Test Xiaomi Mi TV 4S : la 4K HDR abordable, mais au prix de quelques concessions

Mi TV 4S

Maj. le 9 juillet 2020 à 22 h 28 min

Xiaomi, essentiellement  connu pour ses smartphones en France, s’est aussi lancé sur le marché des téléviseurs il y a quelques années en Chine. Mais impossible de trouver les appareils de la marque dans l’Hexagone. Les Mi TV 4A et Mi TV 4S sont les premiers modèles à être officiellement commercialisés en France. Nous avons testé la Mi TV 4S dans sa version 43″ et vous livrons donc nos conclusions.

Mi TV 4S

 

Prix et disponibilité

Xiaomi qui fabrique un téléviseur, ce n’est pas vraiment une première. Si le constructeur reste essentiellement connu pour ses smartphones dans l’Hexagone, il possède un catalogue de plus de 5000 produits à son actifs, catalogue au sein duquel on trouve entre autres des rice cooker, des trottinettes, des projecteurs ou même des sacs à dos et des stylos. Quoi de plus « normal » donc pour Xiaomi que de fabriquer aussi des TV, dont le premier modèle remonte à 2013 ?

En revanche, Xiaomi qui commercialise ses TV 4K en France, ça c’est une grande première. Car jusqu’à présent, le fabricant n’avait jamais officiellement vendu ses téléviseurs sur le sol français et il était nécessaire de passer par un importateur pour s’en procurer une. Les TV Xiaomi débarquent doc dans l’Hexagone et les premiers modèles à y être commercialisés sont la Mi TV 4A 32″ et la gamme de Mi TV 4S. Si la première est une petite TV HD, elle profite d’Android TV, d’un son Dolby et DTS-HD et s’affiche surtout au prix compétitif de 199 €… Voire 149 € pendant une durée encore indéterminée. Une belle affaire, même si la TV n’offre pas une image en Full HD.

Pour notre part, nous nous sommes intéressés à l’autre modèle, lui-aussi très bon marché, mais surtout plus grand, plus puissant, mieux équipé… Bref, voici la TV de tous les superlatifs. Sur le papier, la Mi TV 4S a vraiment tout ce qu’il faut pour trouver son public. Un prix défiant toute concurrence, une télécommande avec assistant vocal, un affichage UHD / 4K et une compatibilité HDR 10 bits. Que demander de plus ? Un OS qui a fait ses preuves ? Aucun problème, la Mi TV 4S fonctionne sous Android TV. Différentes tailles d’écran possibles ? Là, encore Xiaomi a réponse à tout, puisque son nouveau téléviseur est disponible dans les dimensions suivantes :

  • 43″, soit 95,96 x 55,68 cm (60,81 cm de hauteur avec la base). Ce modèle est vendu 399 €
  • 55″, soit 123,16 x 71,08 cm (76,73 cm de hauteur avec la base). Ce modèle est vendu 449 €
  • 65″, soit 144,93 x 83,65 cm (90,7 cm de hauteur avec la base). Ce modèle est vendu 699 €

    Mi TV 4S

Alors, la Mi TV 4S représente-t-elle réellement la panacée ? Faut-il craquer pour elle ? Avant toute chose, précisons que nous avons testé le modèle de 43″. A cela, une raison : nous étions impatients de pouvoir mettre la main sur la Mi TV 4S, mais les tailles supérieures ne seront pas disponibles avant mi-juillet. Ce qui explique notre choix de tester en priorité la version 43″ de la TV. Mais rassurez-vous, il n’y a aucune réelle différence matérielle entre les 43″, 55″ et 65″, à part leur surface d’affichage bien évidemment, et 2 haut-parleurs très légèrement plus puissants dans le cas des 55 et 65″. Ceci étant dit, nous pouvons commencer notre test complet de la première TV officiellement commercialisée par Xiaomi en France.      

Xiaomi Mi TV 4S angle bas

Fiche technique Mi TV 4S

 Mi TV 4S 43"Mi TV 4S 55"Mi TV 4S 65"
Ecran- 43" 4K UHD
- 3840x2160
- 60 Hz
- 250 nits
- HDR
- 55" 4K UHD
- 3840x2160
- 60 Hz
- 330 nits
- HDR
- 65" 4K UHD
- 3840x2160
- 60 Hz
- 400 nits
- HDR10+
Dimensions (pied inclus)959.55 x 208.33 x 608 .14 mm
1231.6 x 283.4 x 767.3 mm1449.3 x 318.8 x 907 mm
Poids7,2 kg12,45 kg23,2 kg
Support muralOui - 300 x 300 mmOui - 300 x 300 mmOui - 400 x 300 mm
Processeur- CPU : Quad Core jusqu’à 1.5 GHz
- GPU Mali 470 MP3 jusqu’à 650MHz
- CPU : Quad Core jusqu’à 1.5 GHz
- GPU Mali 470 MP3 jusqu’à 650MHz
- CPU : Quad Core jusqu’à 1.5 GHz
- GPU Mali 470 MP3 jusqu’à 650MHz
RAM2 Go DDR2 Go DDR2 Go DDR
Stockage8 Go Flash eMMC8 Go Flash eMMC16 Go Flash eMMC
Système d'exploitationAndroid TV 9.0 + PatchWall OSAndroid TV 9.0 + PatchWall OSAndroid TV 9.0 + PatchWall OS
Audio- 2 x 8 W
- DTS-HD
- Dolby Audio
- 2 x 10 W
- Bass Reflex DTS-HD
- Dolby Audio
- 2 x 10 W
- Bass Reflex DTS-HD
- Dolby Audio
Connectivité- HDMI x 3 (ARC x 1)
- USB 2 0 x 3
- Port Ethernet x 1
- Port Jack 3 5mm x 1
- Entrée AV
- DVB-T2, DVB-C, DVB-S2
- Cl+
- Optique x 1
- HDMI x 3 (ARC x 1)
- USB 2 0 x 3
- Port Ethernet x 1
- Port Jack 3 5mm x 1
- Entrée AV
- DVB-T2, DVB-C, DVB-S2
- Cl+
- Optique x 1
- HDMI x 3 (ARC x 1)
- USB 2 0 x 3
- Port Ethernet x 1
- Port Jack 3 5mm x 1
- Entrée AV
- DVB-T2, DVB-C, DVB-S2
- Cl+
- Optique x 1
Sans fil- Bluetooth 4.2, BLE
- WFi 802.11 a/b/g/n/ac
2.4 & 5GHz
- Bluetooth 4.2, BLE
- WFi 802.11 a/b/g/n/ac
2.4 & 5GHz
- Bluetooth 5.0, BLE
- WFi 802.11 a/b/g/n/ac
2.4 & 5GHz
Accessoires inclus- télécommande x 1
- Support TV x 1 (paire)
- Vis x 4
- Manuel utilisateur
- télécommande x 1
- Support TV x 1 (paire)
- Vis x 4
- Manuel utilisateur
- télécommande x 1
- Support TV x 1 (paire)
- Vis x 4
- Manuel utilisateur
ColorisGris métalGris métalGris métal
Prix de vente
(hors précommande)
399,99 €499,99 €599,99 €

Design et installation

La Mi TV 4S est une TV LED plate tout ce qu’il y a de plus classique. Elle se dote d’un pourtour de couleur métallique de 0,7 cm en haut et sur les côtés, et de 1,6 cm sur la partie basse. L’arrière de l’appareil est quant à lui épais de 8 cm environ. La TV se dote de deux petits supports métalliques en forme de V, qu’il convient de visser à chaque extrémité de sa base.

Xiaomi Mi TV 4S configuration

Le carton d’emballage contient la télécommande et ses 2 piles, la prise secteur, les deux supports métalliques, des vis et la notice. Et c’est tout. La mise en place de l’appareil s’effectue en quelques minutes à peine. La TV étant assez légère (le modèle de 43″ pesant 7,32 kg avec sa base), on peut aisément l’installer sans l’aide d’une seconde personne. Comme toute TV actuelle, il est également possible de la visser au mur à l’aide d’un support VESA 300 x 300.

Mi TV 4S

La mise en route de l’appareil s’opère là aussi de la manière la plus simple possible. En entrant son compte Google, l’appareil récupère toutes les informations concernant de l’utilisateur, dont celles concernant le réseau local. Dans notre cas, l’installation de la TV aura duré à peine 5 minutes.

Connectique

A l’arrière comme sur le côté de l’appareil, on dispose de tout un panel de connectiques possibles. Sur la partie dorsale, on trouve un port Ethernet, une sortie optique, des entrées AV (les ancestraux ports rouge, blanc et jaune), une entrée satellite et une prise antenne coaxiale.

Sur le côté, on dispose de trois ports HDMI (dont un compatible ARC, trois ports USB 2.0 et un connecteur audio Jack. Enfin, côté liaison sans fil, on profite du Bluetooth 4.2 et du Wi-Fi 2,4 et 5 GHz. Aucune liaison en Wi-Fi 6 n’est à l’ordre du jour, mais ça, on s’en serait douter, puisque même les modèles Samsung livrés avec l’offre Bbox Smart TV de Bouygues, et qui jouissent de la Bbox fibre Wi-Fi 6, en sont dépourvus. Il faudra attendre encore au moins un ou deux ans avant de voir la technologie débarquer dans nos téléviseurs.

Xiaomi Mi TV 4S connectique gauche

Puissance et stockage

Côté processeur, on dispose d’un ARM Cortex A55 à 1,4 GHz, accompagné de 2 Go de RAM. Si le SoC convient pleinement pour lancer des vidéos en 4K et opérer divers traitements sur l’image en temps réel (mouvement fluidifié, gestion de la luminosité…), il se révèle finalement un peu juste pour tout le reste. La TV connaît quelques ralentissements quand on navigue dans les menus et les sous-menus ou quand on joue, mais nous allons y revenir. En outre, il lui faut un peu plus de 5 secondes pour sortir de veille, ce qui en fait l’un des téléviseurs les plus lents à booter actuellement sur le marché.

La TV dispose d’un espace de stockage de 8 Go, auquel il convient de retirer 4 Go environ, ceux-ci étant nécessaires à l’OS et aux applications préinstallées. Si ces 4 Go peuvent paraître très peu, il est néanmoins possible d’étendre cet espace de stockage via les ports USB situés sur le côté gauche de la TV.

Télécommande

La télécommande n’est peut-être pas l’élément le mieux pensé de la Mi TV 4S. On y trouve les traditionnels boutons numériques, qui permettent d’afficher instantanément telle ou telle chaîne. On y profite également des boutons permettant de régler le volume, d’accéder à l’écran d’accueil, d’afficher la liste des chaînes TV, d’ouvrir le volet de réglages de l’appareil, etc. Au centre se trouve un gros bouton circulaire, qui permet de se diriger dans l’interface (gauche/droite/haut/bas), mais aussi de contrôler la lecture d’une vidéo enregistrée ou lue en streaming (pause, avance ou retour rapide, activation des sous-titres, changement). Jusque-là, rien d’inédit. En revanche, la télécommande possède également un bouton permettant de lancer instantanément Netflix, et un autre dédié à Amazon Prime Video. Pas de raccourci vers Disney+ en revanche, le service étant encore trop jeune pour avoir été pris en compte par Xiaomi.

Xiaomi Mi TV 4S telecommande

En revanche, il manque quelques boutons que l’on trouve généralement ailleurs, comme ceux permettant de basculer d’une chaîne à l’autre (+1 ou -1), de couper instantanément le volume (mute) ou de lancer un enregistrement. Il n’y a pas non plus de bouton permettant de lancer Google Play, comme sur la Sony XH95 que nous avons récemment testée. Xiaomi a cependant intégré à sa télécommande 4 boutons agrémentés chacun d’un cercle de couleur différente. Si l’objectif de ces boutons est plutôt abscons de prime abord, puisque rien n’indique leur usage réel, il s’avère qu’il s’agit en réalité de boutons contextuels. En fonction de la chaîne que vous visionnez, vous pouvez par exemple accéder au replay de la chaîne en question.

La télécommande fait également office de micro et permet d’effectuer toute sorte de requêtes auprès de Google Assistant. Un réel bon point, puisqu’il s’agit là d’une fonctionnalité que l’on trouve sur des modèles beaucoup plus onéreux. Notez cependant que le fameux « OK Google » ne fonctionne pas et qu’il est nécessaire de passer par le bouton de la télécommande situé tout en haut à droite pour lancer l’assistant vocal.

Xiaomi Mi TV 4S connectique arriere

Qualité vidéo

De prime abord, l’écran de la Mi TV 4S offre une image ni trop brillante, ni trop terne. Si les menus et sous-menus apparaissent avec un parfait niveau de contraste, les choses se gâtent néanmoins dès le premier visionnage d’un film en streaming ou d’une chaîne de TV. Peu importe que la source soit en 1080p ou en UHD, certaines couleurs semblent totalement dénaturées. Et, en fonction du placement de celui qui regarde la TV, l’image souffre d’une pâleur digne des personnages de la famille Adams. Nous avons cru dans un premier temps que la faute en incombait à notre angle de vision et qu’il convenait de se situer pile dans l’axe central du téléviseur, malgré un angle de visionnage annoncé par Xiaomi de 178°. Mais non, le problème est en réalité tout autre et se résout en quelques secondes.

Mi TV 4S

La faute en incombe en réalité aux réglages d’usine de la TV et notamment de l’activation de la fonction Luma de la TV. Si celle-ci permet de régler l’image en fonction de la luminosité, sa gestion laisse vraiment à désirer. Une fois celle-ci désactivée, toutes les vidéos que nous avons visionnées sur la Mi TV 4S ont retrouvé de leur superbe. La couleur de peau des personnages retrouve son grain naturel, les décors sont beaucoup plus nets, les zones sombres sont vraiment sombres, même si l’ensemble perd un peu de sa luminosité.

Notez que nous sommes en train de réaliser des tests plus poussés concernant le contraste, la luminosité et la température de l’image, et que ceux-ci arriveront très très prochainement.

Audio

Côté audio, on bénéficie de 2 haut-parleurs de 8 W chacun sur le modèle de 43″ que nous avons testé. Notez que sur les modèles de 55 et 65″, on trouve deux haut-parleurs de 10 W, ce qui constitue l’une des deux différences entre la version 43″ et les deux autres (l’autre différence étant bien évidemment la taille de la TV).

Si le son délivré par la TV est parfaitement audible pour les chaînes d’info et les programmes de divertissement, il se révèle plutôt faiblard pour les films et les séries. Il semble étouffé et manque de basses. Un petit kit ou une barre de son est quasi indispensable pour qui souhaite profiter de vos contenus dans de bonnes conditions.

Xiaomi Mi TV 4S Logo

Environnement

C’est désormais la norme, ou presque : la Mi TV 4S profite d’Android TV en guise de système d’exploitation. L’OS de Google, présent ici dans sa version 9.0, permet de retrouver plus de 5000 applications et jeux en tout genre (selon les chiffres datant d’avril 2019, Google n’ayant pas communiqué depuis).

La TV s’accompagne également d’un launcher intitulé PatchWall, lequel tente de se substituer à l’écran d’accueil classique d’Android TV. Durant notre période de test, l’application nous a continuellement affiché un message indiquant qu’elle n’était plus disponible en France. En revanche, elle a fonctionné sans aucune difficulté. Avouons que son intérêt est de toute façon très limitée et qu’elle n’égale en rien l’interface principale d’Android TV, beaucoup plus agréable et plus complète.

Nous avons essuyé quelques bugs tout au long de notre période de test. La télécommande « freeze » sans raison, rendant impossible le moindre changement de chaîne ou l’affichage des réglages. Le bug en question est survenu à plusieurs reprises sous Amazon Prime Video, mais également au sein d’autres applications pourtant téléchargées depuis le Play Store.

La première mise à jour de l’OS, disponible dès la mise sous tension de l’appareil, n’a pas changé grand-chose. La seconde, apparue quelques jours après avoir réceptionné la TV, a résolu quasiment tous nos problèmes. En revanche, depuis l’installation de cette update, nous avons constaté des ralentissements lors du lancement ou de l’affichage de certaines applications.

Xiaomi Mi TV 4S mise à jour systeme

Applications

Nous l’avons évoqué un peu plus haut, la TV profite de plusieurs milliers d’applications compatibles Android TV. Pour tout ce qui est lié à la lecture vidéo, on bénéficie de Netflix et d’Amazon Prime Video, mais également de Disney+ ou de lecteurs multimédias comme Plex, Kodi, etc. Nul besoin de télécharger un APK, toutes ces applications sont nativement disponibles depuis le Play Store de Google. 

Sorti des applications multimédias, la TV permet aussi de jouer. Elle reconnaît sans difficulté une manette Bluetooth comme celle de la Xbox One (par exemple). Si la plupart des jeux que nous avons testés ont fonctionné sans aucun souci, d’autres ont cependant montré quelques ralentissements, voire ont refusé catégoriquement de s’exécuter. C’est le cas notamment d’Asphalt 8, qui se lance, puis s’interrompt dans les deux secondes pour revenir à l’écran d’accueil.

Au terme de quelques jours d’utilisations, nous avons également tenté diverses APK, et notamment celui de xCloud. La plateforme de streaming de jeu vidéo de Microsoft fonctionne à merveille sur la TV.

Xiaomi Mi TV 4S support pied

Faut-il vraiment craquer pour la Mi TV 4S ?

Voilà une TV qui dispose de plus d’un atout dans son jeu : profitant d’une image 4K et compatible HDR 10 bits, La Mi TV 4S bénéficie également d’Android TV 9.0 et de l’assistant Google, lequel est logé comme il se doit dans la télécommande. Certes, il ne s’agit peut-être pas de la meilleure TV 4K HDR du moment, mais dans cette gamme de prix, difficile de se montrer hyper exigeant. Si la Mi TV 4S souffre encore de quelques bugs de stabilité, gageons qu’ils seront rapidement résolus. Xiaomi semble en tous les cas fournir les efforts nécessaires pour résoudre les derniers problèmes de la partie logicielle de son téléviseur au vu de la rapidité avec laquelle le constructeur diffuse des mises à jour. Une fois ceux-ci totalement corrigés, l’offre qualité / prix proposée par Xiaomi sera imbattable.

Xiaomi Mi TV 4S angle haut

Alors oui, si votre budget et plutôt serré, vous pouvez y aller : la Mi TV 4S est un très bon choix en matière de téléviseur 4K à moins de 400 € dans le cas de la 43″. D’autant qu’elle profite d’une petite baisse de prix de 50 € le temps de son lancement. Et même les deux plus grands modèles, qui s’affichent 499 € (en 55″) et 699 € (65″) restent très intéressants.



Notre verdict sur le test de la Xiaomi Mi TV 4S

Oui, la Mi TV 4S n’est pas exempte de défauts. Entre ses réglages d’usine à revoir, ses quelques lenteurs dues à sa configuration matérielle et sa qualité sonore tout juste correcte, il ne s’agit pas du meilleur modèle de l’année, loin de là. En revanche, à ce tarif, il est impossible de trouver mieux pour une TV 4K HDR. D’autant que Xiaomi semble tout faire pour améliorer la partie logicielle de sa TV. Un appareil qui s’avère finalement très correct pour qui chercher un téléviseur de dernière génération à très bas prix.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Tout juste annoncé, tout juste testé. Google vient enfin d’officialiser son Pixel 4a, un smartphone compact, abordable et pourtant bien nanti. Nous avons eu l’occasion de le tester durant plusieurs jours et vous livrons toutes nos conclusions concernant celui qui…

Test du OnePlus Nord : retour aux sources gagnant

Après avoir pris une orientation ultra-premium, OnePlus revient à ses origines et lance le OnePlus Nord. Derrière ce nom se cache un smartphone bien plus abordable mais tout aussi séduisant que ses frères. Après une première prise en main concluante, nous avons pu utiliser le Nord pendant quelques jours. Voici notre test complet.

Test du Roborock S6 MaxV : l’aspirateur-robot qui franchit tous les obstacles

Bien installé sur le marché des aspirateurs-robots, Roborock lance le S6 MaxV, un modèle équipé de deux caméras et boosté à l’intelligence artificielle. L’objectif est de mieux identifier les obstacles pour mieux les contourner et/ou les franchir. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Test TV Sony A8 : L’OLED a désormais son mètre-étalon

La série A8 des téléviseurs Sony est la plus haut de gamme du constructeur. Dalle OLED, Android TV, finesse impressionnante et bords inexistants, voici ce que cherche à proposer la firme japonaise avec sa gamme. Mais cela mérite-t-il de dépenser…

Test de l’Asus ROG Phone 3 : le retour du roi

Le ROG Phone 2 était déjà le smartphone gaming le plus abouti. Son successeur relève encore le niveau. Si le design du ROG Phone 3 est plus sage, la fiche technique, elle, oublie cette fausse modestie grâce à la plate-forme…

Test Motorola Edge 5G : Motorola revient à son meilleur niveau

Le Motorola Edge est un smartphone qui se place sur le marché du milieu de gamme « plus ». Il cherche à se différencier de la concurrence grâce à son design tout en sobriété ainsi que grâce son écran (très) incurvé sur…

Test Microsoft Surface Book 3 : harder, better, faster, stronger

Début mai 2020, Microsoft levait le voile sur sa nouvelle gamme Surface avec notamment le Surface Book 3. Le nouveau PC hybride du géant américain reprend les bons ingrédients de son prédécesseur et améliore sa fiche technique. Suffisant pour se distinguer de la concurrence ? Réponse dans notre test complet.

Test Sony Xperia 1 II : la vraie bonne surprise de l’été

Le Sony Xperia 1 II est, à n’en pas douter, un excellent smartphone qui n’a pas à rougir de la concurrence de Samsung, Xiaomi, Oppo ou Huawei. Doté d’un écran hors du commun, d’une excellente plate-forme technique et d’une prise…

Test du Dell XPS 13 (2020) 4K : c’est qui le patron ?!

Comme chaque année Dell lance une nouvelle édition de son XPS 13, un PC ultraportable qui a su s’imposer comme la référence absolue sur le marché. Le roi conserve-t-il sa couronne en 2020 ? Réponse dans notre test complet.

Test Logitech G915 : on a trouvé le clavier gamer ultime !

Le G915 est le nouveau clavier gamer mécanique haut de gamme de Logitech. La marque suisse cherche ici à se démarquer sur deux points : le premier est la finesse, puisque le produit ne fait que 2,2 centimètres de hauteur….