Test Asus ROG Phone 5s Pro : même joueur joue encore !

 
test asus rog phone 5s pro

Six mois après le ROG Phone 5, Asus remettait le couvert avec le ROG Phone 5s. Changement de processeur pour le très puissant Snapdragon 888+. Simplification de la gamme avec trois configurations réparties sur deux modèles. Et toujours la même expérience très qualitative en jeu et en multimédia, servie par un design inchangé, une interface peaufinée et un écosystème d’accessoires complet. Vaut-il le coût ? Faut-il changer son ROG Phone 5 ? Réponse dans ce test complet… et comparatif !

test asus rog phone 5s pro

Cela fera bientôt un an que nous avons publié notre test du ROG Phone 5. Excellent smartphone pour le jeu et pour le divertissement mobile. Certes, il n’était pas parfait. Nous avons notamment regretté l’absence de l’AeroActive Cooler 5 dans la version basique, ainsi que la qualité de la colorimétrie un peu approximative et une expérience en photo minimaliste pour cette gamme de prix, le ROG Phone 5 étant commercialisé entre 799 euros et 1299 euros à son lancement selon les versions.

Lire aussi – Quelle modèle de smartphone choisir pour le gaming ?

Malgré ses écarts, le ROG Phone 5 était il y a un an le meilleur smartphone pour jouer sur mobile, à presque égalité avec le Legion Duel 2 de Lenovo (dont un successeur sortira en 2022), chacun des deux ayant ses forces et ses faiblesses. Mais ils ont un point commun : l’extraordinaire puissance de leur plateforme, alimentée par un Snapdragon 888 de Qualcomm. Nous avons testé des versions avec 16 Go de RAM. Et les deux se valent.

test asus rog phone 5s pro

Suite à notre test, le ROG Phone 5 n’a pas été disponible tout de suite dans toutes les versions, à cause de la pénurie de composants. De longs mois se sont écoulés durant lesquelles Asus n’a pas pour autant stoppé le développement de nouveaux produits. Qualcomm préparant le Snapdragon 888+, la marque taïwanaise se devait de lancer une déclinaison du ROG Phone 5 avec ce composant : voici donc le ROG Phone 5s, qui profite d’un nouveau processeur, mais aussi de quelques ajustements.

Quels sont ces ajustements ? Corrigent-ils les défauts du ROG Phone 5 ? Le ROG Phone 5s conserve-t-il les qualités de son prédécesseur ? Faut-il changer son ROG Phone 5 contre un ROG Phone 5s ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous répondrons dans ce test qui se voudra être complet et comparatif. Pour les besoins de cet article, Asus nous a prêté un ROG Phone 5s Pro, une version avec 18 Go de RAM. Retrouvez ci-dessous la fiche technique complète des trois configurations possibles, réparties sur deux versions.

Notre test en vidéo du Rog Phone 5s Pro

Fiche technique

 ROG Phone 5sROG Phone 5s Pro
Ecran6,78''
définition Full HD+ (395 pixels par pouce)
AMOLED
taux de rafraichissement 144 Hz
HDR10+
DCI-P3
taux de rafraichissement de la couche tactile 360 Hz
latence 24,3 ms
Protection Gorilla Victus
6,78''
définition Full HD+ (395 pixels par pouce)
AMOLED
taux de rafraichissement 144 Hz
HDR10+
DCI-P3
taux de rafraichissement de la couche tactile 300 Hz
latence 24,3 ms
Protection Gorilla Victus
Affichage arrièreRGB MatrixROG Vision : PMOLED couleur
ChipsetSnapdragon 888+ (5nm)Snapdragon 888+ (5nm)
OSAndroid 11
Zen UI ou ROG UI
Android 11
Zen UI ou ROG UI
RAM12/16 Go
LPDDR5
18 Go
LPDDR5
Stockage512 Go
UFS 3.1
512 Go
UFS 3.1
microSDNonNon
Capteur principal64 MP IMX686 de Sony f/1.8, autofocus PDAF
13 MP f/2.4 grand-angle 125°
5 MP f/2.0 macro
vidéo : 8K @ 30 ips
64 MP IMX686 de Sony f/1.8, autofocus PDAF
13 MP f/2.4 grand-angle 125°
5 MP f/2.0 macro
vidéo : 8K @ 30 ips
Capteur selfie24 MP f/2.524 MP f/2.5
Batterie6000 mAh
Recharge rapide 65W
6000 mAh
Recharge rapide 65W
5GOuiOui
ConnectivitéBluetooth 5.2, WiFi 6E, NFC
USB type-C (x2)
Bluetooth 5.2, WiFi 6E, NFC
USB type-C (x2)
BiométrieLecteur d'empreintes sous l'écranLecteur d'empreintes sous l'écran
AudioDouble haut-parleur frontal optimisé Dirac
Port jack quad DAC Sabre ESS
Quatre microphones
Double haut-parleur frontal optimisé Dirac
Port jack quad DAC Sabre ESS
Quatre microphones
Résistance à l'eauNonNon
DirversAir Triggers sur la tranche
Coloris : noir ou blanc
Air Triggers sur la tranche
Deux surfaces tactiles à l'arrière
AeroActive Cooler 5 fourni
Coloris : noir

Prix et disponibilité

Le ROG Phone 5s est disponible en deux versions : ROG Phone 5s « classique » et ROG Phone 5s Pro. Comme leurs prédécesseurs respectifs, ils n’ont pas les mêmes coloris (noir pour le pro, noir et blanc pour le classique) ni le même affichage à l’arrière (Aura RGB pour le premier et ROG Vision PMOLED couleur pour le second).

test asus rog phone 5s pro

La version classique se décline en deux configurations : 12 Go de RAM ou 16 Go de RAM. La version Pro intègre 18 Go de RAM. Toutes les versions vendues à l’heure où nous écrivons ces lignes sont pourvues de 512 Go de stockage (sans extension). À l’international, des versions avec 8 Go de RAM existent, ainsi que des déclinaisons avec 128 Go et 256 Go.

Le prix public conseillé pour le ROG Phone 5s démarre à 999 euros et monte jusqu’à 1099 euros. Le ticket d’entrée est donc plus élevé. Notez qu’Asus continue de vendre la version la plus légère (8/128 Go) du ROG Phone 5 à 799 euros. Le ROG Phone 5s Pro est vendu quant à lui à 1299 euros. Il se positionne sur le prix du ROG Phone 5 Ultimate. Certes, il bénéficie du même volume de RAM que ce dernier, mais il n’est pas accompagné de la batterie de goodies.

test asus rog phone 5s pro

Comme pour le ROG Phone 5, le ventilateur AeroActive Cooler 5 n’est pas inclus dans la boîte du ROG Phone 5s. Une fois encore, c’est dommage. En effet, le ventilateur est requis pour débloquer les performances maximales de la plate-forme. En outre, il ajoute deux boutons physiques pour personnaliser les commandes en jeu et déporte le port jack 3,5 mm vers un emplacement plus pratique pour jouer. C’est un accessoire indispensable. Et il est toujours vendu 60 euros.

test asus rog phone 5s pro

Unboxing

Comme pour le ROG Phone 5, nous abordons le test du ROG Phone 5s Pro en détaillant la boîte. C’est une habitude chez Asus : les boîtes des ROG Phone font partie de l’expérience. Cette boîte est beaucoup plus grande que celle du ROG Phone 5. Et c’est logique, puisqu’elle intègre un emplacement pour l’AeroActive Cooler 5. Cette boîte est identique à celle du ROG Phone 5 : elle est octogonale et noire. La version blanche est toujours réservée au ROG Phone 5 Ultimate qui n’existe pas en version « s ».

test asus rog phone 5s pro

En ouvrant la boîte, nous retrouvons ici la même bande dessinée en réalité augmentée qui sert à personnaliser ArmouryCrate. Cette BD, très légèrement interactive, ne sert qu’au premier lancement du smartphone, mais vous pouvez évidemment la regarder à nouveau en vous rendant dans les paramètres d’ArmouryCrate.

test asus rog phone 5s pro

Sous la partie droite de la BD, vous retrouvez le ROG Phone 5s Pro, ainsi qu’une boîte où sont cachées une coque en plastique, pour protéger le mobile dès son activation, une planche de stickers et quelques instructions. Sous la partie gauche, vous retrouvez les accessoires : AeroActive Cooler 5, un chargeur 65 watts, un câble USB type-C et un cache de rechange pour la connectique propriétaire latérale.

test asus rog phone 5s pro

Le ROG Phone 5s Pro est sorti avant l’abrogation de la loi française sur les écouteurs. Malgré cela, notre exemplaire de test n’en est pas pourvu (comme ce fut le cas pour le ROG Phone 5). Et il ne serait pas étonnant qu’il en soit également ainsi pour les unités commerciales.

Design

Le design du ROG Phone 5s Pro reprend celui du ROG Phone 5 pro. Nous l’avons découvert en vidéo à l’occasion de notre unboxing du ROG Phone 5 Ultimate (que vous pouvez retrouver en toute fin de ce test). À un détail près : la couleur de la robe. Comme sa boîte, le ROG Phone 5s Pro est noir et non blanc. Nous retrouvons tous les éléments que nous avons appréciés avec le ROG Phone 5 et le ROG Phone 5 Ultimate. Des lignes futuristes sur la coque. De belles idées ergonomiques pour optimiser l’expérience de jeu. Nous sommes en terrain conquis. Et ça fait du bien.

test asus rog phone 5s pro

Nous retrouvons également tous les éléments techniques distinctifs du châssis des ROG Phone. D’abord, les AirTriggers sur les extrémités de la tranche de droite. Ce sont des touches tactiles sensibles à la pression. Vous pouvez appuyer dessus afin d'interagir dans un jeu (en assignant cette touche à une zone de l’écran dans ArmouryCrate). Chaque bouton se divise en deux zones, soit quatre boutons tactiles en tout. Et vous pouvez aussi déplacer votre doigt de façon latérale ou dans la profondeur sur cette zone pour créer d'autres interactions. C’est très pratique.

Ensuite, le port latéral propriétaire : c’est un port sur lequel il est possible de brancher le ventilateur. Il est placé idéalement de façon à ne pas gêner la prise en main en jeu et refroidir le système. Il se branche sur la partie droite du port, laissant la partie gauche libre. Celle-ci est un port USB type-C standard qui permet de charger le téléphone pendant que vous jouez en position horizontale. Le cache de ce port n’est pas aussi pratique que celui du ROG Phone 3 et semble toujours un peu fragile.

Autre élément important des tranches : le port jack 3,5 mm. Nous reparlerons dans la partie audio de ce test de ses avantages. Il est placé sur la tranche inférieure, ce qui n’est pas très pratique en position paysage. Mais le ventilateur intègre aussi cette connectique. Une fois encore, cet accessoire prouve qu’il est indispensable ! Toujours côté audio, vous retrouvez sur la tranche de droite, à côté du bouton de mise en marche, un microphone. Une position idéale pour les streamers et les discussions en multijoueur.

À l’arrière, outre l’habituel triple capteur photo avec son microphone dédié et son flash, vous retrouvez un petit écran OLED couleur, appelé ROG Vision. Héritage du ROG Phone 5 Pro, cet écran est exclusif au ROG Phone 5s Pro : il n’est pas proposé avec le ROG Phone 5s (qui bénéfice du même affichage RGB que le ROG Phone 5). Cet écran peut s’activer à différents moments : en permanence, en jeu, quand le mode X est activé, etc. Il peut afficher du texte, une image ou une information (charge de la batterie, horloge, notification d'appel). Pour l’allumer et modifier son contenu, il faut se rendre dans ArmouryCrate.

Autre élément important : il y a deux zones tactiles qui viennent ajouter des touches supplémentaires « physiques » aux jeux. Nous avons déjà croisé des touches similaires dans le Legion Duel 2. Ce sont des touches qui étaient auparavant exclusives au ROG Phone 5 Pro et 5 Ultimate. Très logiquement, elles restent exclusives au ROG Phone 5s Pro, la version standard en étant dépourvue. Ces touches s’activent plus facilement avec l’annulaire de chaque main et sont plus sensibles que celles du Legion Duel 2, les rendant plus pratiques.

test asus rog phone 5s pro

À l’avant, vous retrouvez une grande dalle tactile. Pas de trou ni d’encoche ici : tout est fait pour assurer une belle expérience audiovisuelle. L’écran est flanqué de deux bordures épaisses où sont logés deux haut-parleurs très puissants (dont nous reparlerons aussi dans la partie audio) et un capteur selfie. Les bordures sont les mêmes que celles des ROG Phone 5 et 5 Pro. Elles sont donc plus minces que celles du ROG Phone 3.

test asus rog phone 5s pro

Le smartphone est toujours très grand et très lourd. Rares sont les smartphones dont les dimensions sont aussi gargantuesques. Ce n’est clairement pas un smartphone qui s’utilise à une seule main. En outre, le dos en verre minéral peut s’avérer assez glissant. Raison de plus pour utiliser la coque fournie dans boîte.

Écran

À l’avant, nous retrouvons donc l’habituelle dalle AMOLED de 6,78 pouces que nous avons croisés avec le ROG Phone 5. Très grande. Très large. Entièrement plate. Sans l’ombre d’une encoche ou d’un poinçon. Voilà une dalle qui appelle les contenus vidéo, qu’ils soient interactifs ou non. Pour le ROG Phone 5s Pro, Asus ne s’est pas contenté de reprendre la dalle de la génération ROG Phone 5. La marque a aussi apporté quelques modifications.

test asus rog phone 5s pro

Première modification : la fréquence d’échantillonnage. Elle passe de 300 Hz à 360 Hz. Cela veut dire que la dalle va être 20 % plus rapide encore à interpréter vos sollicitations. Au quotidien, cela ne changera pas votre vie. Et sur la plupart des jeux non plus. Au lancement du ROG Phone 5, Asus estimait que monter la fréquence au-delà des 300 Hz ne servait pas à grand-chose. Puis la concurrence a largement fait savoir qu’elle faisait mieux. Notamment Lenovo qui monte à 720 Hz avec le Legion Duel 2. Les joueurs peuvent-ils vraiment percevoir la différence entre 300 Hz, 360 Hz ou 720 Hz ? Certains peut-être.

test asus rog phone 5s pro
Dalle AMOLED du ROG Phone 5s Pro prise avec le Find X3 Pro

Deuxième modification, beaucoup plus importante : la colorimétrie. Nous avons constaté avec notre sonde, lors du test du ROG Phone 5, que la reproduction des couleurs n’est pas très juste, même dans les modes utilisant l’échantillon SRGB (et donc encore moins avec ceux qui s’appuient sur le DCI-P3). Avec le ROG Phone 5s Pro, nous pouvons observer une très nette amélioration. Et c’est une bonne nouvelle.

test asus rog phone 5s pro

En mode standard (le meilleur), le Delta E moyen descend à 2,5 au lieu de 2,7, le gamma moyen est à 2,3 et la température moyenne est à 6532°. Soit une valeur presque parfaite : le blanc est vraiment blanc. En mode naturel, le pire des modes sur le ROG Phone 5, le Delta E n’est pas amélioré, mais la température moyenne passe de 8260° à 7429°. Le blanc tire donc toujours vers le bleu, mais deux fois moins qu’avant. Les modes défaut et cinématique évoluent également dans le même sens. En revanche, pas d’amélioration au niveau des outils pour customiser la colorimétrie.

test asus rog phone 5s pro

Pour le reste, pas de changement. Nous retrouvons une définition Full HD+ pour une résolution de 395 pixels par pouces, un taux de rafraichissement de 144 Hz adaptatif (de 60 Hz à 144 Hz), une compatibilité HDR10+ et une luminosité manuelle maximale de 540 nits environ (Asus promet que cela monte à plus de 1000 nits localement en plein soleil). La dalle est toujours recouverte de Gorilla Victus, ainsi que d’une protection d’écran préinstallée. Une microrayure est si vite arrivée…

Interface

En allumant le smartphone, nous retrouvons l’interface ROG UI d’Asus. Elle est ici basée sur Android 11. Comme toujours, vous avez la possibilité de passer à une interface plus proche de Zen UI (que vous retrouvez sur les ZenFone). Sachez que, si c’est le cas, vous ne perdez rien : ArmouryCrate et les différentes options de personnalisation restent présentes. En revanche, l’interface sera moins marquée. Trois thèmes animés sont préinstallés : Drones of Detection, que vous retrouvez sur les captures ci-contre, Akira et Star Ship. Vous pouvez retrouver ce dernier dans notre test du ROG Phone 5.

test asus rog phone 5s pro

ROG UI est une interface Android comme beaucoup d’autres, même si le travail de customisation sur les icônes par exemple est plus visible. Vous avez deux écrans d’accueil, un autre pour les actualités, un volet de notification et de paramétrage rapide, ainsi qu’un tiroir d’applications. Dans le volet, vous retrouvez des boutons virtuels pour activer AirTriggers et le Mode X (ou X+ si vous avez le ventilateur), pour prendre une capture ou enregistrer l’écran. Là encore, les gamers sont privilégiés.

test asus rog phone 5s pro

Hormis les applications système et celles de Google, ROG UI ne compte que deux partenaires commerciaux : Netflix et Facebook. Ce dernier est présent au travers de son application éponyme, Instagram et Messenger. Quatre applications préinstallées, cela reste assez raisonnable. Nous sommes loin de certaines marques chinoises (tousse… Xiaomi… tousse).

test asus rog phone 5s pro

L’application la plus importante de ROG UI est ArmouryCrate dont nous avons déjà fait le tour à l’occasion du test du ROG Phone 5. Nous découvrons ici les quelques options spécifiques aux versions Pro et Ultimate des mobiles gamers. D’abord la gestion de ROG Vision (type d’affichage, scénario, contenu des notifications). Ensuite la gestion des touches arrière qui n’étaient pas présentes dans la version classique.

test asus rog phone 5s pro

test asus rog phone 5s pro

Pour le reste, nous retrouvons toutes les informations déjà présentes dans le ROG Phone 5, le réseau social ROG Connect, un espace promotionnel pour trouver des jeux compatibles avec les technologies embarquées dans le ROG Phone, ainsi que les nombreuses options de customisation dans les jeux. Si vous voulez jouer comme un pro, c’est là que ça se passe.

Performances

Parlons maintenant d’un sujet très important : les performances. En effet, le ROG Phone 5s Pro est équipé du dernier SoC Qualcomm à date : le Snapdragon 888+. Oui, le Snapdragon 8 Gen 1 a été annoncé en décembre 2021, mais il n’est pas encore disponible dans un smartphone à l’heure où nous écrivons ces lignes. Donc, ce SoC reste le dernier… et le plus puissant… normalement.

test asus rog phone 5s pro

Normalement, car nous n’en sommes pas sûrs. Les résultats offerts par le Moto G200 de Motorola, qui profite aussi de ce SoC, n’ont pas démontré qu'il offrait plus de puissance que le Snapdragon 888. Notamment quand le Moto G200 est comparé au ROG Phone 5 et au Legion Duel 2. Nous avons appris en revanche que la nouvelle plate-forme est plus stable. Beaucoup plus stable, même.

test asus rog phone 5s pro

Est-ce que cela se confirme-t-il ici ? Regardons les résultats obtenus avec les benchmarks, en commençant avec AnTuTu. Le smartphone obtient 844 000 points. Il est donc légèrement au-dessus du ROG Phone 5 Ultimate et ses 833 000 points. Il est également au-dessus du Legion Duel 2, qui culminait à 836 000 points. Et il est bien évidemment au-dessus du Moto G200, qui atteint les 826 000 points.

test asus rog phone 5s pro

test asus rog phone 5s pro

Même chose avec Geekbench : le ROG Phone 5s Pro est légèrement au-dessus de ses concurrents. Notez que ces scores ont été obtenus avec le Mode X (sans ventilateur) et non le Mode X+. Mais ce n’est pas grave : ce dernier n’offrant pas, selon nos mesures, un gain de puissance significatif. Seul PC Mark continue d’affirmer que le Moto G200 est plus puissant. Bon…

test asus rog phone 5s pro

test asus rog phone 5s pro

Sur les tests graphiques, 3DMark nous confirme que les GPU des Snapdragon 888 et 888+ sont identiques. Les scores sont très proches entre le ROG Phone 5s Pro et le Legion Duel 2. Il est d’ailleurs presque décevant de constater que Genshin Impact se positionne sur les graphismes moyens par défaut. Nous espérions un peu mieux.

test asus rog phone 5s pro

test asus rog phone 5s pro

En revanche, comme avec le Moto G200, nous constatons une réelle différence dans la gestion de la chauffe et de l’énergie. La plate-forme est beaucoup plus stable. Les scores de stabilité du ROG Phone 5s Pro tournent autour des 95 %, alors que ceux du ROG Phone 5 n’atteignaient pas les 90 %. En outre, la chauffe reste « modérée » pour un smartphone gaming. Les capteurs internes indiquent à 3D Mark que le téléphone atteint les 45° sans ventilateur (et très légèrement moins avec).

Batterie

Côté batterie, le ROG Phone 5s Pro ne fait pas dans l’originalité. Il reprend la structure de la série 5 : deux batteries de 3000 mAh pour une capacité totale de 6000 mAh. Voilà de quoi tenir deux jours si vous ne jouez pas et si vous positionnez le taux de rafraichissement sur « dynamique ». Ce sont les mêmes résultats obtenus avec les ROG Phone 5. Il n’y a donc aucune vraie surprise. Il serait évidemment dommage d’adopter ce smartphone si ce n’est pas pour jouer.

test asus rog phone 5s pro

Parlons maintenant de l’autonomie en jeu. Nous avons comme toujours plusieurs indicateurs à notre disposition. Les stress tests de 20 minutes de 3D Mark et quelques séances de Genshin Impact de 15 minutes avec différents réglages graphiques. Tous ces indicateurs nous informent que le ROG Phone 5s Pro consomme autant d’énergie que le ROG Phone 5.

test asus rog phone 5s pro

Voir même un peu moins avec les jeux les moins gourmands, puisque nous atteignons 5 heures d’autonomie théorique, contre 4 heures pour le ROG Phone 5 et la même durée que le Moto G200. Il y a donc du mieux. Avec les jeux très gourmands, l’autonomie théorique descend à 2 heures et 30 minutes. C’est un peu moins bien que le Moto G200. Et c’est quasiment autant que le ROG Phone 5. Attention, ces relevés ont été réalisés sans le ventilateur. Si vous utilisez l’accessoire, vous réduisez la température, mais vous consommez aussi un peu plus d'énergie. Ce qui peut paraitre paradoxal à l'usage…

test asus rog phone 5s pro

Passons à la recharge. Nous avons vu précédemment que le smartphone est livré avec un chargeur 65 watts, comme le ROG Phone 5, et un câble USB renforcé en nylon (excellent câble USB, comme toujours). En utilisant ces deux accessoires, vous pouvez recharger le ROG Phone 5s Pro, de 0 % à 100 % à partir de l’écran éteint, en 55 minutes. Ce qui est strictement identique au score du ROG Phone 5. Quelques repères intermédiaires : 50 % sont atteints en 17 minutes, 75 % en 30 minutes et 87 % en 40 minutes. Comme toujours la charge est toujours beaucoup plus lente dans le dernier quart.

test asus rog phone 5s pro

Signalons que le ROG Phone 5s Pro profite des mêmes outils pour soigner la batterie et nous en sommes ravis. Les autres marques devraient prendre exemple sur Asus sur ce point. Vous avez le choix entre la charge bridée (charge lente obligatoire), la charge limitée (à 80 ou 90 %), la charge programmée (idéale pour charger le téléphone la nuit) et la charge contournée (pour jouer avec le smartphone branché, sans jamais charger la batterie). Nous louons également l’outil qui permet d’indiquer à l’utilisateur si ses habitudes de chargement sont bonnes ou non.

Audio

Évoquons maintenant le sujet audio. Sur ce point, il n’y a aucun changement vis-à-vis du ROG Phone 5. Nous retrouvons tout ce que nous y avions apprécié. Les deux haut-parleurs frontaux très puissants. Ils sont optimisés avec Dirac afin de créer un système stéréo équilibré. Parfait pour regarder un film ou jouer à un jeu. Cette configuration est louée par DxO Mark qui a longtemps placé le ROG Phone 5 en pole position des smartphones sur la partie audio. Il a depuis été rattrapé, notamment par Blackshark.

test asus rog phone 5s pro

Nous retrouvons aussi le quad DAC développé par ESS et l’amplificateur hi-fi associés au port jack 3,5 mm. Le son qu’il apporte est également excellent, offrant une très bonne expérience avec un casque haut de gamme et annule la latence audio que vous pouvez éprouver dans les jeux avec des écouteurs TWS. Avec ces derniers, il y aurait un décalage entre l’action et les effets audio associés, quelle que soit la marque.

Nous retrouvons bien évidemment l’égaliseur complet co-développé par Dirac. Il offre non seulement un contrôle complet sur les fréquences, pour les experts, mais également des profils complets pour certains usages (jeu, musique, film, etc.). Et si vous détenez un casque ROG (Central, Strix, Delta, etc.), le logiciel le reconnait et adapte ses profils au format des écouteurs. C’est le petit plus qui fait la différence.

test asus rog phone 5s pro

Enfin, nous retrouvons bien sûr les quatre microphones, trois placés sur les tranches inférieure, supérieure et latérale, ainsi que celui positionné à côté du module photo. Ça parait beaucoup comme cela, mais chaque micro a son importance : celui du bas est le micro téléphonique principal ; celui de droite sert à passer des appels quand vous jouez ou à capturer votre voix pendant un stream ; celui du haut sert à la réduction de bruit active ; et celui du dos sert à capturer le son en vidéo. Tous les smartphones gaming devraient faire pareil !

Photo & Vidéo

Passons à la dernière partie de notre test : la photo. Le ROG Phone 3 offrait dans ce domaine une expérience correcte, sans défaut majeur, mais sans éclat. Son successeur, le ROG Phone 5, n’apportait malheureusement rien de nouveau. Même configuration. Mêmes capteurs. Mêmes objectifs. Il y avait même une dégradation au niveau du capteur selfie, dont l’objectif ouvrait à f/2.5 contre f/2.0 précédemment, la faute à un espace plus faible, suite à une réduction de la bordure au-dessus de la dalle.

test asus rog phone 5s pro

Qu’en est-il avec le ROG Phone 5s Pro ? Il n’y a…. aucun changement ! On prend les mêmes et on recommence ! Nous ne nous attendions pas à bénéficier d'une modification, soyons honnêtes. Ce n’est donc pas une surprise en soi. Mais nous aurions été (très) agréablement surpris si Asus avait apporté une petite amélioration à cette configuration photo qui n’a pas changé depuis le ROG Phone 3.

Nous retrouvons donc :

  • Un capteur 64 mégapixels avec objectif ouvrant à f/1.8 et autofocus à détection de phase
  • Un capteur 8 mégapixels avec objectif ultra grand-angle 125° ouvrant à f/2.4
  • Un capteur 5 mégapixels avec objectif macro ouvrant à f/2.0
  • Un capteur selfie 24 mégapixels avec objectif ouvrant à f/2.5

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique

Les résultats proposés par ces capteurs sont assez proches de ce que nous avons pu expérimenter avec le ROG Phone 5. Quand les conditions de lumière sont bonnes, le ROG Phone 5s Pro offre des résultats très corrects. Le capteur 64 mégapixels, qui capture par défaut en 12 mégapixels, offre de beaux détails et un bon équilibre. Les couleurs restent naturelles, mais le contraste et un peu faible. L’autofocus est assez rapide.

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique, temps ensoleillé à gauche, temps nuageux à droite

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique, contre jour

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique, test d'autofocus sur véhicule en mouvement

Le zoom est ici numérique uniquement. Il monte jusqu’au rapport 8x. De jour, les résultats sont très corrects jusqu’au rapport 5x, en rognant bien sûr sur la qualité. Obtenir un résultat net avec le rapport 8x n’est pas facile sans stabilisateur, de jour comme de nuit.

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode portrait

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique, zoom numérique 2x

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique, zoom numérique 5x et 8x

Quand les conditions de lumière deviennent d’ailleurs plus difficiles à gérer (temps pluvieux, soirée, nuit…), les résultats sont dégradés. La luminosité n’est pas bien gérée : souvent très sombres, parfois surexposées, les photos sont peu qualitatives. Que ce soit en mode classique ou en mode portrait. Il y a moins de détails dans les ombres. Un flou peu agréable apparait. Et les couleurs sont ternes.

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode nuit

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode nuit

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique et mode nuit

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique et mode nuit

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique et mode nuit

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode automatique et mode nuit, zoom 2x

test asus rog phone 5s pro
Capteur principal, mode nuit, zoom 5x et 8x

Le mode nuit rattrape certains de ces défauts en soirée en illuminant les détails tout en gérant très convenablement l’afflux de lumière. Ainsi, avec le mode nuit, vous pouvez lire l’enseigne ou voir la forme des lampadaires. Attention toutefois à la netteté fortement réduite, en partie à cause de l’absence de stabilisateur.

test asus rog phone 5s pro
Capteur grand angle, mode automatique

test asus rog phone 5s pro
Capteur grand angle, mode automatique

test asus rog phone 5s pro
Capteur grand angle, mode automatique

test asus rog phone 5s pro
Capteur grand angle, mode automatique et mode nuit

Comme de nombreux congénères, le capteur avec objectif grand-angle est assez sombre et les couleurs ternes. La focale étant fixe, il faut faire attention à ce qu’aucun objet ne se trouve au premier plan. Sinon il est flou. Un autofocus sur ce genre de capteur n’est souvent pas de refus. Le soir, la qualité se dégrade. Et le mode nuit ne peut pas rattraper tous les défauts.

test asus rog phone 5s pro
Capteur macro, mode macro

test asus rog phone 5s pro
Capteur selfie, mode portrait et mode automatique

test asus rog phone 5s pro
Capteur selfie, mode automatique et mode portrait

Le capteur macro offre des clichés de bonne qualité uniquement quand il y a de la lumière pour éclairer les couleurs. Sinon, tout est un peu terne. L’usage de ce capteur est déconseillé le soir, d’autant qu’il n’est pas compatible avec le mode nuit. Enfin, le capteur selfie offre de beaux résultats quand la lumière est abondante. Si ce n’est pas le cas, vous aurez des photos ternes, trop sombres ou surexposées. Le capteur selfie n’est pas compatible mode nuit, mais il est capable de pallier en partie ce manque.

Conclusion

Le ROG Phone 5s Pro est, une fois encore, une belle réalisation, dans la grande lignée des ROG Phone précédents. Nous pouvons apprécier une fois encore la justesse de certains choix ergonomiques et techniques, lesquels concourent à une expérience gaming « ultime ». Le design. L’écran. L’audio. La gestion des performances. Les accessoires. L’interface. Voilà autant d’éléments qui séparent le ROG Phone 5s Pro d’une grande partie de la concurrence, notamment les GT de Realme. La différence de prix est évidente entre les deux propositions. Mais certains valent vraiment le surcout.

test asus rog phone 5s pro

Répondons maintenant à plusieurs questions. D’abord, faut-il craquer pour le ROG Phone 5s Pro, une autre version du ROG Phone 5s ou opter pour un ROG Phone 5 classique ? Si vous avez un budget serré, partez sur un ROG Phone 5 qui apporte déjà une belle expérience. N’oubliez pas d’ajouter un ventilateur dans votre panier, vous regretteriez son absence. Si vous avez bon budget, optez plutôt pour un ROG Phone 5s 16/512 Go. Le ROG Phone 5s Pro offre 2 Go de RAM supplémentaire, un petit écran sympa et deux touches tactiles supplémentaires. Mais le surcout de 200 euros n’en vaut pas forcément la peine.

Si vous avez un ROG Phone 3 ou un ROG Phone 5, faut-il acheter l’un des ROG Phone 5s ? La réponse est non. L’expérience est vraiment similaire, même si elle a été optimisée entre le ROG Phone 3 et le ROG Phone 5. Même chose si vous avez un Legion Duel (1 ou 2). Enfin, faut-il craquer si vous avez un Realme GT ou Realme GT Neo 2 ? Si vous avez envie de passer à l’étape supérieure, la réponse est oui. Le gain de performance et de stabilité ne sera pas négligeable pour vos parties en ligne. En outre ArmouryCrate, AirTriggers, les haut-parleurs Dirac et l’écosystème d’accessoires sont également d’excellents atouts.

Retrouvez ci-dessous notre vidéo sur le ROG Phone 5 Ultimate et sa caverne d'Ali Baba.


Note finale du test : Asus ROG Phone 5s Pro

Le ROG Phone 5s Pro est très cher, notamment quand il est comparé au Moto G200 de Motorola et à la série GT de Realme. Mais ce serait comme comparer l'iPhone SE et l'iPhone 13 Pro Max. Car l'expérience offerte par les ROG est bien supérieure. Le design. Les performances. L'interface. La personnalisation. L'audio. L'écran. Les accessoires. Tout cela participe largement à faire du ROG Phone 5s Pro une magnifique plate-forme gaming mobile. La meilleure du marché à l'évidence.


Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers tests !