Vous pourrez tester Starlink d’ici environ six mois, affirme Elon Musk. Une première phase de bêta privée s’ouvrira d’ici trois mois. 422 satellites font déjà partie de la constellation en orbite. 

SpaceX Starlink
Lancement d’une fusée par SpaceX depuis Cape Canaveral, aux Etats-Unis / Crédits : SpaceX

Le projet Starlink avance : on apprenait en mars 2020 que la firme d’Elon Musk produit environ 6 satellites par jour, ce qui doit permettre de réaliser plus de vingt lancements supplémentaires en 2020.

A chaque lancement d’une fusée Falcon 9 jusqu’à 60 satellites sont mis en orbite. A terme, lorsque Starship, l’énorme fusée que SpaceX est en train de développer sera construite, la firme espère pouvoir lancer quelques 400 satellites à la fois. SpaceX dispose d’autorisations pour lancer plusieurs dizaines de milliers de satellites en orbite au total.

Starlink : bientôt un test du service en bêta pour les « hautes latitudes »

Au moment où nous écrivons ces lignes, la constellation Starlink dispose déjà de 422 satellites. Or, pour disposer d’une couverture continue, il lui faudrait atteindre au moins 720 satellites. Ce qui, on le comprend, à coups de 60 satellites lancés en orbite toutes les deux semaines, devrait arriver rapidement en 2020.

C’est donc dans ce contexte qu’Elon Musk commence à esquisser un calendrier de lancement. Le twittos @flcnhvy a ainsi réussi à obtenir une réponse de l’entrepreneur à qui il demandait : « combien de lancements Starlink sont encore nécessaires avant d’obtenir une couverture minimale/moyenne ? Visez-vous encore une ouverture du service aux USA et Canada d’ici la fin de cette année ? »

Réponse de l’intéressé : « la bêta privée commence dans environ trois mois, bêta publique dans environ six mois, en commençant par les latitudes hautes« . On pourra donc tester le service encore plus vite qu’on ne l’imaginait.

Lire également : l’accès internet par satellite Starlink permettra de jouer sans latence aux jeux vidéo en streaming

Cerise sur le gâteau, Elon Musk laisse la porte ouverte à un test en dehors des Etats-Unis et du Canada puis qu’il se contente de parler de « hautes latitudes ». Que pensez-vous du projet Starlink ? Etes-vous impatient de tester le service ? Partagez votre avis dans les commentaires !



Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !