Test du Nubia Red Magic 5G : à quelques marches du podium

Nubia Red Magic 5G

Maj. le 15 mai 2020 à 16 h 22 min

Équipe d’un Snapdragon 865 et offrant jusqu’à 256 Go de stockage et 12 Go de RAM, le Nubia Red Magic 5G s’annonce d’ores et déjà comme l’un des smartphones les plus puissants du moment. Avec son design et ses accessoires (en option), ce modèle se destine principalement aux gamers. Alors que vaut le Red Magic 5 G ? Réponse ci-dessous.

Nubia Red Magic 5G

Dévoilé début mars, le nouveau-né de la gamme Red Magic de chez Nubia, le Red Magic 5G a, sur le papier, tout pour plaire. Un processeur Qualcomm Smanpdragon 865 prenant en charge la 5G, assisté de 8 ou 12 Go de RAM et 128 ou 256 Go de stockage UFS3.0 selon les versions, un écran Amoled 144hz de 6,65” et du refroidissement liquide, en bref une machine de guerre pensée pour les joueurs sur mobile. Nous l’avons testé et vous livrons ici toutes nos conclusions sur celui qui réunit tous les atouts pour devenir l’un des fleurons de l’année 2020.

Fiche technique du Nubia Red Magic 5G

 Nubia Red Magic 5G
Dimensions168.6 x 78 x 9.8 mm
Poids218 g
Ecran6,65 pouces
Full HD+ AMOLED
144 Hz
Gorilla Glass 6
ChipsetSnapdragon 865 (7nm)
OSAndroid 10
RAM8/12/16 Go
Stockage128/256 Go
microSDNon
Capteur principal64 MP f/1.8
8 MP grand angle
2 MP Macro
Capteur secondaire8 MP, f/2.0
Batterie4500 mAh(recharge rapide 55W)
5GOui
BiométrieScanner d’empreinte sous l'écran
Résistance à l'eau NC

Un design destiné aux plus joueurs

En découvrant sa face avant, rien ne laisse envisager que ce smartphone est pensé pour les joueurs. On découvre plutôt une façade dépassée avec des bordures en haut et en bas de l’écran 6,65” bien marquées, bien loin de ce que les constructeurs ont su nous proposer ces derniers temps. Notez que sous l’écran, en bas du smartphone, on retrouve le capteur d'empreinte digitale.

Mais c’est lorsque l’on retourne l’appareil que toute l’essence gaming reprend son sens. Sur la tranche gauche on retrouve un bouton game switch rouge métallisé, un système d’aération, ainsi qu’un gaming port, une connectique dont nous reparlerons un peu plus tard.

Nubia Red Magic 5G

Sur la partie droite du smartphone, on découvre également deux gâchettes capacitives, une deuxième sortie pour la ventilation et les habituels boutons d’allumage et volume. Au-dessus de l’appareil les nostalgiques retrouveront le port jack 3,5 mm, lequel se fait de plus en plus absent sur les smartphones à ce jour. Pas de souci donc pour celles et ceux qui souhaitent brancher un casque pour s’immerger un peu plus dans le jeu. Pour finir, sur la tranche inférieure, on retrouve une classique prise USB Type-C pour la recharge et le transfert de données, ainsi que le tiroir à cartes SIM supportant deux cartes Nano SIM.

Nubia Red Magic 5G

C’est donc en découvrant le dos de l’appareil que son orientation gaming s’affirmera davantage avec un design au look très racé, en forme de X au centre duquel se trouve le nom de la gamme “REDMAGIC”, ainsi que le logo Nubia, tous deux rétroéclairés. Dans les paramètres du smartphone, il vous sera d’ailleurs possible d’affecter diverses actions et couleurs RGB à ces LEDs, selon vos envies. On peut par exemple configurer le logo “ REDMAGIC” de manière à ce qu’il clignote en dégradés de violets lors de la réception d’appels, en dégradés de jaunes pour les messages, etc.

Dans l’ensemble, le design est plutôt plaisant, et le dos de l’appareil étant lisse, le côté gamer du smartphone ne gêne en rien sa prise en main. Cependant, il est à noter que le Nubia Red Magic 5G est un smartphone imposant. Il fait quasiment un centimètre d’épaisseur pour 218 grammes, qui se ressentent, ce qui peut être un frein pour certains. Un défaut que les joueurs apprécieront malgré tout, car la prise en main pour jouer en est tout de même plus agréable.

Nubia Red Magic 5G

Écran : Fluide Glacial

Rentrons un peu plus dans le vif du sujet en abordant maintenant l’écran. La dalle Amoled de 6,65” FHD+ propose une résolution de 2340 x 1080 pixels, pour 387,5 pixels par pouces. On dispose d’un ratio de 19,5:9 couvrant l’entièreté du spectre DCI-P3. L’écran profite également d’une luminosité maximale de 600 cd/m². Et pour finir, le point clé de communication de Nubia sur cet écran : son taux de rafraichissement de 144hz.

D’accord, c’est bien, mais qu’est ce que cela vaut à l’utilisation ? Force est de constater que c’est un réel plaisir. Mise à part la tendance des blancs à tirer vers le bleu, chose que l’on peut évidemment modifier dans les paramètres, l’écran est excellent. Les couleurs sont vives et, grâce à l’Amoled, le taux de contraste est élevé. Notez que de base l’écran est calibré en mode “normal” qui couvrira donc l’ensemble du spectre DCI-P3, mais que vous pourrez opter pour un mode plus naturel, ou plus saturé selon vos envies.

Nubia Red Magic 5G

Par défaut, l’écran est paramétré en 90hz ce qui est largement suffisant pour une utilisation standard. Cependant, pour ce test, nous avons bien évidemment pris le soin de le passer en 144hz constant. Le résultat est discutable, nous n’avons pas senti de réelle différence entre le 90Hz et le 144Hz à l’utilisation. Dans les deux cas, la navigation est fluide et confortable, mais en 144Hz, on consommera évidemment plus de batterie. C’est surtout lorsqu’on lance un jeu que cet écran 144Hz fera la différence. Testé sur de multiples jeux, le rendu est proche de la perfection. C’est beau, fluide, réactif. Rien à redire.

Performances : un monstre en poche

Équipé du dernier né de chez Qualcomm, le Snapdragon 865, et de 8Go de RAM LPDDR5 (sur la version qui nous a été confiée), le Nubia Red Magic 5G en a dans le ventre, avec un score de 936 en single core et 3076 en multi core sur Geekbench. Même si nous l’avons pas testé sous AnTuTu, l’application n’étant plus disponible sur le Play Store, les résultats diffusés par l’application en mars dernier laissent envisager un CPU de haut vol. Il surpasse aisément un S20 Ultra équipé d’un Exynos 990. Côté 3Dmark, le test Slingshot Extreme est une formalité pour ce smartphone, qui s’en sort avec un score tout bonnement impressionnant de 7228 points.

Il est temps de tester tout cela en conditions réelles : on passe donc en mode Game Space, en activant le bouton sur la tranche gauche de l’appareil, et on découvre un espace dédié au jeu mobile des plus convaincant. On ajoute facilement nos jeux à la librairie, on accède à la Gestion de la ventilation, à la possibilité de bloquer les notifications entrantes, au Boost du CPU/GPU.. Tout est paramétrable, afin de profiter au mieux de vos sessions de jeux.

Pour tester les performances de l’appareil, Nous avons joué à Call Of Duty Mobile, Real Racing 3, PUBG et ShadowFight 3. Les jeux sont fluides, les gâchettes sensitives sont réactives et fonctionnent à merveille, et elles facilement configurable qui plus est. Les retours haptiques sont très bons, surtout sur PUBG où elles simplifient la localisation, aucun ralentissement de framerate. À noter que tout les jeux ne sont pas compatibles 144 Hz. Certains, comme PUBG ou CALL OF DUTY se limitent à du 90 Hz, mais ceci n’entrave en rien l’expérience.

Autre point très plaisant, le refroidissement liquide combiné à des ventilateurs du smartphone qui fonctionne à merveille. À aucun moment le Red Magic 5G n’a fait les frais d’une quelconque surchauffe. Dès que l’application ou le jeu requiert beaucoup de ressources, les ventilateurs s’activent, afin de maintenir l’ensemble à une température assez basse pour ne pas perdre en performances.

Nubia Red Magic 5G

Pour finir, en plus d’être efficace, ces ventilateurs sont relativement silencieux. À pleine vitesse on peut entendre un léger souffle, mais ce dernier reste très discret et n’enlève pas le plaisir de jouer. Encore un bon point pour Nubia, qui nous propose en un seul produit la meilleure puce mobile du moment, une optimisation au poil et une expérience de jeu qui n’a rien à envier à une console portable.

Un petit point sur les connectivités : Snapdragon 865 oblige, couplé au modem X55 de chez Qualcomm, le téléphone est compatible 5G, et Wi-fi 6, ainsi que Bluetooth 5.0. Encore discrète dans nos régions, la 5G devrait commencer à se démocratiser dans les mois à venir chez nos opérateurs. En optant pour ce smartphone, vous serez donc prêts pour la transition.

