Tesla retire discrètement de ses voitures des composants essentiels à la conduite autonome

 

Tesla aurait décidé de retirer l'une des deux unités de commande électronique des supports de direction de certaines voitures Model 3 et Model Y fabriquées en Chine afin d'atteindre les objectifs de vente du quatrième trimestre tout en faisant face à la pénurie mondiale de puces.

tesla model 3
Crédits : Tesla

Selon les informations de CNBC, il semblerait que Tesla ait dû prendre des décisions importantes pour contourner la pénurie de puces tout en atteignant ses objectifs de production. En effet, la société aurait décidé de retirer l'une des deux unités de contrôle électronique incluses dans les supports de direction de certaines voitures Model 3 et Model Y fabriquées en Chine et livrées en Europe.

Le problème, c’est que Tesla a omis d'informer les acheteurs de ce qu'elle avait fait. Selon CNBC, un débat a pourtant eu lieu en interne pour savoir s’il fallait ou non prévenir les clients, mais Tesla a finalement choisi de ne pas dévoiler le changement. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Tesla retire soudainement des composants de ses voitures, puisque certaines Model 3 et Model Y avaient été livrées l’année dernière sans ports USB.

Les Tesla Model 3 et Y sont privées de conduite entièrement autonome ?

CNBC rapporte que les employés de Tesla ont déclaré dans des mémos internes que l'unité de contrôle du support de direction était essentielle à la conduite autonome de niveau 3. Les véhicules Tesla fonctionnent toujours en niveau 2, selon les normes SAE, et l'absence d'une deuxième puce ne présentait pas de problème de sécurité.

Le rapport indique que l'unité de contrôle retirée était considérée comme un système secondaire et servait principalement de sauvegarde en cas de problèmes avec la puce principale. Tesla a donc retiré la puce parce que les ingénieurs l'ont jugée redondante. L'absence de la puce devrait permettre à Tesla d'économiser de l'argent à court terme et tenir ses objectifs de production. Tesla aurait livré près d’un million de véhicules en 2021, et les analystes s’attendent déjà à ce que l’entreprise parvienne à en expédier le double en 2022 grâce aux nouvelles Gigafactory au Texas et à Berlin.

Cependant, les voitures concernées par le retrait de cette unité de contrôle de direction seront incapables de devenir plus autonomes qu’elles ne le sont déjà, et ne pourront par exemple pas prendre en charge les futures versions de niveau 3 du logiciel FSD. Pour l’instant, on ne sait pas si les clients ayant reçu une voiture amputée de cette puce pourront ou non la réclamer gratuitement à l’avenir.

Source : CNBC



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !