini. Reprenant le design de la NES lancée dans les années 80, Nintendo jouait sur la fibre nostalgique. Dans un monde où tout va plus vite et où l’avenir ne semble pas des plus joyeux, le retour à l’enfance est un excellent refuge. Le Nippon l’a bien compris et a donc relancé la NES avec la plupart des jeux ayant bercé toute une génération (Mario, Zelda, Donkey Kong etc.).

En 2017, Nintendo a remis le couvert avec la SNES Classic Mini, une version compacte de la Super NES. Là encore, le succès était au rendez-vous. À 60 euros, les deux consoles étaient particulièrement abordables.

En 2018, Sony prend le relai sur son compatriote. Le Nippon lance la Playstation Classic, une réplique au format mini de la PlayStation 1. Aubaine pour Sony, Nintendo a annulé (pour le moment) la sortie d’une Nintendo 64 Mini, et Sega a repoussé le lancement de sa Mega Drive Mini.

Comme Nintendo, Sony propose une console tout-en-un : format compact, deux manettes originales, 20 jeux pré-installés et quelques améliorations techniques (ports USB, qualité HD, sauvegardes etc.). Mais la Playstation Classic est plus chère : 100 euros. Nous avons précommandé notre Playstation Classic et avons pu la prendre en main pendant plusieurs jours. Découvrez notre test complet.

test playstation classique design

Prix et date de sortie

La Playstation Classic est disponible depuis le 3 décembre 2018 sur la plupart des boutiques en ligne et dans les magasins spécialisés. Son prix de 99,99 euros est plus élevé que celui de la NES Classic Mini et la SNES Classic Mini (60 euros).

Design : une PlayStation 1 qui tient dans la main

À l’ouverture de la boîte, la Playstation Classic nous fait le même effet que les NES et SNES Classic Mini. « Quelle mignonnerie ! » (oui, ce n’est pas français mais c’est mon article j’écris ce que je veux). La console est minuscule. Comme ses concurrentes, elle tient dans le creux de la main. Et comme ses concurrentes, c’est une copie conforme de la version originale lancée en 1995.

test playstation classique design prix

Tous les détails y sont. Les boutons « Power », « Reset » et « Open » sont là, bien sûr. Ils ne remplissent pas les mêmes fonctions qu’à l’époque mais jouent bien un rôle dans l’expérience. Ils permettent soit d’allumer la console, soit de revenir à l’écran d’accueil, soit de sauvegarder une partie. La reproduction du couvercle CD est bluffante de réalisme avec les logos PlayStation et Sony. On aimerait tellement qu’il s’ouvre, mais cela ne servirait à rien. Aucun format de CD de cette taille n’existe. Et la console embarque déjà 20 jeux. Sony est allé jusqu’à reproduire les ventilateurs latéraux et les slots pour les cartes mémoires. Tout y est.

test playstation classique fonctions boutons
test playstation classique power

test playstation classique bouton open

Pour s’adapter aux technologies actuelles, Sony a dû procéder à quelques modifications. En façade, le constructeur a intégré deux ports USB pour les manettes et non plus des ports propriétaires. À l’arrière la prise péritel a laissé la place au port HDMI. Un port micro-USB permet d’alimenter la console. Notons qu’aucun bloc secteur n’est fourni, comme les NES et SNES Classic Mini. Il faut soit brancher la console sur le port USB de l’écran, soit utiliser un bloc secteur déjà en notre possession. Celui du smartphone par exemple.

test playstation classique design ports cdmi
test playstation classique ports usb

Sous ce tout petit capot se cache un processeur quatre cœurs MediaTek MT8167A cadencé à 1,5 GHz couplé à un GPU PowerVR GE8300, 1 GB de RAM et 16 Go de stockage pour sauvegarder la progression. Si vous comptez vous replonger dans Final Fantasy VII, cette mémoire disponible devrait vous ravir.

Les vraies manettes de l’époque

La ressemblance de la Playstation Classic avec la version originale ne s’arrête pas à la console elle-même. Les manettes fournies sont en tous points identiques à celles sorties dans les années 90. Sony n’a (évidemment) pas réduit le format des manettes pour une meilleure prise en main.

test playstation classique design manette playstation
test playstation classic port manettes

Il s’agit des toutes premières versions de manettes PlayStation, sans les joysticks. La disposition des touches, les gâchettes, les lignes, le poids (léger), la prise en main, tout est identique aux manettes originales.

La seule différence est leur connectique. Elles sont dotées d’une terminaison USB. À l’époque, Sony avait développé une connectique propriétaire. L’avantage est que l’on peut connecter ces manettes à un PC par exemple.

test playstation classique manette

test playstation classique design manettes

Interface et jeux : de grands absents

Avant d’accéder à l’interface de la console, Sony joue sur nos émotions. À chaque allumage, le logo et le petit son qui l’accompagnent nous décrochent un sourire ému et quelques frissons. Nous sommes de retour dans les années 90.

test playstation classique logo

test playstation classique abe

Sony prolonge le plaisir jusque dans son interface. À l’époque, on accédait directement au jeu. Ici, les jeux sont préinstallés. Il y en a 20 au total, présentés dans un carrousel de jaquettes fidèles à celles de l’époque. L’ambiance est clairement « années 90 » avec des teintes bleues/violet. Le format 4/3 est conservé.

Il est possible de configurer quelques paramètres comme la langue, la gestion de l’alimentation, l’économiseur d’écran. L’interface permet d’accéder à une mémoire virtuelle, les cartes mémoires n’étant plus de notre époque. On peut donc sauvegarder ses parties et c’est une bonne nouvelle puisque vous en aurez bien besoin dans certains jeux. On pense par exemple à Final Fantasy VII ou Metal Gear Solid tous deux installés.

test playstation classique metal gear solid

Nous avons eu le plaisir de retrouver d’autres grands classiques de la PlayStation : Rayman, Oddworld : L’Odyssée d’Abe, Destruction Derby, GTA, Tekken 3. Mais sur les 20 jeux proposés, la liste de grands classiques est courte. Tout comme celle des jeux compatibles « 2 joueurs ». Nous en avons compté 7 sur les 20. 2 jeux seulement sont en français. Final Fantasy VII ou Metal Gear Solid en anglais risquent d’en refroidir plus d’un.

test playstation classique tekken 3

La liste de jeux installés est une petite déception. Le compte n’y est pas. Où sont les Tomb Raider, Gran Turismo, Crash Bandicoot, Spyro, Wipeout ou Silent Hill ? Certains bidouilleurs ont trouvé 38 jeux cachés dans le code de la console. L’émulateur étant ouvert, certains petits malins trouveront certainement le moyen d’étendre la liste de jeux. Mais nous aurions préféré que Sony se montre plus généreux dans la version commercialisée. Dommage.

test playstation classique rayman

Notre avis : une petite déception

J’ai joué à la Playstation Classic pendant trois soirées (attention pas complètes, j’ai une vie aussi). Si dans les premiers instants le vent de nostalgie m’a séduit, j’ai déchanté au fil des jours. L’absence de grands classiques dans les jeux disponibles m’a déçu. Le choix de Sony est d’autant plus étrange que certains jeux installés n’ont pas connu un succès phénoménal dans les années 90.

Autre déception : la qualité d’image. Les jeux pré-installés ont une fréquence de rafraîchissement de 50 Hz et non 60 Hz. Les jeux tournent au ralenti. En 2018, c’est presque inadmissible. Je regrette aussi que Sony ne permette pas d’adapter l’affichage à nos formats d’écran actuels. L’image s’affiche dans un carré entouré de deux énormes bandes noires. Comme dirait un grand philosophe : « ça pique les yeux ». Pourtant, Sony a bien fait en sorte de proposer une qualité HD.

test playstation classique date sortie

Hormis ces défauts, l’expérience de jeu reste agréable et nous replonge des années en arrière. Voyons le verre à moitié plein : de grandes licences comme Final Fantasy ou Metal Gear Solid permettent déjà de s’amuser quelques heures. Et retrouver Abe et Rayman est toujours aussi fun. On peut également se remémorer quelques disputes entre amis après une session de Tekken 3 ou de Destruction Derby. Et c’est bien là l’essentiel : retrouver les émotions de notre jeunesse. Après tout, à Noël nous sommes tous des enfants.

Verdict

La Playstation Classic veut faire au moins jeu égal avec Nintendo et ses NES et SNES Classic Mini. La console est tout aussi réussie avec des finitions exemplaires et un format compact vraiment craquant. L'interface est bien pensée et les manettes sont les répliques exactes de celles de 1995. A ce jeu, Sony s'en sort très bien. Hélas, Sony pêche là où il écrase habituellement ses concurrents : le catalogue de jeux. Les 20 jeux installés dans la Playstation Classic ne sont pas tous des grands classiques. Pourtant, Sony avait l'embarras du choix. On déplore donc l'absence de grands noms comme Tomb Raider, Gran Turismo ou encore Wipeout. Heureusement la présence de licences comme Final Fantasy VII, Metal Gear Solid, Rayman ou L'Odyssée d'Abe promettent de bons instants de jeu. Et de longues sessions pour les plus motivés. A 100 euros, la Playstation Classic est trop chère. Ses concurrentes coûtent près de la moitié de ce prix. Mais la Playstation, c'est la Playstation. Et Sony semble le savoir.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4 : voici le nouveau roi de la photo

Réputé pour sa maitrise de la photo, Google lance les Pixel 4 et 4 XL. Dotés d’un double capteur, Google promet d’en faire les nouveaux rois de la photo. Nous avons testé le plus petit des deux. Pari réussi ?

Test du OnePlus 7T Pro : une mise à jour qui coûte cher

OnePlus a dévoilé le OnePlus 7T Pro ainsi que les derniers détails sur le 7T lors d’une conférence à Londres. Nous avons eu la chance d’utiliser la version Pro plusieurs jours avant son annonce officielle. Découvrez notre test complet en avant-première.

Test du Samsung Galaxy Fold : le futur, c’est maintenant !

Dévoilé pour la première fois en février 2019, le Galaxy Fold arrive enfin sur le marché. Le premier smartphone pliable au monde est passé entre nos mains pendant quelques jours. Découvrez notre test complet du smartphone du futur !

Test OnePlus 7T : un peu plus près des étoiles

Comme chaque année, OnePlus décline son smartphone en version « T ». En 2019, le constructeur propose deux modèles (7T et 7T Pro) qui promettent de belles améliorations. Suffisamment pour aller titiller les ténors du marché ? Nous avons testé le 7T en avant-première.

Test de la Xiaomi Mi Scooter Pro : la nouvelle référence des trottinettes électriques

Après une excellente M365, Xiaomi propose une nouvelle trottinette électrique baptisée Mi Scooter Pro. Elle reprend les bonnes idées de sa grande soeur et se dote de quelques modifications bienvenues. Mais que vaut-elle au quotidien ? Parvient-elle à s’imposer comme la nouvelle référence du marché ? Réponse dans notre test complet !

Test de l’Asus ROG Phone 2 : le smartphone gaming ultime

Dévoilé en Chine à l’été 2019, le ROG Phone 2 est officiel en Europe et en France. Lancé en deux versions, nous avons pu le tester en avant-première. Découvrez nos impressions sur le dernier smartphone gaming d’Asus.

Test du Nest Hub : Google crève l’écran

Lancé aux Etats-Unis en 2018, le Nest Hub de Google débarque en France. Cette enceinte équipée d’un écran et de Google Assistant promet une expérience unique. Nous avons testé le Nest Hub pendant plusieurs semaines. Verdict.

Test du Samsung Galaxy A80 : tu me vois, tu me vois plus

Le Galaxy A80 est un ovni dans la gamme Galaxy A de Samsung. Son capteur rotatif monté sur slider fait toute son originalité. Mais il dispose d’autres atouts. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours. Découvrez notre verdict.

Test du Black Shark 2 : le smartphone gaming presque irréprochable

Avec son Black Shark 2, Black Shark souhaite titiller Asus et Razer, les références du marché des smartphones gaming. Bourré de technologie, il a l’avantage d’être plus abordable que ses concurrents. Mais est-il plus intéressant ? Réponse dans notre test complet.