Son : merci l’équaliseur

Pour ce qui est du son, Le Red magic 5G est équipé de haut-parleurs stéréo, qui délivrent un son correct, mais pas transcendant. Les haut-parleurs sont puissants, mais ils manquent de rondeur dans les basses, et lorsqu’on pousse le volume un peu trop haut, la qualité globale de la restitution tend vers la saturation. Un coup d’équilibrage dans l’équaliseur permettra de rendre l’ensemble bien plus agréable et convaincant.

Nubia Red Magic 5G

Photo : attention, ceci n’est pas un Photophone

Côté photo, le Nubia Red Magic 5G est équipé d’un triple module photo incluant un capteur principal de 64Mpx (Sony IMX686), dont l’objectif ouvre à f/1,8. On trouve également un ultra grand-angle de 8mpx ouvrant à f/2,2 avec un champ de vision de 120°, ainsi qu’un capteur macro de 2Mpx ouvrant à f/2,4.

Le capteur principal de 64Mpx signé Sony propose des clichés de bonne qualité dans la plupart des conditions de luminosités. Les couleurs sont bien respectées, la saturation n’est ni trop basse, ni trop élevée et les contrastes sont bons. Le zoom numérique (jusqu’à x10) reste très correct pour compenser l’absence d’un téléobjectif. Bref, ce capteur s’en sort très bien… Sauf en basse luminosité. Dès lors que les conditions d’éclairage ne sont pas optimales, l’ensemble devient brouillon. On constate une perte de détails et beaucoup de bruit sur l’image. C’est loin d’être convaincant.

L’ultra grand-angle propose une qualité très similaire à celle du capteur principal. Les couleurs sont respectées, la saturation et le contraste également. Le souci vient encore une fois de conditions de faible éclairage. Les résultats sont pires qu’avec le capteur principal. Normal cependant puisqu’il bénéficie d’une faible ouverture contrairement au IMX686.

Le mode nuit proposé par Nubia ne sera utilisable qu’avec le capteur principal, et si on sent une petite amélioration par rapport au mode classique, le résultat ne sera toujours pas à la hauteur de ce que la concurrence peut proposer pour un prix équivalent.

Le capteur Macro de 2Mpx ne brille pas par ses performances, les photos sont ternes et manquent de détail. Une petite “bulle” apparait dans ce mode pour nous faciliter la tâche concernant la mise au point (focus peaking), mais cache une énorme partie de l’écran, si bien que travailler son cadrage devient compliqué. La distance de Mise au point de cet objectif est d’ailleurs très faible, 5 à 7 centimètres tout au plus.

Dernier capteur, situé à l’avant cette fois, le capteur selfie. Le module proposé sur ce smartphone est de 8 MP et à f/2,0. De façon générale, il propose des clichés ternes. Attention à ne pas être en contre-jour, sinon le capteur révèle la faiblesse de sa dynamique. L’image est loin d’être bonne, un halo bleuté vient se superposer sur le cliché. Le mode portrait n’apporte aucune plus-value, pas de flou d’arrière-plan, seulement un mode “beauté” qui va se contenter de flouter l’ensemble du visage et ne propose même pas de simulation de flou d’arrière-plan (le fameux effet “bokeh”).

L’interface de l’application photo est bien fournie, mais décevante. Il faudra obligatoirement passer par le mode pro pour utiliser l’ultra grand-angle : impossible de simplement dézoomer lorsqu’on utilise le capteur standard pour passer en grand-angle.

Malgré cela, les possibilités sont nombreuses grâce à l’onglet « Caméra Familly » qui propose différents modes créatifs, comme le mode « art caméra », qui permet d’appliquer des filtres sur vos photos. Vous profiterez également d’un mode ID, qui vous aidera à prendre vos photos d’identité sans passer par la case photomaton. Et pour finir, on bénéficie du mode « multi exposure » qui, comme son nom l’indique propose de faire des photos à double, triple ou quadruple expositions (entendez par là superposition de clichés).

Pour finir, concernant la vidéo, l’appareil est capable de filmer en 8K/30FPS, 4K/60FPS ou 1080P/60FPS. Dommage, pas de 120FPS, ce qui aurait pu être agréable couplé à l’écran. En résumé ce module n’est pas fait pour révolutionner la photo sur smartphone, et ce n’est clairement pas son intention. C’est un smartphone de gaming, et non un photophone, il ne faut pas l’oublier. On dispose tout de même d’un ensemble de capteurs polyvalents pour prendre des clichés dans différentes situations sans trop de soucis.

Interface  : do you parle chinois ?

Le red Magic 5G tourne sous Android 10, auquel s’ajoute la surcouche Red Magic OS 5.0, laquelle est… remplie de soucis ! Il suffit de se diriger dans les paramètres de l’appareil pour se rendre compte que le travail de traduction n’a été fait qu’à moitié. Certaines catégories apparaissent en Anglais, et une fois à l’intérieur c’est écrit en Français, en Anglais, en Chinois, ou les 3 à la fois. Une mise à jour lors de la première utilisation vient corriger le souci… pour le chinois uniquement. Attention donc, si vous n’êtes pas bilingue, faire un tour dans les paramètres du téléphone risque d’être une aventure des plus déplaisantes.

Sans parler du côté totalement désorganisé de l’ensemble. On passe constamment de sous-menu en sous-menu, le tout en devant parfois utiliser les « gestures » pour remonter dans l’arborescence, ou parfois utiliser les flèches en haut de l’écran. À noter que nous avons remonté l’ensemble de ces soucis au siège de Nubia, et qu’ils devraient bénéficier de correctifs très prochainement (on l’espère).

Autonomie : un semi, pas un marathon

Avec sa batterie de 4500mAh, ce téléphone a pu tenir une journée et demie en utilisation polyvalente, avec l’écran bridé à 90Hz. Réseaux sociaux, jeux vidéo, YouTube, tout y est passé.

On est donc sur une batterie très respectable. En revanche, dès que l’on passe en 144 Hz et que l’on se met à jouer, la batterie a tendance à fondre beaucoup plus vite. À capacité maximum, quelques heures ont suffi à faire tomber la batterie de plus de la moitié. Entre les ventilateurs, le processeur graphique, l’écran à 100% de ses capacités, la batterie tiendra difficilement le choc sur la durée. Prévoyez de prendre le nécessaire pour recharger l’appareil si vous souhaitez jouer dans la journée.

En parlant de charge, il nous a fallu une heure et demie pour réalimenter totalement le smartphone, et ce, grâce à l’adaptateur secteur 18 W fourni avec le smartphone. Cependant, Nubia annonce que son smartphone est compatible avec une charge rapide de 55 W (livré séparément). À noter que la charge par induction et la charge inversée ne sont pas disponibles sur cet appareil.

Nubia Red Magic 5G

Prix, disponibilité et accessoires

Le Red Magic 5G est disponible en deux versions : 128Go/8Go pour 579 €, et 256Go/12Go pour 649 €. Des tarifs très raisonnables compte tenu des performances qu’il propose. Disponible en 3 coloris selon la version choisie, il se présente comme un compagnon idéal pour les joueurs sur mobile.

Sur le site du constructeur, vous pourrez acquérir de nombreux accessoires : manettes « e-sport » (vendues à l’unité) à adapter sur les tranches du téléphone. Celui-ci peut aussi être équipé de la coque Nubia vendue séparément (à l’image de ce que propose la Nintendo Switch, par exemple), et également du Magic Adapter, le seul accessoire à utiliser le Game Connector situé sur la tranche gauche, dont nous avons parlé au début de ce test.

Ce dernier, vendu 46,90 €, permettra de connecter votre smartphone à votre réseau via un port RJ45, afin de bénéficier d’une meilleure connexion. Il est également équipé d’un port USB-C et d’une prise Jack, qui permettront de déporter ces deux prises à l’arrière du téléphone pour une meilleure prise en main lorsque vous jouez. Notez enfin que si vous souhaitez procurer le Nubia Red Magic 5G, une seule adresse : eu.redmagic.gg , le site officiel du constructeur. En France, l’appareil reste indisponible chez les sites de e-commerce classiques.



Notre verdict

Soucis de traduction, surcouche grandement perfectible, module photo loin de faire partie du classement DxOMARK, voici les grands défauts du Nubia REDMAGIC 5G. Le réel souci du Nubia REDMAGIC 5G est le peu de soin qui a été apporté à sa surcouche. Problèmes de traduction, fouillis des options, application photo qui manque de certaines options basiques. C'est frustrant, car ce smartphone touche du doigt la perfection, et l'expérience est brisée par un software discutable.
Le Nubia REDMAGIC 5G a des défauts, certes, mais ce qu'il a la prétention d'annoncer sur ses performances et ses capacités en jeux se vérifie. Du design au Game Space en passant par les gâchettes sensitives et les leds configurables, tout est là pour rappeler que ce smartphone est avant tout fait pour jouer et force est de constater qu'il excelle dans le domaine.Un smartphone qui en jette côté performances. Une fiche technique aussi réussie que son rendu lors des tests de jeux. C'est l'essence même de REDMAGIC et ça fonctionne.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !
Test du Google Pixel 4a : un milieu de gamme hyper convaincant

Tout juste annoncé, tout juste testé. Google vient enfin d’officialiser son Pixel 4a, un smartphone compact, abordable et pourtant bien nanti. Nous avons eu l’occasion de le tester durant plusieurs jours et vous livrons toutes nos conclusions concernant celui qui…

Test du OnePlus Nord : retour aux sources gagnant

Après avoir pris une orientation ultra-premium, OnePlus revient à ses origines et lance le OnePlus Nord. Derrière ce nom se cache un smartphone bien plus abordable mais tout aussi séduisant que ses frères. Après une première prise en main concluante, nous avons pu utiliser le Nord pendant quelques jours. Voici notre test complet.

Test de l’Asus ROG Phone 3 : le retour du roi

Le ROG Phone 2 était déjà le smartphone gaming le plus abouti. Son successeur relève encore le niveau. Si le design du ROG Phone 3 est plus sage, la fiche technique, elle, oublie cette fausse modestie grâce à la plate-forme…

Test Motorola Edge 5G : Motorola revient à son meilleur niveau

Le Motorola Edge est un smartphone qui se place sur le marché du milieu de gamme « plus ». Il cherche à se différencier de la concurrence grâce à son design tout en sobriété ainsi que grâce son écran (très) incurvé sur…

Test Sony Xperia 1 II : la vraie bonne surprise de l’été

Le Sony Xperia 1 II est, à n’en pas douter, un excellent smartphone qui n’a pas à rougir de la concurrence de Samsung, Xiaomi, Oppo ou Huawei. Doté d’un écran hors du commun, d’une excellente plate-forme technique et d’une prise…

Test du Redmi Note 9 : Xiaomi serait-il en perte de vitesse ?

La gamme Redmi Note de Xiaomi a toujours été considérée comme la référence du rapport qualité-prix dans le segment de marché autour des 200 euros. Le Redmi Note 9, vendu au même prix que ses prédécesseurs, en est la dernière…

Test du Xiaomi Black Shark 3 : un bon smartphone gaming à prix abordable

Black Shark, filiale de Xiaomi spécialisée dans le gaming lance deux nouveaux smartphones. Si le Black Shark 3 Pro vise un public aisé, le Black Shark 3 s’adresse aux joueurs au budget plus contenu. Que vaut ce nouveau smartphone gaming à moins de 600 euros ? Réponse dans notre test complet !

Test du Realme X50 Pro 5G : aux frontières du Real

Après une première incursion sur le marché français avec des modèles d’entrée de gamme, Realme lance le X50 Pro un modèle premium vendu seulement 599,90 euros. À la lecture de sa fiche technique, on s’attend à trouver le meilleur rapport qualité-prix du marché. Mais qu’en est-il réellement ? Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Test du Xiaomi Mi 10 Pro 5G : le diable est dans les détails

Xiaomi commercialise le Mi 10 pro depuis le 7 avril 2020. Proposé à 1000 euros, il est le premier smartphone grand public de la marque à atteindre ce niveau de prix. Nous l’avons testé pendant plusieurs jours.

Test OnePlus 8 : les yeux plus gros que le ventre

Dans un contexte assez particulier OnePlus a annoncé les OnePlus 8 et OnePlus 8 Pro. Cette année, le numéro 4 du marché des smartphones premium (en France) s’attaque à Apple, Samsung et Huawei. Le défi est-il relevé ? Premiers éléments de réponse dans notre test complet du OnePlus 8.

Test du OnePlus 7 Pro : OnePlus atteint les sommets

OnePlus lance le OnePlus 7 Pro, un smartphone truffé de technologies dernier cri. La marque qui monte souhaite rivaliser avec les ténors du marché ultra-premium que sont Samsung ou Apple. Objectif atteint ? Nous l’avons testé.

Test du Galaxy S20 Ultra : un mastodonte toutes catégories

Fraîchement reçu à la rédaction, le S20 Ultra n’a pas fait l’unanimité. Certains l’ont adoré parce que « ça doit être génial de regarder Netflix sur un tel écran », ou « de prendre des photos avec un tel capteur », quand d’autres ont…

Test du Samsung Galaxy A51 : bien plus qu’un simple rafraîchissement

Premier smartphone Samsung à voir le jour dans l’Hexagone en 2020, le Galaxy A51 se veut le digne successeur du A50, lequel profitait déjà de fonctionnalités et de capacités matérielles qui faisaient de lui l’un des meilleurs smartphones en milieu…