Steam Deck : Valve s’attaque à la Nintendo Switch avec sa propre console portable

 

Valve a présenté le Steam Deck. Il s’agit d’une machine portable capable de faire tourner tous les jeux présents sur la célèbre plateforme PC. Elle sera lancée au mois de décembre à partir de 419 euros et s’inspire clairement de de la Nintendo Switch en ce qui concerne son format.

Steam Deck

Nintendo n’a pas annoncé sa Switch Pro, Valve a donc décidé de présenter sa propre version. Dévoilé sans trompettes ni fanfare, le Steam Deck est un terminal qui rappelle furieusement la console du constructeur japonais dans son format. Toutefois, il y a une grosse différence : ce n’est ni une console, ni un PC. C'est un mélange des deux.

Comme vous pouvez le voir, le Steam Deck est un terminal portable doté d’un écran intégré dans une manette. Nous avons un stick analogique de chaque côté, une croix directionnelle à gauche et quatre boutons à droite. Sur la tranche supérieure, nous avons des gâchettes. Très classique. La petite particularité de la machine, c’est d’embarquer deux pavés tactiles à retour haptique. Une fonctionnalité qui semblé héritée du Steam Controller, qui avait aussi fait le choix du tactile. Bien qu’ils soient plus difficiles à maîtriser, ces surfaces apportent plus de précision dans les jeux de stratégie ou les C-RPG peu propices au gameplay manette.

A lire aussi – Test de Mass Effect Legendary Edition : un remaster parfait pour (re)découvrir la saga culte

Point de Joy-Con à détacher ici, au contraire de la Switch, puisque le Steam Deck est fait en un bloc. Toutefois, il est possible de le brancher à un écran externe en USB Type-C pour profiter d’un affichage plus large. Deux joueurs peuvent alors s’affronter, la machine pouvant aussi accueillir des manettes ou des sticks via sa connectique.

Steam, mais sur console

On se rappelle des Steam Machines de Valve sorties il y a quelques années, qui étaient en réalité des PC sous Windows déguisés en console de jeu. Valve semble avoir appris de ses erreurs car la société de Gabe Newell épouse cette fois complètement la philosophie console avec un OS dédié. Il s’agit d’une nouvelle version de Steam OS. Vous pourrez bien entendu vous connecter à votre compte, retrouver tous vos jeux, accéder au magasin et même récupérer vos sauvegardes dans le Cloud.

Steam Deck

Une nouvelle manière d’accéder au service, sans aucune limitation. Tous les jeux Steam tourneront sur la console, même les AAA très gourmands. C’est la même plateforme, mais dans une machine portable. Vous pourrez donc commencer une partie sur Steam PC et la continuer sur Steam Deck. A noter que la machine proposera une petite nouveauté : la possibilité de la mettre en veille en plein milieu d’une partie pour la reprendre plus tard, comme le fait la Switch.

Plus proche d'une PS5 que d'une Switch

Pour ce qui est des caractéristiques techniques, Valve a choisi de faire des concessions afin d’atteindre un prix de vente acceptable. Le Steam Deck est équipé d’un écran IPS LCD de 7 pouces avec une définition de 1280 x 800 pixels et un taux de rafraîchissement de 60 Hz, soit une dalle presque semblable à celle de la Switch. En revanche, le côté hardware est plus prometteur avec un APU personnalisé conçu avec AMD capable de faire tourner les gros jeux. Nous avons un processeur AMD Zen 2 et un GPU RDNA 2, 16 Go de RAM ainsi qu’un stockage eMMC de 64 Go ou, au choix, un SSD NVMe de 256 ou 512 Go selon les modèles. Une machine qui se rapproche donc plus des PS5 et Xbox Series X que de la Switch. La grande inconnue réside dans l’autonomie, puisque Steam est resté très vague sur le sujet, évoquant juste plusieurs heures de jeu en continu.

Steam Deck

Le Steam Deck sera lancé en décembre 2021, mais les précommandes seront ouvertes dès aujourd’hui 16 juillet à 19 heures. Pour s’en procurer une, il faudra payer 419 euros pour la version 64 Go. Vous le savez, vous vous sentirez vite à l’étroit avec si peu de place. La version avec 256 Go coûtera elle 549 euros tandis que la version la plus haut de gamme, avec 512 Go de stockage, sera affichée à 679 euros.

Bref, une console qui essaye de concilier deux mondes, celui des machines portables et du PC. Reste à voir si Valve a appris de ses erreurs et surtout si le succès sera au rendez-vous, ce qui n’a pas toujours été le cas avec les produits de la firme de Bellevue.

Pour finir, nous vous partageons une vidéo de IGN, seul média au monde à avoir pu prendre en main la bête :



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !