Tesla pourrait bientôt être subventionné au même titre que les producteurs de bioéthanol

 

Tesla pourrait bientôt faire une entrée fracassante sur le marché américain des crédits carburants renouvelables, marché où on trouvait jusqu'ici surtout des producteurs de bioéthanol et des raffineries. Tesla et sept autres entreprises dont le nom n'a pas été dévoilé pourraient ainsi profiter dans un futur très proche des mêmes subventions que les producteurs de bioéthanol – les mêmes que la firme compte à terme mettre au chômage une fois la transition énergétique achevée. 

Tesla
Crédits : Unsplash

En 2005 et 2007 les Etats-Unis ont passé deux lois majeures pour stimuler la production d'énergies propres et réduire la dépendance des Etats-Unis à l'égard du pétrole d'importation. Ces lois ont créé un marché dit des carburants renouvelables. Pour faire simple, le gouvernement américain définit chaque année un quota de biocarburants qui doit être mélangé aux carburants vendus aux Etats-Unis. Pour stimuler cette production, deux choses ont lieu. D'abord, les producteurs américains de biocarburants (le plus souvent des producteurs de maïs) reçoivent d'importantes subventions pour les pousser à continuer de produire suffisamment de biocarburants.

Les raffineries émettent également des crédits qui correspondent à la quantité d'énergies renouvelables mélangée à la production globale de carburant. Crédits qui ont leur propre marché et peuvent être achetées par des entreprises. Dès le départ, ce système était davantage conçu comme une manière de réduire la dépendance américaine au pétrole d'importation que pour réellement protéger les intérêts des producteurs de biocarburants. Avec le retour des démocrates à la Maison Blanche, la question de la transition énergétique revient au centre du jeu, et, selon une info Reuters, huit entreprises américaines ont demandé à l'agence de protection de l'environnement du pays (EPA) l'autorisation d'entrer sur ce marché.

Tesla cherche à entrer sur un marché très lucratif

Tesla en fait partie – ce qui se défend : en poussant les américains à acheter des voitures électriques, Tesla réduit de facto la dépendance du pays aux énergies fossiles quelle que soit leur provenance. L'administration Joe Biden doit rapidement se prononcer sur le dossier. Voici ce que dit exactement la courte dépêche Reuters : “Tesla Inc cherche à entrer le marché américain des crédits renouvelables valorisé à plusieurs milliards de dollars, dans l'espoir de profiter de la marche de l'administration Biden vers un objectif 0-émissions selon deux sources familières du dossier”.

Bien sûr, la perspective d'une entrée de Tesla sur ce marché fait déjà grincer des dents. Jusqu'alors, les acteurs du marché des crédits carburants renouvelables étaient essentiellement liés à l'industrie du pétrole et des voitures thermiques. Or, comme le souligne Reuters : “cela va à coup sûr énerver certains membres de l'industrie des raffineries américaines qui devront désormais acheter des crédits […] générés par Tesla et d'autres fournisseurs alternatifs de carburant, ce qui revient essentiellement à subventionner un constructeur de voitures électriques dont le but est de mettre les raffineurs pétrochimiques au chômage”.

Lire également : Tesla abandonne les paiements en Bitcoin par respect pour l'environnement

Reste que l'entrée sur ce marché a des contreparties, et il n'est pas encore certain que des entreprises comme Tesla puissent honorer ces obligations. Tesla doit en effet pouvoir vérifier que l'énergie qui sert à charger ses véhicule est bien issue de sources renouvelables. Les subventions importantes que cela pourrait générer pour le constructeur valent cependant sans aucun doute quelques ajustements. L'autre intérêt d'une telle entrée sur ce marché serait de relâcher un peu la pression sur les terres agricoles américaines. Près de 40% des terres cultivables seraient utilisées, à date, pour produire du biocarburant.

Source : Electrek



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !