SpaceX : un problème de dernière minute va-t-il retarder le vol de Thomas Pesquet ?

 

Selon une déclaration du vice-président de SpaceX, un problème de dernière minute pourrait retarder le décollage de Thomas Pesquet vers la Station spatiale internationale, prévu ce 22 avril 2021.

spacex falcon
Crédits : SpaceX

Ce 22 avril 2021 sera à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire de l'aérospatial français. En effet, l'astronaute Thomas Pesquet retournera en orbite pendant six mois au sein de l'ISS, la Station spatiale internationale. Accompagné des astronautes américains et japonais Megan McArthur, Shane Kimbrough et Akihiko Hoshide, le Français prendra place au sein de la capsule de SpaceX Crew Dragon.

C'est avec cette capsule que la société d'Elon Musk a procédé au premier lancement habité d'astronautes de la NASA vers l'ISS, une première depuis plus de neuf ans. Crew Dragon serait d'ailleurs réutilisé dans le cadre de la première mission spatiale composée à 100% de civils. Pour l'occasion, la capsule sera modifiée pour accueillir un gigantesque dôme de verre, pour admirer l'espace à 360°.

Ce vendredi 15 avril 2021, les responsables de la NASA ont donné leur feu vert quant au décollage des trois astronautes. Le lancement est pour l'instant prévu le 22 avril 2021. Toutes les conditions sont visiblement réunies pour valider l'opération, que ce soit les bonnes conditions météorologiques, le parfait état de santé de l'équipage (une préoccupation primordiale en cette période de pandémie mondiale), et l'excellent état de la fusée Falcon 9 et de la capsule Crew Dragon.

Un surplus d'oxygène liquide inquiète SpaceX et la NASA

Reste néanmoins un léger souci à régler, d'après des déclarations de l'administratrice de la NASA Kathy Lueders et du vice-président de SpaceX Bill Gerstenmaier. En effet, un surplus d'oxygène liquide a été détecté dans le réservoir du premier étage de la fusée Falcon 9. D'après l'ancien cadre de la NASA, le niveau d'oxygène liquide aurait donc augmenté de 10 cm par rapport à la normale. Les équipes de SpaceX ont détecté cette anomalie lors d'un essai du lanceur effectué il y a quelques jours.

Les conditions climatiques avaient contraint les ingénieurs à interrompre le processus de chargement du réservoir, ce qui leur a permis de constater cette différence de niveau. Bill Gerstenmaier se veut toutefois rassurant, et précise que ce problème n'est pas dramatique en soi. “Je pense que dans un programme normal, cette différence n'aurait d'importance pour personne, mais dans notre monde, nous allons faire preuve de vigilance et passer en revue le problème, examiner les conséquences et voir ce qui pourrait se passer dans le pire des cas”, assure le responsable.

Ce 16 avril 2021, SpaceX procèdera à un autre test du lanceur au complexe de lancement 39A du Centre spatiale Kennedy, situé en Floride. Si les essais sont couronnés de succès, la date initiale du lancement sera maintenue. Dans l'autre cas, le décollage de Thomas Pesquet et des autres astronautes sera reporté au 26 avril 2021.

Source : SpaceNews



Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque jour, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Réagissez à cet article !
Demandez nos derniers articles !