SpaceX : une fusée Falcon 9 va s’écraser sur la Lune

 

Le deuxième étage d’une fusée Falcon 9 dérive de manière incontrôlable dans l'espace depuis 2015, mais les experts affirment que son voyage de sept ans touche à sa fin, car la partie de la fusée de 4 tonnes devrait toucher la Lune dans quelques semaines.

spacex falcon
Crédits : SpaceX

Un booster Falcon 9 de SpaceX est en passe d'entrer en collision avec la Lune après être resté en orbite pendant près de sept ans, selon les experts. Lancée en février 2015, la fusée pesant environ 4 tonnes devrait percuter la Lune à une vitesse d'environ 2,58 km/seconde. Malheureusement, l'impact est prévu sur la face cachée de la Lune et nous ne verrons pas la collision depuis la Terre.

C'est l'ingénieur Bill Gray, spécialiste du suivi des objets spatiaux, qui a révélé que la collision allait avoir lieu d’ici quelques semaines. La fusée faisait partie d'une mission visant à envoyer le Deep Space Climate Observatory de la National Oceanic and Atmospheric Administration à des millions de kilomètres dans l'espace.

À lire également – SpaceX : Elon Musk assure que l’Homme s’envolera pour Mars d’ici 10 ans

Pourquoi le Falcon 9 n’est-il pas revenu sur Terre ?

Contrairement à la plupart des autres Falcon 9, après avoir assuré le transport de l'observatoire climatique de l'espace lointain de la NOAA, la fusée n'avait pas assez de carburant pour revenir sur Terre et n'avait pas non plus « l'énergie nécessaire pour échapper à la gravité du système Terre-Lune », précise notamment le météorologue Eric Berger sur Ars Technica.

En effet, la fusée a dû effectuer la longue combustion initiale de ses moteurs pour envoyer le satellite vers un point de Lagrange, ce qui ne lui a pas permis de conserver assez de carburant pour le voyage retour.

Comme le crash devrait avoir lieu sur la face cachée de la Lune, il ne sera pas possible de l’observer directement, mais nous devrions tout de même pouvoir recueillir quelques informations à son sujet. Bill Gray a annoncé que deux satellites en orbite lunaire basse étaient en mesure de nous renseigner sur le crash, le Lunar Reconnaissance Orbiter de la NASA et le vaisseau spatial indien Chandrayaan-2.

Néanmoins, il est peu probable qu’un des deux satellites soit assez proche du point d’impact au bon moment. « Cela fait une quinzaine d'années que je traque ce genre d'engins. Et c'est le premier impact lunaire non intentionnel que nous avons eu », a ajouté Gray. Après ce premier crash non intentionnel, SpaceX espère bien envoyer des humains sur la Lune avant 2024. L’entreprise d’Elon Musk enverra également 8 touristes autour de la Lune en 2023.

Source : Ars Technica



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !