Test Oppo Pad Air : une tablette très classique, mais un bon rapport qualité/prix

Oppo Pad Air
  • 194.28€
    Voir l'offre
  • 199.22€
    Voir l'offre
  • 199.22€
    Voir l'offre
  • 199.95€
    Voir l'offre

Avec la Pad Air, Oppo se lance sur le marché européen de la tablette, segment difficile s’il en est. La marque chinoise fait le pari d’un produit correct à un prix très abordable. Une ardoise tactile idéale pour un usage axé sur le divertissement ?

Oppo Pad Air

Oppo a les dents longues et cherche à devenir un acteur majeur de la mobilité sur le marché Européen. En parallèle de ses smartphones, la firme chinoise tente une incursion sur le segment des tablettes avec un premier produit vendu sur le vieux continent : l’Oppo Pad Air.

L’idée est simple : proposer à un prix raisonnable une tablette correcte, ergonomique et assez puissante pour offrir du divertissement sans se sentir limité. Un pari risqué, étant donné que les ardoises tactiles n’ont plus réellement la cote aujourd’hui et que d’autres marques, comme Xiaomi, Samsung Realme ou encore Huawei, occupent jalousement ce segment tarifaire.

Oppo Pad Air

Reste donc à déterminer si cette Oppo Pad Air tient toutes ses promesses. A-t-on un produit techniquement correct pour son prix ? Qu’en est-il de l’usage au quotidien, suffit-elle pour se divertir sans se poser de questions ? Réponse dans ce test.

Prix et disponibilité

L’Oppo Pad Air est d’ores et déjà vendue en France sur le site officiel d’Oppo ainsi que chez les revendeurs partenaires. Elle est commercialisée au prix de 299 euros pour le modèle avec 64 Go de stockage et 349 euros pour la version avec 128 Go de stockage. Il est possible d'en rajouter avec une carte microSD.

Oppo Pad Air

Détail qui a son importante : la coque est comprise dans le prix de la tablette si vous l'achetez sur le site du constructeur (ce n'est pas le cas chez les revendeurs tiers). De ce fait, nous la prendrons en compte dans notre verdict.

Une fiche technique en adéquation avec le prix

L’Oppo Pad Air propose une fiche technique en adéquation avec son prix, soit quelque chose de modeste, mais qui se veut efficace dans ce qu’on lui demande. La tablette dispose d’un écran LCD de 10,36 pouces en 2K, une dalle appropriée à ce tarif, ainsi que d’un processeur Qualcomm Snapdragon 680 d’entrée de gamme qui semble suffisant pour un usage axé sur le divertissement.

Oppo Pad Air
Dimensions245 x 154 x 6,9 mm
Poids440 grammes
Ecran10.3"
LCD
2000x1200 pixels, 60 Hz
ProcesseurQualcomm Snapdragon 680
RAM4 Go
Capteur avant5 MP (f/2.2)
Capteur arrières8 MP (f/2.0)
Stockage64 ou 128 Go
Batterie7000 mAh
OSAndroid 12 + Color OS 12.1
Prix299 euros ou 349 euros

Côté photo, la tablette se contente du minimum avec un capteur arrière de 8 mégapixels et un capteur avant de 5 mégapixels. Enfin, la batterie de 7000 mAh semble correcte pour la configuration proposée. Bref, Oppo mise sur un produit certes peu puissant, mais équilibré. Reste à savoir si la recette fonctionne au quotidien.

Un design sage qui va à l’essentiel

Avec son Pad Air, Oppo veut aller à l’essentiel et ne fait pas de vagues au niveau du design. Nous avons un châssis en aluminium unibody aux bords plats des plus classiques. La seule particularité visuelle de la tablette réside dans cette bande en plastique légèrement gondolée qui court sur le capot arrière. C’est discret, mais ça permet de la reconnaitre.

Oppo Pad Air

La présence de bords plats donne un petit côté premium qui n’est pas pour déplaire sur un terminal à 300 euros. Un code de design déjà utilisé par certains concurrents, puisque nous l’avons vu sur la Realme Pad Mini ou encore sur la Galaxy Tab A8. Nous sommes toutefois étonnés par l’agencement des boutons, avec les touches de volume sur un côté et le bouton d’alimentation sur un autre. De ce fait, on cherche souvent ce dernier, qui se place à gauche en mode paysage. Peu pratique, mais on finit par s’y habituer.

Oppo Pad Air

Concernant la façade, nous sommes encore une fois en terrain connu. Pas un pet de travers, tout est calibré, vu mille fois, mais diablement efficace. On regrette des bords un peu proéminents (9 mm), mais dans l’ensemble, rien de bien notable. Le ratio écran/façade n’est pas très élevé, à 83%, mais cela reste acceptable.

Oppo Pad Air

En mains, la tablette s’avère agréable. On apprécie sa finesse de 6,9 mm qui donne réellement l’impression d’avoir une dalle posée sur une fine plaque de métal.

Oppo Pad Air

Son poids de 440 grammes est extrêmement bien équilibré et permet de la transporter facilement partout avec soi. Ses dimensions réduites de 245 x 155 x 6,9 mm la rendent très mobile et elle trouvera très facilement sa place dans un sac.

Oppo Pad Air

Oppo fournit une housse en plastique avec sa tablette. Si elle se montre un peu cheap et rigide à l’utilisation, surtout au niveau du pied qui a parfois du mal à bien tenir, elle remplit son contrat et apporte une certaine sécurité lors des transports. On apprécie qu'elle soit fournie et non vendue à part.

Oppo Pad Air

A noter qu’il ne s’agit là que d’une housse de protection. Pas de clavier intégré, donc. De ce fait, elle limite l'utilisation au simple divertissement, comme regarder un film dans le train, par exemple.

Oppo Pad Air

Oppo ne révolutionne pas le monde des tablettes avec sa Pad Air. Terminal au design bien calibré, elle se montre efficace et agréable en main à défaut d’être originale. Ce sera suffisant pour les utilisateurs qui ne cherchent pas le design à tout prix. L’ajout d’une housse est un vrai plus.

Un écran LCD bien calibré, mais qui manque de luminosité

L’Oppo Pad Air est équipée d’une dalle LCD de 10,36 pouces d’une définition de 2000 x 1200 pixels. A noter que l’écran est limité à 60 Hz. Certes, cela suffit pour consommer du contenu ou travailler, mais c’est un peu rude en 2023. On aurait apprécié un écran 90 Hz au moins. Dommage.

Oppo Pad Air

La première chose qui frappe en utilisant l’Oppo Pad Air, c’est la luminosité très faible de la dalle. Une impression confirmée par nos mesures, puisque notre sonde a déterminé une luminosité maximale de 370 cd/m². C’est peu. Très peu ! Cela signifie qu’il est compliqué d’utiliser son Pad Air à l’extérieur. Regarder une série dans un parc lors d’un après-midi ensoleillé ? Impensable.

A lire aussi – Test Samsung Galaxy Tab S8 Ultra : est-ce la taille qui compte ?

Un écueil d’autant plus regrettable que le reste des données sont bonnes pour une dalle LCD. Cette dernière affiche un contraste de 1500 :1, parfait pour discerner les nuances de gris, ainsi qu’une température moyenne à 7000K, très correcte et se rapprochant des 6500K de la norme vidéo. L’image tire très légèrement vers le bleu, mais rien de bien dramatique.

Oppo Pad Air

Le Delta E moyen est lui à 2,7, avec seulement des verts exagérés. Bref, c’est correct. Notre gros regret est qu’Oppo ne propose qu’un seul mode de couleur dans les options. Dommage, nous aurions aimé avoir le choix, même s’il est possible de régler la température au doigt mouillé dans les paramètres.

Oppo Pad Air

La partie audio, quant à elle, se montre totalement ratée. Les haut-parleurs sont pourtant bien situés, de part et d’autre du châssis, mais le son délivré est exécrable. En montant le volume, nous entendons tout de suite une vilaine distorsion désagréable à l’oreille. Le son est également peu équilibré, ce qui donne des voix nasillardes très éloignées des timbres que la tablette tente de retranscrire. Cerise sur le gâteau, nous avons un effet de boîte peu engageant, on sent le châssis trembler lorsque le volume est au-dessus de 75%. Bref, Oppo s’est pris les pieds dans le tapis à ce niveau.

Oppo Pad Air

Des performances moyennes, mais une chauffe maîtrisée

L’Oppo Pad Air n’est pas un foudre de guerre : elle n’a tout simplement pas été pensée comme une machine ultra-performante. Toutefois, elle veut apporter une expérience fluide pour le divertissement et cela passe par l’utilisation d’un processeur correct. Ici, c’est le Snapdragon 680, un SoC d’entrée de gamme, qui a été choisie.

Oppo Pad Air

Nous avons évidemment effectué notre batterie habituelle de benchmarks et les résultats obtenus ne surprennent pas. Nous avons un SoC peu puissant, situé dans la fourchette basse du marché, sans toutefois atteindre les bas-fonds. Dans les faits, cela signifie que nous avons un produit conçu pour réaliser des tâches simples, comme regarder des vidéos en streaming, lire, naviguer sur le net ou encore écrire des mails. Il ne faudra pas penser à utiliser son Pad Air comme une machine de travail, le multitâches n’étant pas forcément optimisé. Les gamers n’y trouveront pas leur compte non plus.

Oppo Pad Air

Si les gros jeux du PlayStore se lancent dessus, il va falloir faire de sacrées concessions pour en profiter. Genshin Impact, par exemple, tourne de manière fluide (30 images par seconde) seulement lorsque ses graphismes sont au plus bas. Et encore, nous avons beaucoup de ralentissements. Le résultat n’est pas plus concluant sur Diablo Immortal, le jeu de Blizzard se permet même de nous prévenir que notre tablette n’est pas adaptée. Seul point fort, la chauffe est bien gérée ; nos doigts ne rencontrent pas de chaleur désagréable sur le châssis.

Oppo Pad Air

Pour utiliser sa Pad Air comme une machine de jeu, il faudra plus se tourner vers des applications de Cloud Gaming, comme le Game Pass de Microsoft.

Oppo Pad Air

Une autonomie correcte, mais pas de charge rapide

La Pad Air dispose d’une batterie de 7000 mAh, ce qui semble très correct sur le papier. Lors de notre utilisation, nous avons remarqué qu’elle tombait de 100% à 0% en un peu plus de 11 heures en lecture de vidéo, et ce avec la dalle réglée à 200 cd/m². C’est dans la moyenne du marché. En revanche, la gestion est un peu moins maîtrisée sur les jeux, l’autonomie fondant comme neige au soleil (-20% en 40 minutes), mais rappelons qu’elle n’est pas pensée pour un tel usage. En utilisation classique, on la recharge une fois par semaine environ.

Oppo Pad Air

Oppo fournit un chargeur de 18 Watts dans la boîte, ce qui est appréciable. En revanche, il ne faut pas compter sur la charge rapide, puisque nous avons réalimenté la tablette à 100% en un peu plus de deux heures. Un peu long.

Oppo Pad Air

Une tablette adaptée pour un usage limité

Techniquement, la Pad Air est en parfaite adéquation avec son tarif. Pour 300 euros, Oppo offre un produit qui n’est certes pas parfait, mais cohérent et surtout adapté à un usage axé sur le divertissement.

Oppo Pad Air
Color OS est une surcouche assez agréable

C’est la tablette idéale pour ceux qui cherchent un terminal pour regarder Netflix dans le train ou encore pour surfer sur le net après une rude journée. Nous n’avons clairement pas un produit pensé pour la productivité, en témoigne l’absence de clavier dans la coque fournie avec la machine. Sa caméra avant de 5 mégapixels, de piètre qualité, n’en fait pas non plus un terminal idéal pour les visios.

Oppo Pad Air

Bref, une bonne tablette d’appoint, mais sans plus. Elle aurait réellement pu devenir incontournable sur ce segment de prix avec un écran 90 Hz ou encore un processeur un poil plus puissant, mais dans l’ensemble, c’est une bonne copie que nous rend Oppo.

Oppo Pad Air

Note finale du test : Oppo Pad Air

Oppo livre un produit très cohérent pour 300 euros, techniquement correct malgré quelques écueils regrettables (luminosité, partie audio). En résulte une bonne petite tablette qui sera idéale pour un usage limité à du visionnage de vidéos, un peu de navigation Internet ou de la lecture. Une première ardoise satisfaisante pour la marque chinoise, mais qui n’apporte pas de vrais atouts par rapport aux concurrentes sur le même segment de prix.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !