Test Mateview GT : Huawei veut séduire les gamers PC, pari réussi

 
Huawei Mate View GT

Huawei lance son premier moniteur gaming : le Mateview GT. Doté d’une dalle de 34 pouces avec un ratio de 21 :9, il veut séduire grâce à une fiche technique engageante. Sa particularité est d’embarquer une barre de son directement intégrée dans son pied. Mais tout cela suffit-il pour en faire un bon produit ?

Les écrans ne sont pas une terre inconnue pour Huawei, mais c’est bien la première fois que le constructeur chinois se lance dans le gaming avec le Mateview GT. Ce dernier cherche à proposer ce qu’il se fait de mieux sur le segment à un prix inférieur à 600 euros : une grande dalle incurvée, une définition en 1440p, un taux de rafraîchissement élevé ainsi qu’un ratio en 21 :9, idéal pour l’immersion dans le jeu vidéo.

Mateview GT 34

Huawei n’est pas le seul constructeur à proposer une telle chose sur ce segment de prix. Xiaomi vend par exemple son Mi Curved Gaming Monitor, qui a grosso modo les mêmes specs, pour beaucoup moins cher. D’autres marques, comme Gigabyte ou Samsung, sont aussi sur le créneau. Pour se démarquer, Huawei mise sur deux points particuliers : la finition de son produit, tout d’abord, mais aussi la présence d’une barre de son intégrée directement dans son pied. Un point fort, certains moniteurs n’ayant même pas de haut-parleurs. Mais cela suffit-il pour justifier son prix ? C’est ce que nous allons voir.

Prix et disponibilité

Le Mateview GT sera disponible en France à partir du 16 août prochain. Il sera commercialisé sur le site de Huawei ainsi que sur les sites marchands partenaires au prix de 549 euros. Un tarif juste pour le produit proposé, même si ce n'est pas le moins cher du marché.

Mateview GT 34

Des caractéristiques techniques engageantes

Le Mateview GT propose une belle fiche technique qui, sur le papier, promet un excellent rapport qualité/prix. Nous avons d’abord une dalle incurvée de 1500R (cela signifie que la courbure donne un rayon de 1500 mm si le cercle est complété. Plus le chiffre est bas, mieux c’est), ce qui est dans la moyenne actuelle. La dalle VA est d’une taille de 34 pouces et adopte une définition de 3440 x 1440 pixels. Le taux de rafraîchissement est lui de 165 Hz et est adaptatif.

Ecran Huawei Mateview GT 34
Taille 34"
DalleVA
Courbure1500R
Format 21:9
Résolution3440 x 1440 pixels
Taux de rafraîchissement 165 Hz
Connectique 1 Port DisplayPort 1.4
2 port HDMI
2 ports USB Type-C dont un pour l'alimentation
Alimentation
Prix 549 euros

Toujours concernant l’image, Huawei promet un contraste de 5000 :1 ainsi qu’un Delta E moyen inférieur à 2, ce que nous allons bien entendu vérifier. Enfin, notons la présence d’une barre de son stéréo avec contrôle tactile et microphone intégré. Dans les faits, nous avons une fiche technique extrêmement engageante, mais qu’en est-il à l’usage ?

Pour le design, Huawei mise sur la solidité et la simplicité

Huawei vend ici un produit dédié aux gamers, mais a tout de même choisi de rester sobre en ce qui concerne le design. Nous n’avons pas de lignes agressives, de grosses aérations, d’imprimés ostentatoires ou même de « particularités » (on pense par exemple à l’orbe du Samsung Odyssey G7). Cependant, on n’échappe pas aux Leds, mais celles-ci se matérialisent comme une ligne discrète pour le son, nous y reviendrons plus bas.

Mateview GT 34

Huawei a simplifié au maximum son design, mais aussi l’installation du moniteur. Point de vis à mettre, puisque l’écran est simplement calé sur le pied à l’aide d’un système d’encoches en métal. Si nous étions dubitatifs au début, il s’avère que la dalle est très bien accrochée et que le maintien est extrêmement fiable. En matière de solidité, l’écran remplit son contrat. Il ne bouge pas au moindre choc et reste stable même si on le manipule. Il est aussi possible de l’accrocher à support VESA si vous le souhaitez. Avec le pied, le produit pèse 9,5 kilos.

Mateview GT 34

Le Mateview GT est aussi très modulable. Ainsi, la partie écran peut se lever et se baisser à hauteur de 14 centimètres pour presque se coller à votre bureau dans sa position la plus basse. Il peut aussi s’incliner sur 25 degrés. Pratique pour le placer exactement comme vous le voulez. Cependant, il faut signaler qu’il ne pivote pas et qu’il faut donc exclusivement l’utiliser en mode paysage.

Mateview GT 34

Pour ce qui est de la façade arrière, Huawei fait dans la simplicité. Nous avons une coque en plastique brossé avec la simple mention de la marque au-dessus de l’attache. La connectique se cache sous un capot aimanté et se montre donc facile à retirer en cas de besoin. Les ports sont eux placés vers le bas, ce qui ne les rend pas très accessibles, mais sur ce type d’écran, ce n’est pas si grave.

Mateview GT 34

La connectique, justement, va à l’essentiel. Nous avons deux ports HDMI 2.0, un port DisplayPort 1.4, un port USB Type-C, un port Jack 3.5 mm ainsi qu’un deuxième port USB Type-C, celui-là uniquement dédié à l’alimentation. D’ailleurs, notons que l’écran dispose d’une alim externe de la taille de celle d’un ultraportable, donc discrète.

Mateview GT 34

On regrette l’absence de « rigole » ou d’encoche spéciale pour rassembler et cacher les différents fils. Il y a juste une attache velcro pour y remédier, ce qui est juste pour un cable managment de qualité et un peu indigne quand on voit la finition globale de l’écran. Nous n'aurions pas craché sur un deuxième port DisplayPort également ainsi que sur un port USB Type-A.

Mateview GT 34

Le MateView GT propose une dalle de 34 pouces incurvée au format 21 :9, ce qui est un vrai point fort pour le jeu. Le constructeur a bien entendu travaillé sa façade en réduisant les bords le plus possible. Ceux-ci restent tout de même visibles (presque 8 mm) mais nous sommes dans la moyenne des écrans gamers actuels. À noter que le bord inférieur est légèrement plus épais (quasi 2 centimètres).

Mateview GT 34

Sous le logo Huawei trône le seul bouton du moniteur. Il sert aussi bien à l’allumer qu’à se balader dans les options, puisqu’il est directionnel. Il faut noter que la navigation n’est pas optimale, puisqu’on a le réflexe de poser sa main sur la barre de son pour l’utiliser, activant par mégarde les contrôles tactiles du volume (ce qui efface aussi le menu à l’écran). Il faut donc être vigilant là-dessus dans les premiers temps.

Mateview GT 34

La barre de son, justement, est la grosse particularité de ce Mateview GT. Ce tube de 4 cm de diamètre permet de caler parfaitement le produit et comprend deux haut-parleurs de 5 Watts (ce qui n’est pas le cas sur tous les écrans de ce type). On note la présence d'une ligne RGB qui sert en réalité à contrôler le volume d’un simple glissement de doigt. Pratique et très efficace, elle apporte réellement une particularité au produit. Elle peut bien entendu se personnaliser directement via les menus intégrés. Il est possible de changer l’effet (fixe, respiration, spectre) ainsi que la couleur. Cela reste gadget, mais un gadget appréciable. Il n’est pas possible de la désactiver.

Mateview GT 34

Seule cette barre permet de distinguer l’écran de Huawei d’un autre. Mais dans l’ensemble, on apprécie le soin apporté sur la praticité et la solidité du produit. Pour ce qui est de la sobriété, c’est une histoire de goûts.

Une image exemplaire, mais un son qui l’est moins

Le Mateview GT dispose d’une dalle VA d’une définition de 3440 x 1440 pixels avec un format en 21 :9, ce qui signifie que l’affichage est beaucoup plus large que sur un écran 16 :9 classique. Son taux de rafraîchissement est de 165 Hz. Cela est suffisant dans la plupart des cas et apporte un très grand confort de jeu, mais il existe des écrans avec un taux de rafraîchissement plus élevé pour séduire les joueurs ultra-compétitifs. À noter que ce taux est adaptatif, afin d’économiser de l’énergie, mais cette donnée a finalement peu d’impact pour le consommateur ici.

Mateview GT 34

Nous avons passé la dalle sous la lentille de notre sonde et les résultats obtenus sont très satisfaisants. Le taux de contraste promis est respecté, puisqu’il est à 5300 : 1 (merci la dalle VA). Les noirs sont profonds et les blancs éclatants. La température de l’écran est elle parfaite, à 6500K tout rond. Sur un affichage blanc, le Mateview ne tire ni vers le bleu, ni vers le rouge.

Mateview GT 34

Le Delta E moyen est lui de 3, ce qui est très bien. Cela signifie que les couleurs affichées sont naturelles et respectées. Quand on regarde dans le détail, on remarque quand même que les bleus durs ainsi que les verts auraient mérité plus d’attention, mais nous chipotons. Le temps de réponse est lui de 6 ms. Enfin la luminosité maximale a été mesurée à 415 cd/m², ce qui est bon mais pas exceptionnel pour un écran de PC.

À lire aussi – Test Huawei Mate 40 Pro 5G : un peu, beaucoup, à la folie… ou pas du tout ?

Il faut signaler que nous avons analysé la dalle avec les réglages par défaut. En fouillant dans les options, il est possible de personnaliser quelques aspects comme le contraste ou la température. Des profils prédéfinis sont également présents afin de s’adapter aux FPS, aux jeux de stratégie, aux films ect. Il y en a huit au total. Par exemple, les couleurs sont accentuées en mode FPS afin de mieux sauter aux yeux du joueur. En mode film, la température est plus basse tandis qu’en mode sRGB, le Delta E descend à 2 et la dalle est plus respectueuse des couleurs. C'est ce mode qu'il faut utiliser pour traiter des photos. Dans tous les profils, la luminosité maximale reste la même. Bref, un écran bien calibré. Du beau travail.

Mateview GT 34

Concernant la partie audio, Huawei déçoit quelque peu. Si le son en lui-même se montre juste correct la plupart du temps, on note une distorsion élevée à très haut volume. Les deux haut-parleurs apportent une certaine puissance, mais mal exploitée. On regrette aussi une stéréo un peu serrée ainsi que des bas médiums pas très présents : les voix sont donc légèrement nasillardes et la musique un peu délavée. Si les joueurs préfèrent un bon vieux casque pour l’immersion, cette barre sera tout de même suffisante pour servir de solution d’appoint. Le son délivré n’est pas non plus catastrophique.

À lire aussi – Test Huawei MateBook X (2020) : un ultraportable qui a du répondant

Une partie logicielle qui va à l’essentiel

La partie logicielle va elle droit au but. L’utilisateur y accède via l’unique bouton et navigue aisément dans les menus (peu nombreux) à condition de ne pas toucher la barre de son avec le côté de la main. Ce système de bouton unique permet d’accéder plus rapidement à ce qu’on cherche puisqu’on ne se perd pas à travers plusieurs touches parfois peu intuitives.

Mateview GT 34

Pour les menus en eux-mêmes, Huawei ne s’éparpille pas et propose de calibrer soi-même l’image, d’accéder à un profil prédéfini (même s’ils sont un peu cachés) et aussi de modifier la barre leds avec plusieurs effets et vingt couleurs. On aurait toutefois aimé plus d’options dans le calibrage de l’image ainsi que des sous-menus plus fouillés. Un récapitulatif des options activées sur le dessus ou le côté n’aurait aussi pas été de trop. On ne sait pas par exemple quel est le taux de rafraîchissement actuel sans aller le vérifier dans les menus. De même un changement de profil à la volée aurait pu être une bonne idée.

Mateview GT 34

Un écran idéal pour le jeu

Ceux qui possèdent déjà un écran au format 21 :9 savent qu’une fois qu’on y a goûté, il est difficile de revenir en arrière. Votre serviteur en sait quelque chose, puisqu’il utilise ce ratio depuis des années maintenant. Il est idéal aussi bien pour le jeu que pour le travail. La courbure de la dalle ici présente renforce encore plus le confort visuel, surtout pour les données qui se trouvent sur les côtés. Sur une telle dalle mais en version plate, les textes à droite ou à gauche peuvent parfois donner l’impression d’être loin, ce qui n’est pas le cas ici.

Mateview GT 34

Le 21 :9 apporte un vrai plus sur tous les types de jeu, aussi bien sur les titres de stratégie que sur les genre FPS, aventure ou course. Allié avec la courbure (assez légère, cela dit), un tel affichage renforce grandement l’immersion. Plus encore, l’élargissement apporte un vrai plus sur les softs compétitifs, étant donné que le joueur profite d’une vision périphérique élargie. Bref, on ne saura trop vanter les mérites de ce ratio dans le domaine du gaming, surtout qu’en 2021, la quasi-totalité des jeux qui sortent donne la possibilité de l’exploiter.

Mateview GT 34

Le taux de rafraîchissement de 165 Hz est un peu curieux (nous sommes plus habitués à du 144 Hz ou du 240 Hz sur le marché), mais tient toutes ses promesses. Si votre PC vous le permet, vous pourrez ainsi profiter de jusqu’à 165 images par seconde en pleine partie. Un vrai plus pour les jeux nerveux comme Forza Horizon 4, Overwatch ou encore DOOM Eternal. Couplé à une définition en 1440p ainsi qu’avec un contraste très élevé, utiliser le Mateview GT est un vrai plaisir. À noter qu’il est aussi compatible HDR10 et cela s’en ressent beaucoup sur des titres pensés pour, comme Sea of Thieves. Bref, c’est un sans-faute de Huawei sur la partie gaming.

Mateview GT 34

À lire aussi – Test de Mass Effect Legendary Edition : un remaster parfait pour (re)découvrir la saga culte

En termes de bureautique, le Mateview GT remplit parfaitement son contrat. Avec un tel format, il est quasi inutile de se procurer un deuxième écran, le double affichage trouvant parfaitement sa place sur une telle longueur. Difficile de trouver un défaut majeur à ce Mateview GT qui ne soit pas lié à son format (par exemple, l’écran est très limité en hauteur, ce qui induit que les fenêtres verticales sont réduites, et les vidéos disposent de bandes noires sur les côtés). La seule chose que nous pourrions réellement lui reprocher, ce serait peut-être le fait que le profil de couleur ne change pas automatiquement selon l’utilisation ou un HDR qui aurait mérité d’être mieux travaillé.

Mateview GT 34

À l’usage, le moniteur de Huawei est donc une réussite. Si des écrans apportent les mêmes caractéristiques pour un tarif moins élevé, le Mateview GT a l’avantage de proposer un contraste beaucoup plus élevé que la concurrence ainsi que la présence d’une barre de son. Si cette dernière n’est pas forcément incroyable, nous l’avons dit, elle peut tout de même dépanner. Un écran sans enceinte n’est pas forcément idéal pour montrer sur son PC une vidéo rigolote ou le dernier gros jeu en date à un tiers.

Mateview GT 34


Note finale du test : Huawei Mateview GT

Le Huawei Mateview GT est un écran qui remplit parfaitement ses missions. Doté d’une excellente finition (à défaut d’avoir un design marquant) et d’une dalle extrêmement bien calibrée avec un fort taux de contraste, il offre une expérience admirable. Très classique dans son approche, le Mateview GT se démarque par la présence d’une barre de son qui, si elle ne remplacera pas un bon casque, peut dépanner. Des arguments qui font de lui un produit incontournable pour le joueur qui cherche un moniteur 21 :9 de qualité.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !