Spotify augmente le prix de l’abonnement Premium

 

À l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, le patron de Spotify, Daniel Ek, a confirmé que le prix de l’abonnement premium à son service de streaming musical augmentera dans certains pays. La liste de ces marchés n’a pas encore été annoncée. La firme scandinave a d’ores et déjà relevé le montant demandé à ses abonnés dans sept pays, dont la Belgique, la Suisse et l’Australie.

spotify augmentation prix
Crédit : Unsplash

Spotify, leader du streaming audio dans le monde, a clairement redéfini la façon dont nous consommons et nous payons la musique. Grâce à un abonnement mensuel, vous pouvez écouter toutes les chansons que vous souhaitez, organisez votre bibliothèque comme vous l’entendez avec plus de 10 000 chansons, et même les conserver sur votre appareil pour une écoute hors ligne. Aujourd’hui, Spotify compte 144 millions d’abonnés à son service premium (sur 322 millions d’utilisateurs actifs), un chiffre que la firme suédoise a annoncé la semaine dernière lors de la présentation de ses résultats trimestriels.

Lire aussi – Youtube TV a désormais 3 millions d’abonnés, Music Premium 30 millions

Des résultats financiers en demi-teinte. Alors que le nombre d’abonnés payants progresse (+27% en un an), il augmente moins vite que le nombre d’utilisateurs gratuits (+31 %). Le chiffre d’affaires est également en hausse, atteignant les 1,975 milliard d’euros (+14%), mais le résultat d’exploitation est négatif (40 millions d’euros), ainsi le bénéfice net de la même période en 2019 s’est transformé en pertes nettes : 116 millions d’euros. Et ce malgré le confinement généralisé qui amène les usagers à consommer plus de musique.

Une hausse dans sept pays et plus dans un proche avenir

L’une des solutions trouvées par Spotify pour améliorer cette situation financière est d’augmenter le prix de l’abonnement premium. En octobre, sept pays ont donc vu une inflation tarifaire de l’abonnement familial (et même l’abonnement Duo). Ces sept pays sont l’Australie, la Belgique, la Suisse, la Bolivie, le Pérou, l’Équateur et la Colombie. Lors de la présentation des résultats, Daniel Ek, le patron de Spotify, a confirmé que d’autres pays suivront.

La France en fera-t-elle partie ? Aucune information n’a été confirmée au sujet des prochains pays qui subiront cette réévaluation. Cependant, Daniel Ek a expliqué que les pays concernés par cette décision profitent tous de contenus « enrichis ». Comprenez que la firme suédoise y a signé des accords exclusifs ou y produit elle-même des contenus, comme des podcasts ou des chansons. Ces contenus coûtent de l’argent à produire. Spotify compte s’appuyer dessus pour augmenter les revenus par utilisateur.

Pour rappel, Spotify coûte en France 9,99 euros pour un abonnement solo, 12,99 euros pour un abonnement duo, 14,99 euros pour un abonnement famille (6 utilisateurs en simultanée) et 4,99 euros pour les étudiants.

Source : Techcrunch



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !
netflix week end copie
Netflix : les séries et films à regarder ce week-end

Netflix propose chaque semaine de nouvelles séries et de nouveaux films. Pour vous aider à choisir ce que vous allez regarder ce week-end, on vous propose une petite sélection des meilleures nouveautés du catalogue. C’est parti !  Le catalogue Netflix s’enrichit toutes…

netflix noel films même univers
Netflix : ces 9 films de Noël se passent dans le même univers

Netflix a mis au point un univers cinématographie interconnecté pour ses films de Noël, le « Holiday Movie Universe”. Actuellement, 9 films de saison disponibles sur la plateforme se passent dans le même monde. Certains personnages d’une saga font même des apparitions remarquées…

spotify comptes piratés mots passe
Spotify : les mots de passe de 350 000 comptes ont été piratés

Spotify a réinitialisé les mots de passe de 350 000 comptes apparus dans une base de données piratées. Identifiée récemment par des chercheurs en cybersécurité, elle contenait 72 Go de données, soit 380 millions de documents. 47 000 internautes français sont concernés par…